Est-il rentable de remplacer une chaudière fioul par une pompe à chaleur ? 

Manuel Apruzzese
Publié par Manuel Apruzzese
le 4 avril 2023
Journaliste chez PAP.fr

Les chaudières fioul sont polluantes et peu écologiques. Leur remplacement par un matériel plus vertueux est à l'ordre du jour. Combien ça coûte ? Quelles sont les aides financières ?

Il n'est plus possible de remplacer sa vieille chaudière fioul par un modèle neuf.
Il n'est plus possible de remplacer sa vieille chaudière fioul par un modèle neuf. © Napa74/GettyImages

Il n'est plus possible de remplacer sa vieille chaudière fioul par un modèle neuf. Alors, pourquoi ne pas installer une pompe à chaleur. Mais attention, la pose d'une pompe à chaleur nécessite un investissement de départ qui reste important, comparé à d'autres systèmes de chauffage.

Énergie fossile et polluante, le fioul est encore utilisé par plus de 3 millions de foyers en France. Dans le cadre de la transition énergétique, cette énergie est vouée à disparaître. L'objectif est d'installer des systèmes de chauffage plus performants. En réponse aux défis de la transition énergétique, l'État a donc décidé l'interdiction des chaudières fioul à l'horizon 2030. Seules les solutions écologiquement plus vertueuses, comme les pompes à chaleur, ont désormais le droit de citer.

L'objectif est un renouvellement complet du parc dans les dix ans. Le décret du 1er juillet 2022 stipule que si la chaudière tombée en panne n'est pas réparable, il n'est plus possible de la remplacer par un appareil fonctionnant au fioul. Il est obligatoire d’opter pour un autre système de chauffage. Enfin, le prix du fioul est très fluctuant. Il suit l'évolution du cours du pétrole. Le prix du fioul a doublé au cours des douze derniers mois... Un argument de poids. Installer une pompe à chaleur procurera un bon niveau de confort et divisera la facture par quatre par rapport au fioul. Autre avantage, le Diagnostic de performance énergétique (DPE) sera meilleur. Un atout en cas de revente de la maison.  

Des dérogations possibles pour remplacer sa chaudière au fioul

Le décret du 5 janvier 2022 prévoit toutefois la possibilité de déroger à l'interdiction d’installer une chaudière fioul classique sous certaines conditions. Notamment lorsqu'il n'y a pas d’autres solutions techniques possibles. C'est le cas si la maison n’est pas desservie par un réseau de gaz ou si une Pac ne peut être installée sans travaux de renforcement du réseau électrique public.

À noter que les chaudières hybrides ou fonctionnant au biofioul restent autorisées. Le biofioul est un mélange de fioul domestique et d’ester méthylique issu du colza (Emag). Le biofioul F10 contient 90 % de fioul domestique et 10 % d’Emag et devrait afficher une valeur d’émission de GES de 282,60 gCO2eq/KWh PCI. Le biofioul F30 contient 30 % d’Emag et chute à 219 gCO2eq/KWh PCI. Des valeurs sous le seuil réglementaire.

Quel est le meilleur chauffage pour remplacer le fioul ?

Il n’y a pas de meilleure solution. Tout est une question de budget. La loi interdisant désormais toute nouvelle installation de chaudière au fioul le choix est large. Les combustibles trop polluants, dont les émissions carbone sont supérieures à 300gCO2e/kWh PC sont proscrits. Ce seuil exclut de fait le fioul traditionnel. 

En revanche le gaz naturel, le GPL, le propane ou le biofioul ou le bois ne sont pas concernés. Face à cette interdiction se pose donc la question du remplacement de l’énergie au fioul. Plusieurs solutions sont envisageables afin de conserver un système de chauffage central.

Remplacer une chaudière fioul par quoi ?

Si le réseau de gaz naturel passe dans la rue remplacer le fioul par le gaz naturel est une bonne idée. N'hésitez pas, optez si possible pour une chaudière à condensation. Il suffira de la raccorder au réseau déjà existant. Pour 4 000 € on trouve des modèles très performants.

