Quelles sont les taxes à payer quand on est locataire ?

Cécile Nlend
Mis à jour par Cécile Nlend
le 9 février 2023
Juriste chez PAP.fr

Le locataire en tant qu'occupant d'un logement est redevable de taxes toutes liées à son occupation du bien loué.

La taxe d'habitation a disparu pour la résidence principale ; ce n'est pas le cas pour la résidence secondaire.
La taxe d'habitation a disparu pour la résidence principale ; ce n'est pas le cas pour la résidence secondaire. © Fizkes/GettyImages

La suppression de la taxe d'habitation depuis le 1er janvier 2023

La suppression de la taxe d'habitation pour les résidences principales a été actée le 1er janvier 2023. Désormais, les personnes qui louent leur résidence principale bénéficient de l'exonération de la taxe d'habitation.

Le maintien de la taxe d'habitation pour la résidence secondaire

L'exonération de la taxe ne concerne pas tout le monde. Certains contribuables continueront à en être redevables : il s'agit de ceux disposant d'une résidence secondaire. Les locataires de résidences secondaires occupants au 1er janvier continueront à payer la taxe d'habitation. Il s'agit des locaux meublés affectés à l'habitation (maison individuelle ou appartement). Le logement doit être suffisamment équipé pour en permettre l'habitation. Sont également concernées les dépendances du logement (parking privatif, garage, etc.), même non meublées et non attenantes.

Comment est calculée la taxe d'habitation pour un locataire ?

La taxe d'habitation pour la résidence secondaire seule encore en vigueur est calculée, comme pour la résidence principale : d’après la valeur locative cadastrale de l’habitation et de ses dépendances, à laquelle on applique les taux votés par les collectivités locales. Il faut noter que les résidences secondaires ne bénéficient d'aucun abattement. Le taux peut varier d'une commune à l'autre.

Qui paie la taxe d'habitation ?

Elle est due par le locataire occupant au 1er janvier de l'année pour laquelle elle est redevable. Que le logement en résidence secondaire soit loué toute l'année ou pour quelques mois. Elle n'est pas due au prorata de la durée d'occupation, l'occupant des lieux au 1er janvier paie la totalité de la taxe d'habitation de l'année, même s'il n'est plus locataire à partir du 2 janvier.

Le propriétaire redevient redevable de la taxe si le bien immobilier loué constitue tout ou partie de son habitation personnelle et qu'il peut disposer du logement en dehors des périodes de location. C'est le cas notamment pour les locations saisonnières, et ce même si le logement est loué en saisonnier au 1er janvier.

Recherchez un bien à louer

Impôt locaux :  la surtaxe d'habitation 

Certaines communes peuvent appliquer une majoration de la taxe d'habitation sur les résidences secondaires. Jusque-là n'étaient concernés que les logements situés en zone tendue où s'appliquait déjà la taxe sur les logements vacants. La loi de finances 2023 a modifié le zonage en donnant la possibilité à des villes situées en dehors d'une zone tendue d'appliquer une majoration de la taxe d'habitation encore appelée surtaxe d'habitation.

L'arrière-pensée est de viser les zones où les résidences secondaires et/ou les meublés de tourisme sont surreprésentés par rapport aux résidences principales. On pense notamment à certaines communes très demandées du littoral.

Dans certains cas, les contribuables peuvent bénéficier d'un dégrèvement de la surtaxe. Ils doivent pour cela faire une réclamation. Cela leur est possible si, pour les locataires dont l'usage du logement comme résidence secondaire est lié à l'activité professionnelle, ou si le locataire durablement hébergé dans un établissement de soins conserve la jouissance exclusive de l'habitation qui constituait sa résidence principale. Pour en bénéficier, il faut faire la demande auprès du Service des Impôts du lieu de situation de votre résidence secondaire ou via votre espace particulier.

Est-ce au locataire de payer la taxe d'enlèvement des ordures ménagères ?

