La fiscalité du micro-Bic

Publié par & le

Si le montant des loyers charges comprises que vous percevez ne dépasse pas 70 000€  (revenus 2019 déclarés en 2020 montant qui passera à 72.600 € pour les revenus 2020 déclarés en 2021) , vous êtes soumis à un régime d'imposition forfaitaire, dit micro-bénéfices industriels et commerciaux (micro-Bic) ou encore micro-entreprises. Au delà de 70 000€, le régime réel d'imposition est d'office appliqué.

Une déclaration très simple

Ce régime a le mérite d'être extrêmement simple puisqu'il vous suffit d'indiquer le montant des recettes perçues au cours de l'année sur votre déclaration de revenus générale (imprimé n°2042 C PRO) dans la rubrique Bénéfices industriels et commerciaux. Les recettes s'entendent du loyer et des charges, c'est-à-dire toutes les sommes que vous percevez de vos locataires.

A noter : si vous avez loué en cours d'année, vous devez calculer le seuil comme si vous aviez loué l'année entière. En d'autres termes, vous devez appliquer un prorata temporis.

Attention! Si c'est la première fois que vous louez en meublé ( début d'une activité de loueur en meublé non professionnel (LMNP)), vous devez remplir le formulaire P0i dans les 15 jours du début de la location de votre bien. Vous obtiendrez ainsi votre numéro SIRET.

Un abattement forfaitaire

Le fisc applique ensuite un abattement forfaitaire de 50 % et vous n'êtes donc imposé que sur 50 % de vos recettes. Le taux d'imposition dépend alors de votre taux marginal d'imposition, c'est-à-dire du montant total de vos revenus.

Attention, corrélativement, vous ne pouvez déduire aucune charge (intérêts d'emprunt, travaux, réparations...). Ce régime est donc intéressant si vos charges déductibles sont inférieures à 50 %.

A savoir: Au-delà, le régime réel est plus attractif. Vous devez pour ce faire opter pour ce régime. Cette option doit être exercée avant le 1er février de la première année au titre de laquelle vous souhaitez bénéficier du régime réel.(l'année N pour l'année N). Par contre, si vous êtes soumis de plein droit au régime réel d'imposition l'année précédant celle au titre de laquelle vous redevenez éligibles au régime micro-BIC, vous pouvez exercer avant le 1er février opter et revenir à un régime réel d'imposition pour l'année suivante. Cette option est valable pour l'année précédant celle au cours de laquelle elle est exercée.

Exemple : Vous étiez  soumis de plein droit au régime simplifié d'imposition en N-1; vous redevenez éligible au régime micro-BIC en N, mais souhaitez néanmoins rester imposé selon le régime simplifié d'imposition en N. Vous devez  dans ce cas exercer votre option avant le 1er février N+1.

Important: L'option est valable un an (contre deux auparavant), et elle se reconduit tacitement si vous ne la dénoncez pas, toujours avant le 1er février de l'année.

Si vous louez en saisonnier, la règle fiscale est la même : en principe 50 % d'abattement jusqu'à 70.000 € de recettes (loyers et charges perçus). Exception : pour les chambres d'hôtes et les meublés de tourisme classés, l'abattement n'est pas de 50 % mais de 71 % et s'applique jusqu'à 170.000 € (revenus 2019 déclarés en 2020) de recettes par an. Montant qui passera à 176 200 ( pour les revenus perçus en 2020 déclarés en 2012)

Vous percevez 15.000 € de recettes par an. Vous êtes donc imposé à l'impôt sur le revenu sur 7.500 €.

VIDEO : Louer vide ou meublé : que choisir ?

Location vide, location meublée ? Le choix n’est pas évident, il implique des conséquences sur la gestion de la location évidemment mais également des conséquences fiscales.

Voir la vidéo

VIDEO : Location vide : quelle fiscalité pour les loyers ?

Les loyers perçus en location vide sont imposés dans la catégorie des revenus fonciers. Il y a deux régimes d'imposition : le régime forfaitaire et le régime réel. Si le régime forfaitaire est ultra-simple, les propriétaires choisissent toutefois le régime réel qui est beaucoup plus avantageux...

Voir la vidéo

VIDEO : Quels sont les meubles obligatoires dans une location meublée ?

Pour que le logement soit loué meublé, il faut que le locataire puisse habiter le logement immédiatement après avoir récupéré les clés. Mais concrètement, quelle est la liste des meubles à fournir ?

Voir la vidéo

Pour aller plus loin...

Vous louez un ou plusieurs logements vides : vous touchez des revenus fonciers. Après avoir déduit du montant des loyers l'ensemble de vos frais et charges, le résultat foncier vient s'ajouter à...

Devenir propriétaire, c'est aussi verser la taxe d'habitation et la taxe foncière. A qui s'adresser pour connaître le montant de ces impôts locaux ? Comment savoir précisément ce qu'il faudra payer ?

Pour lutter contre les 2,8 millions de logements vacants que compte la France, une taxe frappe les propriétaires qui laissent volontairement leurs logements inoccupés.