Les chaudières biomasse, notamment à granulés de bois, sont une alternative à étudier de près. Le bois reste une énergie bon marché et stable qui peut être utilisée dans des zones non desservies par le gaz. Les installations biomasse (insert, poêles ou chaudières) bénéficient des subventions les plus élevées actuellement. Les chaudières à granulés de bois demandent un stockage de granulés qui peut parfois prendre la place de l’ancienne cuve fioul. À partir de 10 000 €.

La pompe à chaleur peut aussi se substituer sous conditions à l'ancienne chaudière.

Comment transformer un chauffage au fioul en pompe à chaleur ?

Le remplacement de la chaudière par une pompe à chaleur à chaleur air/eau ou hybride ne s'improvise pas. Faites appel à un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement), il est formé et qualifié pour ce travail. Il devra réaliser une étude thermique de la maison. Les résultats définiront le type de matériel et l’intérêt ou non du remplacement.

Toutefois, bien le dimensionnement de la pompe à chaleur. C’est une étude qui prend en compte le niveau d'isolation, de la déperdition thermique du logement, de sa situation géographique et altimétrique, des besoins en eau chaude sanitaire, et surtout du type d’émetteurs de chaleur. Si ces derniers ne sont pas adaptés, il faudra les remplacer. Pour la production d'eau chaude sanitaire, choisissez alors un modèle dit double service ou raccordez-la à un ballon préparateur d'eau chaude sanitaire thermodynamique.

Dimensionnement de Pac air-eau et isolation thermique de l’habitation

Si la puissance de la Pac et l'isolation de la maison sont inadaptées, le confort et les économies d'énergie et le confort espéré ne seront pas au rendez-vous. Un surdimensionnement de la Pac provoquera de nombreux désavantages qui sont à éviter à tout prix. Les cycles de chauffe seront plus courts, ce qui entraînera des marches/arrêts répétitifs. Cela engendrera une surconsommation de l’appareil et un Cop (Coefficient de performance) plus faible ainsi qu’une usure prématurée.

Un sous-dimensionnement n'aura pas non plus d'avantages. Un appareil ayant une trop faible puissance ne permettra pas d'atteindre une température de confort suffisante. À noter également que le manque de puissance déclenchera l’appoint électrique de la pompe à chaleur.

Pompe à chaleur basse ou haute/moyenne température

Selon les types d'émetteurs (radiateurs, plancher chauffant…) il faudra installer soit une Pac basse ou haute température. Si vous souhaitez conserver les anciens radiateurs, il faudra souvent une Pac haute température. Pour ces modèles, l’eau en sortie de PAC est chauffée à 60 °C.

Si le logement est équipé d'un plancher chauffant ou si vous souhaitez remplacer les anciens radiateurs par des modèles adaptés, une Pac basse température fera l'affaire.

Une pompe a chaleur peut-elle remplacer une chaudière fioul ?

L'installation d'une pompe à chaleur air/eau en remplacement d'une chaudière fioul est tout à fait envisageable. Notamment, si sa pose ne nécessite pas de gros travaux. Techniquement, elle récupérera les calories présentes naturellement dans l’air extérieur et les transférera au réseau de chauffage via un échangeur. Ces calories sont inépuisables et gratuites !

Une Pac peut produire 3 à 4 fois plus de kilowatts qu'elle ne consomme. Ainsi 1 kW d’énergie consommée pour son fonctionnement ,elle peut en restituer jusqu’à 4 kW. C'est ce qu'on appelle le Coefficient de performance (Cop). Plus ce dernier sera élevé, plus la Pac sera efficiente. Attention, la machine peut toutefois nécessiter, d'une autre source électrique pour fonctionner en cas de grand froid. 

