Comment louer son logement pour les JO ?

Jérôme Augereau
Mis à jour par Jérôme Augereau
le 26 février 2024
Journaliste chez PAP.fr

De plus en plus de particuliers songent à louer leur résidence principale pendant les Jeux olympiques de Paris 2024. Une opportunité pour générer des revenus, à condition de bien s’organiser.

Les appartements des villes accueillant les Jeux olympiques seront très recherchés par les touristes.
Les appartements des villes accueillant les Jeux olympiques seront très recherchés par les touristes. © PAP

Plus de deux millions… C’est le nombre de touristes qui devraient avoir besoin d’un hébergement pendant les Jeux olympiques de Paris 2024, selon l’office de tourisme et des congrès de Paris. Autant dire que les hôtels, les plateformes de location et même les campings seront très recherchés par les passionnés de sports venus de toute la planète. Une aubaine pour les particuliers qui pourront louer à ses voyageurs leur résidence principale pendant ces épreuves sportives se déroulant du 26 juillet au 11 août 2024 pour les JO et du 28 août au 8 septembre 2024 pour les paralympiques.

Où auront lieu les épreuves des Jeux olympiques ?

Si la plupart des épreuves auront lieu en Île-de-France, d’autres villes accueilleront les JO comme Bordeaux, Marseille, Nice, Lyon, Saint-Etienne, Chateauroux, Tahiti ou encore Lille. PAP vous explique comment louer votre résidence principale.

Qui peut louer sa résidence principale durant les JO ?

Propriétaire, locataire, rien ne vous empêche de louer votre résidence principale, un maximum de 120 nuitées par an. Seule condition : si vous habitez en copropriété, vérifiez que le règlement de copropriété n’interdit pas la location de courte durée.

Est-il légal de sous-louer si vous êtes locataire ?

⚠️ Si vous êtes locataire, vous devrez impérativement obtenir une autorisation écrite de votre propriétaire bailleur pour louer et lui indiquer le loyer envisagé. Et vous ne pourrez pas louer à un loyer supérieur à celui que vous payez actuellement.

Exemple d'une sous-location pour les JO 2024

Vous louez votre deux-pièces 500 €. La sous-location vous rapportera au maximum 250 € pour 14 jours. Dans le cas où votre propriétaire découvrirait que vous sous-louez son bien sans son autorisation, il peut exiger le versement des loyers perçus lors de la sous-location. Et dans les cas extrêmes, la résiliation du bail peut être obtenue. Ce qui peut arriver si la sous-location est fréquente…

🗓️  Participez à notre atelier en ligne, le jeudi 18 avril 2024 à 18h

Inscrivez-vous gratuitement à notre atelier Location vacances : comment s’y prendre ? :
Durée : Entre 1h et 1h30 (selon vos questions !)
Animé par : François Durupt, de PAP
Réservé aux particuliers

Mettre son bien en location vacances, c’est facile !
✔️ Trouver des vacanciers : fixer ses tarifs, publier une offre
✔️ Signer le contrat de location : quelles règles s’appliquent ?
✔️ Gérer les entrées-sorties

Je m'inscris
Thème :
Date :

Vous serez notifié par SMS du début de l'atelier

Cliquez sur l'email que nous venons de vous envoyer pour confirmer votre inscription !

En savoir plus

Quelles démarches effectuer pour louer votre logement ?

De plus en plus de grandes agglomérations - La Mairie de Paris a été la pionnière en la matière - exigent que les propriétaires et locataires souhaitant louer leur résidence principale pendant une courte durée effectuent une déclaration. Cette dernière pouvant être réalisée par internet, on parle d’ailleurs de télédéclaration. Cette démarche gratuite faite, vous obtiendrez un numéro d'enregistrement que vous devrez indiquer dans votre annonce de location. Ce numéro permettra à votre mairie de vous identifier et de connaître le logement loué. Attention, le défaut d’affichage de télédéclaration est puni d’une amende de 5 000 €.

À quel prix louer votre logement pour les Jeux olympiques 2024 ?

Faut-il doubler, tripler le prix d’une nuitée habituelle compte tenu de l’importance des Jeux olympiques ? Difficile de répondre ! Les propriétaires ont chacun leur méthode pour fixer leur prix.

🗣️ Marie qui loue son bel appartement de 105 m² dans le XVIIIe arrondissement de Paris avec vue sur le Sacré-Cœur a étudié les concurrents. Résultat ? « J’ai doublé les prix », précise cette femme de 57 ans. Le prix de la nuit est ainsi passé de 600-700 € à 1 200 € pendant les JO.

