Vendre son appartement : les 10 conseils clés

Marianne Font
Mis à jour par
le 21 septembre 2022
Journaliste chez PAP.fr

Vous souhaitez vendre votre appartement ? Découvrez nos conseils pratiques pour réussir votre transaction le plus rapidement possible.

Apprenez à vendre votre appartement de manière efficace et rapide.
Apprenez à vendre votre appartement de manière efficace et rapide. © PAP

Tout le monde veut vendre son appartement rapidement et au meilleur prix. Mais êtes-vous sûr d’avoir mis toutes les chances de votre côté ? Documents indispensables, fixation du prix, communication irréprochable… suivez notre guide pour réussir votre vente sans aucun faux pas.  

1. Estimer correctement le prix 

Avant tout chose, prenez du temps pour fixer correctement le prix de votre appartement. Si vous vous trompez dans un sens, comme dans l’autre, vous risquez de mauvaises surprises. Un tarif trop élevé décourage d’emblée les potentiels acquéreurs. N’oubliez pas que ces derniers s'informent sur la réalité des logements équivalents aux vôtres dans le même secteur. Résultat, votre annonce restera en ligne trop longtemps, entraînant une suspicion sur la qualité de votre bien. Dans le cas  inverse, une sous-estimation vous jouera également des tours. Les acheteurs se montrent naturellement méfiants vis-à-vis d’un prix trop bas, qui pourrait être le signe de la présence d’un défaut caché. Pire, le fisc pourrait aussi vous demander des comptes. 

Retrouvez tous nos conseils pour estimer le prix de votre appartement.

2. Réaliser tous les diagnostics dans les temps 

Dès que vous avez pris la décision de vendre votre appartement, commencez à engager les différentes démarches pour réaliser l’ensemble des diagnostics obligatoires. En effet, avant de signer le compromis de vente, vous devrez remettre à votre acquéreur le dossier des diagnostics techniques (DDT). Sans ce dossier à jour, la vente ne pourra avoir lieu. Il serait donc dommage d’avoir trouvé un acheteur, mais de perdre du temps à cause de démarches administratives non remplies. Surtout que les délais d’attente pour certains diagnostics peuvent être longs. Pour être tranquille, soyez prêt à fournir ce dossier quand les visites commencent. En plus des diagnostics obligatoires (gaz, électricité, termites, bruits, amiante...), le DDT doit inclure le diagnostic de performance énergétique (DPE) qui indique de manière claire l’étiquette énergétique de votre logement.  

Attention. En matière de diagnostic, il est important d’anticiper... mais pas trop ! En effet, la validité de tous vos diagnostics n’est pas la même. Vérifiez que le délai pour l’obtention du certificat et la vente de votre bien correspondent. 

3. Réussir vos photos

A l’heure d’Instagram et des réseaux sociaux, la qualité des photos de votre annonce apparaît plus que jamais comme essentielle. Vous devez donner envie aux acquéreurs de visiter votre appartement. Pour cela, suivez quelques règles simples :

  • attendre le moment de la journée où votre logement sera le plus lumineux
  • éviter les contre-jours
  • ranger chaque pièce (placards fermés, rien de doit trainer, un vase avec un bouquet de fleurs sur la table…)
  • supprimer les filtres qui peuvent donner l’impression que vous essayez de tricher
  • préférer le format paysage qui rend mieux compte de l’espace
  • exclure les animaux de compagnie (tout le monde ne les aime pas)
  • ne pas oublier pas la vue si elle est avantageuse

Pour aller plus loin, suivez nos conseils complets pour réussir vos photos immobilières.

4. Faire le ménage avant chaque visite

Pour se projeter dans votre appartement, les acquéreurs ont besoin de s’y sentir bien. Un logement parfaitement nettoyé reste donc indispensable. Surtout, ne négligez aucun détail : interrupteurs, portes, vitres, bouches d’aération, contours de robinet, menuiseries, poignées, étagères de bibliothèque… tout doit être impeccable. Au-delà de la propreté, un appartement entretenu renvoie une image plus saine. Depuis la crise sanitaire, les particuliers sont devenus plus exigeants en matière de santé dans le logement. La poussière, les moisissures, la saleté restent dans l’inconscient collectif des signes d’insalubrité. Pensez aux odeurs également, évitez d’organiser des visites après avoir fait de la cuisine. Limitez le recours aux parfums qui peuvent incommoder les visiteurs, préférez une simple aération d’au minimum 15 min avant la venue de potentiels acquéreurs. 