Travaux pour remplacer une chaudière fioul par une pompe à chaleur

La pose d'une Pac nécessite d'abord une bonne isolation générale. C'est la clef du confort thermique. Rien ne sert d'installer une pompe à chaleur si la maison est une passoire thermique. L'emplacement des deux unités de la Pac (intérieur et extérieur) doit être déterminé dès la phase de réflexion du projet et prévu lors de la réalisation d'éventuels travaux. Plusieurs critères doivent être pris en compte :

  • la configuration et la surface de votre habitation ;
  • la région et la localisation de votre habitation ;
  • le type d'émetteurs de chaleur ;
  • les branchements électriques.

L’unité extérieure sera installée hors de la maison pour capter les calories contenues dans l’air. Attention aux nuisances sonores ! Elle sera reliée, par l'intermédiaire d'une liaison frigorifique, au module hydraulique qui sera installé dans la maison. Le module hydraulique pourra être placé dans le garage, la chaufferie, la buanderie ou encore la cuisine. Il faudra également penser à l'enlèvement de la cuve à fioul.

Quel type de pompe à chaleur pour remplacer une chaudière fioul ?

Il existe trois types de pompe à chaleur en alternative au fioul. Vous pouvez opter pour une :

  1. Pac air/eau ;
  2. Pac géothermique ;
  3. Pac air/air.

Remplacer une chaudière fioul par une pompe à chaleur air/eau

La Pac air/eau capte les calories à l'extérieur et les restitue au réseau de chauffage existant. Si vous les émetteurs sont adaptés, l’installateur raccordera le module hydraulique au circuit de chauffage existant. Si votre pompe à chaleur doit aussi produire de l’eau chaude sanitaire, elle doit être reliée au ballon d’eau chaude existant.

Remplacement de la chaudière fioul par une pompe à chaleur air/air

Autre solution moins chère : la Pac air/air. Son plus : elle peut chauffer toute la maison l'hiver, mais aussi la refroidir l'hiver. C'est une climatisation. Elle pourra être secondée par un poêle à bois. Une unité extérieure, placée dans le jardin, récupère les calories présentes dans l’air ambiant. Ces calories passent ensuite dans un circuit jusqu’à l’intérieur de votre logement, dans lequel elles sont transformées via un fluide frigorigène.

Les cycles successifs de compression, de condensation, puis la détente, leur font changer d’état et de température. La version air/air fonctionne en dehors d’un réseau d'émetteurs. Elle transmet la chaleur via un système de ventilation. La chaleur est ensuite diffusée par le biais d’une ou plusieurs unités intérieures, que l’on appelle des splits ou ventilo-convecteurs. Par contre, les Pac aérothermiques sont plus adaptés aux climats doux.

Remplacement de la chaudière par une Pac géothermique

La terre emmagasine de l’énergie. En surface, elle reçoit l’énergie solaire, la pluie et le vent. La pompe à chaleur géothermique capte ces calories emmagasinées dans le sol. La chaleur naturelle du sol est récupérée par un réseau de capteur disposé dans le jardin. Cette technologie permet de produire une température plus élevée et constante au fil des saisons.

Couplage pompe à chaleur et chaudière fioul

Les chaudières fioul hybrides restent autorisées par les pouvoirs publics. La chaudière hybride combine une pompe à chaleur (Pac) à une chaudière à condensation. Ses avantages : elle tire le meilleur parti des énergies renouvelables et du fioul. C'est jusqu'à 10 % d'économies d'énergie par rapport à une chaudière à condensation.

Le passage de l'un à l'autre se fait automatiquement selon les températures extérieures et la puissance de chauffe demandée. Un régulateur choisit l’appareil le mieux adapté. Ainsi, par grand froid, la chaudière sera prioritaire pour répondre à la demande de chauffage. La pompe à chaleur prendra le relais lorsque les températures remonteront. Il faut compter en moyenne 13 000 €.

Quel est le prix moyen d'une pompe à chaleur ?

Le prix des pompes à chaleur varie selon la technologie mise en œuvre.