La taxe d'enlèvement des ordures ménagères (TEOM)  est une taxe annexe à la taxe foncière qui doit être supportée par le locataire par le biais des charges récupérables qu'il paie en même temps que le loyer.

Le propriétaire s'en acquitte en payant sa taxe foncière, il en demande ensuite le remboursement au locataire au titre des charges récupérables dans le montant desquelles doit être intégrée la taxe d'enlèvement des ordures ménagères. Lorsque les charges sont réelles, le propriétaire peut si besoin faire une régularisation annuelle

Le contrat de bail peut également prévoir que la taxe d'enlèvement des ordures ménagères fera l'objet d'un paiement en dehors des charges et sur présentation de justificatifs. C'est ce qui se fait souvent lorsque le logement loué est une maison individuelle. A la réception de sa taxe foncière, le propriétaire demande au locataire le remboursement de la taxe.

La taxe de séjour pour une location saisonnière

Certaines communes exigent une redevance aux touristes en séjour sur leur territoire. La taxe de séjour pour une location saisonnière est de par personne et par nuitée

Le locataire saisonnier doit payer la taxe de séjour au bailleur ou au professionnel qui assure le service de réservation par internet. Le montant doit clairement être affiché par le loueur. Le locataire a également la possibilité de rechercher les Tarifs de la taxe de séjour par commune. Il est également consultable en la mairie ou à l'office du tourisme concerné.

Pour une location saisonnière, le montant de la taxe de séjour est compris entre 0,20 et 4,20 € par personne. Ce montant varie selon la commune, le type d'hébergement et selon que celui-ci est ou non classé. C'est le propriétaire qui doit reverser à la commune le montant des taxes de séjour perçues. Certaines catégories de locataires bénéficient d'une exonération, il s'agit :

  • d'enfant de moins de 18 ans ;
  • de titulaire d'un contrat de travail saisonnier employé dans la commune ;
  • de bénéficiaire d'un hébergement d'urgence ou d'un relogement temporaire ;
  • de personne occupant des locaux dont le loyer est inférieur à un montant déterminé par le conseil municipal.

Suppression de la contribution à l'audiovisuel public

La contribution à l'audiovisuel  a été supprimée dans le cadre des mesures de soutien au pouvoir d’achat public en 2022. Cette redevance audiovisuelle due en même temps que la taxe d'habitation concernait  tout détenteur d'un téléviseur ou d'un dispositif de réception assimilé permettant la réception de la télévision.


🗓️ Participez gratuitement aux ateliers de l'immobilier !

PAP - Particulier à Particulier organise toutes les semaines des ateliers gratuits réservés aux particuliers.

20 juin 2024 à 18h00 -
Trouver une location

Les étapes pour trouver une location :
- Créer et optimiser son dossier : les pièces à présenter, les aides et les garanties
- Trouver un bien : définir ses critères et faire bonne impression
- Signer le contrat : comment ça marche et à quoi faire attention

Je m'inscris

27 juin 2024 à 18h00 -
Vendre son bien immobilier

Découvrez nos conseils et services pour réussir votre vente :
- Préparer la vente : estimation par un expert PAP, photos pro, visite virtuelle
- Trouver un acheteur : créer une annonce vendeuse, filtrage des contacts par PAP, panneau A vendre
- Conclure la vente : choisir une offre et préparer la signature

Je m'inscris

4 juillet 2024 à 18h00 -
L’encadrement des loyers en 2024

Bien fixer son loyer dans une zone soumise à l’encadrement des loyers :
- Qui est concerné : villes, types de bien et types de contrats
- Comment ça marche : calculer son plafond de loyer, remplir le contrat
- Dépasser les plafonds de loyer : sous quelles conditions ? quels risques ?

Je m'inscris
Thème :
Date :

Vous serez notifié par SMS du début de l'atelier

En validant, j'autorise PAP.fr à collecter, traiter et transmettre ces données à WebinarJam, plateforme de webinaire sans installation. En savoir plus

Cliquez sur l'email que nous venons de vous envoyer pour confirmer votre inscription !


La rédaction vous conseille