5. Désencombrer l’espace 

La raison qui pousse le plus souvent les gens à déménager ? Profiter de plus d’espace. Alors si vous disposez d’un grand appartement, mais que vous possédez beaucoup de meubles et d’objets, les visiteurs risquent de ne pas pouvoir en mesurer la véritable superficie. Pour éviter ce désagrément, commencez à mettre dans des cartons certains objets (bibelots, livres, vêtements hors saison…) ou même à revendre où à stocker ailleurs certains meubles un peu encombrants. Ce tri est nécessaire dans toutes les pièces de la maison. Un exemple ? Si vous disposez d’un dressing, les visiteurs souhaiteront certainement constater par eux-mêmes son aménagement. Avec des vêtements, des chaussures et des accessoires qui traînent, ils auront du mal à apprécier l’avantage offert par cet équipement.

6. Repenser la décoration

Pour séduire vos visiteurs au premier coup d’œil, la décoration de votre appartement devra souvent être repensée. Rassurez-vous, pas besoin de vous transformer en pro du home staging ou de dépenser des sommes folles pour parvenir à vos fins. Appliquez des principes simples. Vos murs font grise mine ? Passez un petit coup de peinture pour les rafraîchir, le blanc reste la couleur la plus efficace pour séduire le plus grand nombre. Cette teinte capte naturellement la luminosité de la pièce et donne l’impression d’un espace plus vaste. Ne négligez pas non plus les petites réparations comme un robinet cassé, des toilettes qui fuient qui peuvent déplaire. Concernant la décoration, enlevez les pièces trop caractéristiques d’une époque ou d’un style qui peuvent déconcerter certains acheteurs. Préférez les éléments les plus universels et neutres possibles. Et pour éviter à vos visiteurs de se retrouver dans un espace trop aseptisé, ajoutez quelques objets plus colorés et chaleureux par petites touches, comme un bouquet de fleurs, des coussins ou un plaid.

7. Mettre vos atouts en valeur 

L’art de la visite passe également par la mise en évidence des points forts de votre appartement. Gardez-les pour la fin, si vous pouvez, car c’est sur cette dernière image que resteront vos potentiels acquéreurs. Vous profitez d’un imposant dressing, d’une large terrasse, d’un jardin de ville, d’une vue imprenable sur la mer ou sur un monument de la ville, d’une cuisine équipée et moderne ou encore d’une salle de bains avec douche à l’italienne… tous ces éléments peuvent susciter chez vos visiteurs un effet coup de cœur. N’hésitez donc pas, lors de la visite, à les mettre en scène au niveau de la décoration ou en racontant des anecdotes personnelles. Vous pouvez aussi jouer sur la luminosité en optant pour des visites situées aux meilleures heures de l’exposition de votre appartement.

8. Bien se présenter 

Tout le monde n’y pense pas et pourtant l’alchimie avec vos futurs acheteurs pourra être primordiale. Soyez souriant et de bonne humeur. Prenez du temps pour expliquer et n’hésitez pas à raconter des petites histoires de votre vie dans cet appartement. Tout cela aide les visiteurs à se sentir bien et à se projeter plus facilement dans cet endroit qu’ils viennent juste de découvrir. Préparez également vos visites en amont, en ayant à disposition l’ensemble des éléments administratifs à disposition. Ne soyez pas pris au dépourvu, vous devez être capable de répondre à toutes les questions de vos potentiels acquéreurs. Et si jamais vous n’avez pas la réponse, promettez de vous renseigner le plus rapidement possible pour les rassurer.

9. Être honnête 

Mettre en avant les points forts de son appartement est une technique efficace, mais mentir sur ses défauts pourrait au contraire se retourner contre vous. D’un point de vu légal, dissimuler certaines failles peut entraîner l’annulation de la vente. On parle dans ces cas-là de vice caché. Mais sans aller jusque-là, même des mensonges par omission peuvent jouer en votre défaveur. N’oubliez pas que vos futurs acquéreurs iront certainement se balader dans le quartier pour y découvrir les services disponibles, mais également évaluer le bruit en soirée. D’autres peuvent même réaliser une enquête auprès du voisinage. En répondant honnêtement à leurs questions, vous établirez une relation de confiance qui jouera certainement dans la décision finale.  

10. Prendre le temps de la réflexion

Vous avez reçu une offre d'achat ? Elle est plus basse que la somme que vous espériez ? Avant de dire non, prenez tout de même le temps d'y réfléchir et d'évaluer le pour et le contre. Rien ne vous empêche également de surenchérir pour vous rapprocher de l'objectif que vous vous étiez fixé. Une fois l'offre d'achat acceptée, ne vous précipitez pas non plus. Avant de signer le compromis de vente, il est conseillé de vérifier la solvabilité de vos acquéreurs. En cas de mauvaises surprises, votre vente pourrait être bloquée pendant de longs mois.


Quel type de bien voulez-vous vendre ?


La rédaction vous conseille


Je suis locataire

Je suis propriétaire