🗣️ Patricio qui compte louer son 50 m² situé à Paris dans le 2e arrondissement parisien à deux pas de l’Opéra a fait appel à un professionnel pour l’aider à fixer le prix. Ce dernier gère en effet des meublés de tourisme. Verdict ? 6 500 € la semaine contre 1 200 € en temps normal. Si Patricio reconnaît que ce prix est « assez important », il se veut avant tout pragmatique.  « Si ça ne part pas, je baisserai », reconnaît ce bailleur de 63 ans qui ne s’attendait pas à ce que le prix des logements augmente autant pendant une manifestation sportive.

Comment choisir ses clients ?

Certains propriétaires ont défini un profil comme Anne qui louera son appartement de 110 m² dans le XVe arrondissement parisien : « Je préfère cibler les professionnels. Car ils disposent d’une enveloppe financière plus élevée pour leurs frais. C’est aussi un moyen de limiter le turn-over dans mon logement, car ils sont susceptibles de rester plus longtemps ». D’autres estiment que le prix élevé de la location leur garantit une clientèle haut de gamme adepte des bonnes manières. Mais, quelle que soit la stratégie retenue, rien ne vous empêche de vérifier si le locataire intéressé n’a pas eu de commentaires négatifs de la part de propriétaires lors de précédentes locations.

Comment séduire les clients pour louer son appart ?

CSPS : Confort, standing, propreté et savoir-être : c’est la règle à suivre pour séduire des voyageurs du monde entier qui sont toujours plus exigeants. Quelle que soit la surface du logement, leur quotidien doit être facilité : lave-linge, lave-vaisselle, télévision sans oublier le wi-fi. Et tout doit fonctionner parfaitement ! Ce qui implique une vigilance de tous les instants comme le rappelle Marie : « Je règle les problèmes avant qu’ils n’arrivent. Et je change les appareils électroménagers avant qu’ils ne tombent en panne ». La décoration doit être, elle aussi, à la hauteur.

🙋‍♀️ Si des travaux de rénovation ont été effectués, il faut le mentionner dans l’annonce. Des peintures récentes témoignent en effet d’un entretien du logement réalisé régulièrement.

Inscrivez-vous à notre newsletter bailleurs

C'est noté, parfait ! Gardez un œil sur votre boîte mail.

Comment bien accueillir les clients ?

Le savoir-être est aussi la clé du succès ! Le propriétaire doit savoir se montrer souple avec ses voyageurs. « En temps normal, la clé est remise à partir de 16 h », raconte Marie. « Mais lorsque les Américains atterrissent le matin vers 8 h, ils peuvent avoir les clés en arrivant à mon appartement et se reposer. Et je ne fais pas payer de supplément ! »

👋 Accueillant et réactif, le propriétaire n’est pas pour autant à disposition de ses clients... Certains ont tendance à le considérer comme l’employé de la conciergerie d’un grand hôtel. Une analyse partagée par Patricio qui est pourtant toujours prêt à rendre service : « Certains ne font pas la différence entre un hôtel et un appartement loué. Des clients m’ont déjà demandé de porter leurs valises ou d’organiser une visite à Paris pendant leur séjour ! »

Qui s’occupe des hôtes ?

Si vous louez votre résidence principale, vous devrez loger ailleurs le temps de la location. Si vous avez une résidence secondaire ou des membres de votre famille qui peuvent vous héberger, c’est le moment ! Ce qui implique évidemment de déléguer à quelqu’un l’accueil des hôtes, la remise des clés et le ménage. Deux solutions s’offrent à vous.

  1. Soit vous faites appel à une conciergerie. Ces sociétés accueillent vos invités, récupèrent les clés en fin de séjour, changent les draps, les serviettes et font faire le ménage.
  2. Soit vous faites appel à votre réseau. Concierge, blanchisseur, Marie peut compter sur eux pour louer son 105 m² avec vue sur le Sacré-Cœur : « La concierge de mon immeuble donne les clés à mes clients et le blanchisseur récupère les draps et les serviettes sales et range les propres ». Patricio qui loue son 50 m² à deux pas de l’Opéra de Paris peut compter lui aussi sur une personne habitant à deux pas de son domicile pour gérer son bien pendant son absence. « Il prend le relais. Il peut aider mes clients, appeler une entreprise si nécessaire », détaille ce bailleur qui rappelle qu’il est impossible de louer un bien sans avoir quelqu’un sur place.

