Payer la taxe sur la plus-value

Si vous vendez votre résidence principale, c’est facile, vous êtes totalement exonéré et vous n’avez pas d’impôt sur la plus-value immobilière à payer. Si en revanche, vous vendez une résidence secondaire ou un bien locatif, vous devrez peut-être payer un impôt sur le gain que vous réalisez. La plus-value immobilière, c’est la différence entre le prix de vente et le prix auquel vous avez acheté ce bien. Elle est taxée à 19 % au titre de l’impôt sur le revenu et à 17,2 % au titre des prélèvements sociaux. Pour connaître le montant de votre impôt, utilisez notre outil de simulation.


Votre impôt sur la plus-value

Cette calculette vous permet de calculer l'impôt sur la plus-value lors d'une vente.

Calculez votre plus-value

VIDEO : Plus-value immobilière : payer moins grâce aux travaux

Les travaux que vous avez réalisés sont pris en compte dans le calcul de l'impôt sur la plus-value immobilière. Plus vous en avez fait, moins vous payez d'impôts. Mais attention, tous les travaux ne sont pas concernés.

Voir la vidéo

VIDEO : Plus-value immobilière : comment éviter l'impôt ?

C'est un cas d'exonération que peu de vendeurs connaissent : la vente d'une résidence secondaire est exonérée d'impôt sur la plus-value si vous utilisez le prix de vente est utilisé pour acheter votre résidence principale !

Voir la vidéo

VIDEO : Achat/vente : déduire les meubles pour payer moins de frais de notaire ?

Les frais de notaire (et l'impôt sur la plus-value immobilière) sont calculés sur la valeur de l'immeuble. Or, quand on vend un bien immobilier, on vend aussi des meubles, une cuisine équipée par exemple. Il faut donc extraire ces meubles de la vente immobilière pour limiter la base imposable, et...

Voir la vidéo

VIDEO : Plus-values immobilières : le sort de la résidence principale

La vente de la résidence principale est exonérée d'impôt sur la plus-value. La règle est simple, il n'y a pas d'exception, il n'y a pas d'impôt. C'est simple non ?

Voir la vidéo

Nos articles

Voici les cas d'exonération de la taxation des plus-values immobilières : aucun impôt ni prélèvements sociaux ne sont dus si vous vous trouvez dans l'une de ces hypothèses.

La plus-value désigne la différence entre le prix de vente et le prix d'achat de votre bien. Elle est taxée à hauteur de 36,2 %. Il existe des cas d'exonération, comme pour les cessions de résidences...

Questions / Réponses