La location pour les étudiants

Pour préparer leur rentrée, de nombreux étudiants cherchent un logement. Location classique ou colocation, location vide ou meublée, caution, dépôt de garanties : ce qu'il faut savoir pour louer en toute tranquillité.

La plupart des étudiants doivent quitter le logement familial et trouver leur propre logement pour effectuer leurs études. Beaucoup vont choisir un studio, meublé si possible, afin d'éviter les contraintes d'un déménagement. Ils s'installent, par exemple, dans d'anciennes chambres de service transformées en studettes, situées au dernier étage des immeubles. Mais les grands appartements sont aussi très attractifs : la colocation permet de partager l'espace et le loyer.

La première question à se poser, c'est donc le type de location qu'on recherche. La location vide et la location meublée diffèrent évidemment par la quantité d'équipements fournis dans le logement, mais pas seulement. Les conditions de la location sont également différentes, par exemple concernant la durée du bail, la durée du préavis, ou le montant du dépôt de garantie. Et il faut également étudier les alternatives : la colocation ou une chambre chez l'habitant.

Location meublée : quels équipements sont fournis ?

En location meublée, le contrat de location standard dure un an, renouvelable tacitement. Le locataire peut résilier le bail à tout moment avec un préavis d'un mois. Le dépôt de garantie, versé par le locataire au début de la location, vaut au maximum 2 mois de loyer hors charges.

Le logement doit être équipé du mobilier indispensable à la vie au quotidien pour permettre d'y vivre, manger et dormir dans des conditions normales.

Il doit donc contenir un couchage (lit ou canapé) avec une couette ou une couverture, une table, des chaises, un placard de rangement, des luminaires...

Pour les pièces destinées au repos, un dispositif d'occultation des fenêtres doit être installé (volet, rideaux, stores...).

La cuisine doit comporter l'électroménager nécessaire à la préparation des repas (plaque de cuisson et four ou four à micro-ondes et réfrigérateur avec congélateur ou réfrigérateur avec un compartiment freezer), ainsi que les ustensiles de cuisine pour préparer les repas (casseroles, poêles...), mais aussi la vaisselle permettant de prendre les repas (assiettes, couverts, verres ...).

La liste de ces meubles est fixée par décret, le logement doit par conséquent contenir a minima ce qu'il prévoit.

Location vide : des meubles peuvent être fournis aussi

En location vide, le contrat de location standard dure trois ans, renouvelable tacitement. Le locataire peut résilier le bail à tout moment avec un préavis de 3 mois, mais ce préavis peut être réduit dans de nombreux cas. Par exemple, en zone tendue (c'est-à-dire dans la majorité des agglomérations de France), le préavis est d'un mois seulement, comme en location meublée.

Le dépôt de garantie, versé par le locataire au début de la location, vaut au maximum 1 mois de loyer hors charges.

Il est possible de louer un logement "nu" qui comporte certains meubles, ou encore une cuisine équipée. C'est une très bonne solution. Cela évite à l'étudiant d'avoir à transporter un lit, un bureau, une armoire ou encore un réfrigérateur. De plus, si le logement est situé à un étage élevé sans ascenseur, cela évite de porter des gros meubles dans les escaliers, ce qui est source de dégradations des parties communes.

Dans ce cas, la liste de ces différents meubles ou appareils électroménagers va être indiquée dans le contrat de location de logement nu, dans la rubrique "Eléments d'équipements du logement". Ce mobilier fait alors partie de la location, et le bailleur ne peut pas facturer un prix de location de ce mobilier en plus du loyer au locataire.

Mis à jour par & Marthe Gallois le 17 mars 2022
Juriste chez PAP.fr


Je suis locataire

Je suis propriétaire