🙋‍♀️ Notre conseil : faites réaliser un état des lieux à l’entrée et à la sortie du logement pour vous protéger contre les dégradations et les pertes. C’est d’autant plus important qu’il s’agit en effet de votre résidence principale. Vous devrez par ailleurs ranger vos effets personnels les plus précieux et les documents administratifs dans un placard verrouillé.

Comment éviter les plaintes des voisins ?

Si la multiplication des locations de courte durée dans certains immeubles est source de nuisances sonores pour les voisins, cette activité peut aussi se passer sans heurt. À condition de définir les règles de vie. Un cahier rappelant l’interdiction de faire la fête dans le logement, un tableau détaillant les horaires et les jours de sortie des poubelles évitent les plaintes des voisins. Ces consignes peuvent aussi figurer au contrat signé avec le propriétaire. « Depuis que je loue mon logement, je n’ai jamais eu de plainte de mes voisins », observe Patricio.

Vous souhaitez louer votre logement pour les JO ? Publiez votre annonce sur PAPvacances.

Quelles assurances souscrire pour louer son logement ?

Avant de louer votre logement, contactez votre assureur, comme le conseille Nathalie Guibet-Roy, responsable projets marketing à la Maif : « Pour que la location et surtout l’après-location, restent un moment positif, il faut se préparer ».

👉 En premier lieu, l’assuré doit contrôler le niveau de couverture de son contrat concernant aussi bien le patrimoine mobilier de son logement que le patrimoine immobilier à savoir sa résidence principale. Il pourra ainsi revoir à la hausse, si nécessaire, le montant de ses biens assurés.

👉 « L’assuré doit également vérifier si son contrat est bien adapté à la mise en location de son logement. Certains dommages comme le bris accidentel - un téléviseur endommagé par le locataire - ne sont pas toujours couverts », explique la responsable. « Il est aussi important de vérifier que tous les dommages soient bien couverts par le contrat, quel que soit l’auteur. Certains contrats peuvent exclure en effet toute prise en charge si ce n’est pas un assuré qui est à l’origine du dommage. »

Des risques déjà couverts par votre assurance

À noter que certaines plateformes de locations saisonnières proposent aux propriétaires la souscription d’assurances. Des contrats à bien examiner, car les risques sont parfois déjà couverts par l’assurance du propriétaire d’où une dépense inutile. « Et les garanties proposées ne sont pas toujours adaptées à la situation de l’assuré ou en adéquation avec la valeur de son du patrimoine », conclut Nathalie Guibet-Roy.

❓Quiz❓Êtes-vous prêt à louer son logement pendant les JO ?

Beaucoup de personnes voient les JO comme une opportunité de faire du profit, en louant à des touristes. C’est possible, à condition de respecter certaines conditions. Locataire ou bailleur, les règles sont très différentes. Pour savoir à quoi vous avez droit, faites le test.

1 / 6
Je suis propriétaire de ma résidence principale, la loi me permet de louer mon logement sans limite de durée.

Le propriétaire a tous les droits sur son bien. Il peut vendre, louer, occuper comme il veut. Les seules restrictions concernant la location saisonnière s’appliquent uniquement au locataire.

VRAI FAUX

En tant que propriétaire de sa résidence principale, la loi ne m’autorise pas à le louer plus de 120 jours par an.

Question suivante

2 / 6
Le locataire doit demander l’accord du propriétaire pour sous-louer son logement.

La sous-location est interdite de principe. Pour sous-louer l’appartement, même un jour, il est nécessaire de consulter le propriétaire et d’obtenir son accord écrit.

VRAI FAUX

La règle est claire : il est interdit au locataire de sous-louer son logement. S’il souhaite sous-louer le logement, il devra obtenir l’accord écrit du bailleur.

Question suivante

3 / 6
Un locataire qui sous-loue son logement sans avoir consulté son bailleur peut être expulsé.

La sous-location est une grave infraction au contrat. S’il arrive à prouver les faits, le bailleur peut demander la condamnation de son locataire et la résiliation du contrat.

VRAI FAUX

La justice condamne régulièrement des locataires qui sous-louent sans l’autorisation du bailleur. La sanction peut aller jusqu’à la résiliation du bail et la condamnation à l’expulsion, plus le paiement de dommages et intérêts correspondants aux montants perçus par le locataire.

