Comment PAP protège les locataires des escroqueries

Marième Diallo est responsable du service Anti-fraude chez PAP. Elle s'assure que toutes les annonces publiées sont de vraies annonces, et pas des escroqueries.

Comment PAP contrôle les annonces de location ?

Marième Diallo - Responsable Anti-fraude : Toutes les annonces sont contrôlées humainement, car les algorithmes ne suffisent pas encore à avoir une détection suffisante. La preuve, toutes les plateformes qui n'ont qu'un contrôle informatique ont un problème majeur avec les escroqueries.

Chez PAP, nous défendons les locations de particulier à particulier, il était donc fondamental pour nous de ne pas laisser les escroqueries proliférer.

Nous avons donc décidé de prendre le problème à bras le corps, en créant une équipe de 5 personnes qui relisent toutes les annonces et font les vérifications nécessaires.

Quels sont les éléments "louches" dans une annonce ?

Marième : Il y en a plein ! Nous analysons en particulier le loyer, s'il est trop bas c'est probablement une escroquerie, car les escrocs cherchent à avoir le maximum de contacts (et à faire le maximum de victimes !). Nous étudions également les photos, en vérifiant qu'elles ne sont pas utilisées ailleurs sur Internet pour un bien qui n'a rien à voir. Ces contrôles peuvent également être faits par les locataires, même si cela prend du temps.

En revanche, il y a des contrôles que nous sommes les seuls à pouvoir faire, ce sont ceux concernant le propriétaire. Pour faire simple, lorsqu'une annonce vient d'un propriétaire qu'on ne connait pas, nous allons systématiquement procéder à une vérification concernant le propriétaire, en lui demandant des pièces justificatives.

On voit mal un locataire demander des pièces aux propriétaires ! Alors que nous, en tant que plateforme, nous sommes légitimes pour effectuer ces contrôles. Et il faut être clair : ces derniers temps, ce sont les contrôles sur les propriétaires qui sont les plus efficaces, car les escrocs ont affiné leurs techniques et leurs annonces sont de plus en plus réalistes.

Quelles pièces demandez-vous aux propriétaires avant de publier leur annonce de location ?

Marième : Sans trop rentrer dans le détail, car nous changeons régulièrement de méthode afin de ne pas laisser le temps aux escrocs de s'adapter, nous vérifions deux choses :

  • L'identité du propriétaire, via des pièces d'identité évidemment mais cela peut aussi être en l'appelant, en le recherchant sur Internet, etc.
  • Le fait qu'il est bien propriétaire du logement mis en location, via des titres de propriété ou autres documents que seul un propriétaire peut avoir

Nous sommes également particulièrement vigilant au "vol d'annonce", cela consiste pour un escroc à prendre la main sur l'espace d'un (vrai) propriétaire et à traiter les contacts à sa place. Cela fait souvent suite à un vol d'adresse e-mail, le propriétaire a l'impression qu'il ne reçoit pas de contacts alors qu'en réalité quelqu'un les efface au fur et à mesure...

Là aussi, nous avons mis en place des moyens de détecter les tentatives de vol d'annonces et de sécuriser l'espace propriétaire très rapidement.

Qu'est-ce que les escrocs recherchent ?

Marième : Il y a deux types d'escroqueries principales. La première vise évidemment à soutirer de l'argent au locataire. Cela peut être en lui demandant un chèque de réservation (ce qui est une pratique illégale, il faut le rappeler), ou carrément en le faisant signer un contrat et donc en encaissant le dépôt de garantie... alors qu'en réalité il y a 10 locataires qui ont signé pour le même logement, et que celui avec qui ils ont été en contact n'était absolument pas le propriétaire du bien !

L'autre type d'escroquerie, c'est l'usurpation d'identité, cela consiste à demander au locataire des pièces (ce qu'un propriétaire est parfaitement en droit de faire), et à les utiliser ensuite à la place du locataire.

Est-ce que les méthodes des escrocs changent ?

Marième : Oui régulièrement ! C'est tout l'intérêt d'avoir une équipe dédiée, cela permet de réagir beaucoup plus rapidement que si nous devions adapter des algorithmes. Dès qu'une nouvelle méthode apparaît, on l'identifie et on met en place les protections nécessaires. Les escrocs sont très créatifs et leurs méthodes se sont affinées ! Tous les six mois environ une nouvelle technique apparaît.

Combien d'escroqueries détectez-vous ?

Marième : Environ 10% des annonces qui sont postées sur notre plateforme sont des escroqueries et nous arrivons quasiment toutes à les détecter. Lorsque malgré tout une escroquerie est publiée, nous parvenons à nous rendre compte rapidement du problème (après publication, nous avons d'autres moyens de détecter un comportement étrange), et nous prévenons tous les locataires qui ont pu être en contact avec l'escroc très rapidement.

Grâce à tous ces moyens, l'année dernière, nous n'avons eu aucune escroquerie à déplorer sur notre plateforme !

Publié par le
Responsable Service Anti-fraude chez PAP.fr


Je suis locataire

Je suis propriétaire