Question suivante

4 / 6
Pour rendre accessible le logement au plus grand nombre, une loi est venue récemment plafonner le prix de la location, dans beaucoup de villes qui reçoivent les JO.

La loi du 8 novembre 2023 a vocation à s’appliquer pour toutes les locations saisonnières dans les villes recevant les JO. Le plafond est fixé selon la superficie du logement, le quartier, la date de construction de l’immeuble.

VRAI FAUX

Il n’y a aucune loi de ce type. La loi n’intervient pas dans la fixation du prix des locations saisonnières. La seule limite, c’est le marché. Vous devez vous assurer que votre loyer correspond à ce qui est pratiqué pour cette période de l’année, dans ce quartier et pour des biens équivalents.

Question suivante

5 / 6
En cas de sous-location, toute dégradation commise par le sous-locataire est à la charge du locataire.

Le bailleur a donné son accord pour la sous-location. Un sous-locataire a pris possession des lieux, et, au cours du séjour il a dégradé le logement. C’est de la responsabilité du locataire.

VRAI FAUX

Le locataire reste responsable de tous les dégâts commis dans son logement. Que ce soient des dégâts commis par ses amis, des gens qu’ils hébergent ou pendant une sous-location autorisée par le bailleur. En cas de dégradation, le locataire pourra se retourner contre son sous-locataire, s’il arrive à prouver la matérialité des faits.

Question suivante

6 / 6
Paris est la seule ville à appliquer une réglementation spéciale en ce qui concerne les locations saisonnières.

En proie à une multiplication inquiétante des locations saisonnières, Paris a décidé de compliquer la tâche des bailleurs en multipliant les obligations. Ainsi elle a créé un système de télédéclaration, ainsi que la règle de la compensation. C’est la seule en France.

VRAI FAUX

De nombreuses villes appliquent une réglementation spéciale, en ce qui concerne les locations saisonnières. Voici la liste :

  • Paris
  • Versailles
  • Établissement Public Territoire Paris Ouest La Défense
  • Grand Paris Seine Ouest
  • Boucle Nord de Seine
  • Marseille
  • Aix-en-Provence
  • Lille
  • Nice
  • Cannes
  • Bordeaux
  • Lyon
  • Toulouse
  • Montpellier
  • Nantes
  • Strasbourg
  • Communauté Pays Basque
  • Annecy
  • Saint-Paul-de-Vence
  • Sète
  • Roquebrune-Cap-Martin
  • La Baule

Voir les résultats

L’essentiel est de participer. Vous avez beaucoup de croyances sur le sport et la location saisonnière. Mais pas de panique : vous avez encore plusieurs mois pour vous préparer.

Vous étiez à deux doigts de battre l’américain, dommage ! C’est bien, vous avez tout de même l’essentiel des connaissances nécessaires.

Bravo ! Vous êtes la gloire nationale. Les photographes immortalisent ce moment. Que vos proches doivent être fiers !


🗓️ Participez gratuitement aux Jeudis de l'immobilier !

Tous les jeudis à 18h, PAP organise un atelier en ligne.

18 avril 2024 à 18h -
Location vacances : comment s’y prendre ?

Mettre son bien en location vacances, c’est facile !
- Trouver des vacanciers : fixer ses tarifs, publier une offre
- Signer le contrat de location : quelles règles s’appliquent ?
- Gérer les entrées-sorties

Je m'inscris

25 avril 2024 à 18h -
Vendre son bien immobilier

Découvrez nos conseils et services pour réussir votre vente :
- Préparer la vente : estimation par un expert PAP, photos pro, visite virtuelle
- Trouver un acheteur : créer une annonce vendeuse, filtrage des contacts par PAP, panneau A vendre
- Conclure la vente : choisir une offre et préparer la signature

Je m'inscris

2 mai 2024 à 18h -
Trouver le bon locataire

Sélectionner le locataire idéal est essentiel lors de la location de votre logement.
- Publier une annonce : les informations importantes et les mentions obligatoires
- Traiter les candidatures : les pièces à demander, comment pré-sélectionner
- Choisir et garder le bon locataire : comment faire ?

Je m'inscris

23 mai 2024 à 18h -
Signer un contrat de location

Le contenu du contrat de location et de ses annexes :
- Le loyer et les charges : règles de fixation du loyer et fonctionnement des charges
- Les conditions : clauses indispensables et clauses interdites
- Les annexes au contrat : état des lieux et diagnostics immobiliers

Je m'inscris

La rédaction vous conseille