  • pour une Pac air/eau les prix observés se situent entre 10 000 et 16 000 € avec eau chaude sanitaire (ECS) et entre 10 000 et 15 000 € pour une pompe à chaleur sans eau chaude sanitaire (ECS) ;
  • pour une Pac air/eau, il faut compter entre 14 000 € - 25 000 € selon la taille de la maison et les travaux de terrassement nécessaires pour placer les capteurs dans les jardins ;
  • la Pac air/air est la moins chère. Le prix moyen est compris entre 4 000 et 6 000 € pour une installation monosplit et 10 000 € pour une installation multisplit.

Pensez à vérifier que le devis inclut bien la dépose de la cuve à fioul et de la chaudière. N'oubliez pas le contrat d'entretien. Comptez en moyenne 150 € pour un contrat d'entretien annuel avec déplacement et main-d'œuvre.

Quelles aides et conditions pour changer de chaudière fioul ?

Pour vous aider à remplacer votre vieille chaudière, pensez aux différentes aides disponibles à la rénovation. Elles sont cumulables. Elles varient selon le niveau de revenus. Elles concernent le remplacement de la chaudière ainsi que la dépose de la cuve à fioul. Si vous n'êtes pas éligible à ces aides, la plupart conditionnées aux ressources du foyer, les devis permettent l'obtention d'un financement bancaire (exemple : prêt à taux zéro).

  • MaPrimeRénov’ ;
  • La prime coup de pouce pour l'installation d'une PAC air/eau ou hybride ;
  • L'aide Habiter Mieux Sérénité remplacée par MaPrimeRénov' Sérénité ;
  • L’éco-prêt à taux zéro ;
  • La TVA à taux réduit à 5,5 %.

Prime coup de pouce pour l'installation d'une Pac

Jusqu'au 30 juin 2023, il est possible de bénéficier de la prime Coup de Boost, dans le cadre d'un remplacement de chaudière fioul pour un appareil vertueux type pompe à chaleur air/eau. Cette prime bonifiée permet de bénéficier d'une aide entre 4 000 et 5 000 € ! Ce coup de pouce est cumulable avec MaPrimeRenov'.


🗓️ Participez gratuitement aux Jeudis de l'immobilier !

Tous les jeudis à 18h, PAP organise un atelier en ligne.

29 février 2024 à 18h -
Passoire énergétique : que faire ?

Faut-il attendre, vendre ou effectuer les travaux ? Découvrez les avantages de chaque solution dans notre atelier.
- Attendre que le DPE soit vraiment fiable et que la loi soit améliorée
- Vendre : oui, mais avec quelle décote ?
- Rénover : Les travaux qui améliorent le DPE

Je m'inscris

7 mars 2024 à 18h -
Signer un contrat de location

Le contenu du contrat de location et de ses annexes :
- Le loyer et les charges : règles de fixation du loyer et fonctionnement des charges
- Les conditions : clauses indispensables et clauses interdites
- Les annexes au contrat : état des lieux et diagnostics immobiliers

Je m'inscris

14 mars 2024 à 18h -
Vendre son bien immobilier

Les étapes d'une vente et les erreurs à éviter :
- Fixer un prix de vente réaliste et attractif : comprendre le marché pour bien se positionner
- Attirer les acheteurs : présenter votre bien de manière à susciter l'intérêt
- Conclure la vente en confiance : choisir une offre et préparer la signature

Je m'inscris

21 mars 2024 à 18h -
Location vacances : comment s’y prendre ?

Mettre son bien en location vacances, c’est facile !
- Trouver des vacanciers : fixer ses tarifs, publier une offre
- Signer le contrat de location : quelles règles s’appliquent ?
- Gérer les entrées-sorties

Je m'inscris

28 mars 2024 à 18h -
Bien estimer le prix de votre logement

Les étapes clés pour estimer le prix de vente de votre bien :
- Analysez le marché local : connaître les prix pratiqués dans votre secteur
- Prenez en compte les caractéristiques du bien : atouts & défauts
- Évitez les erreurs : surestimer ou sous-évaluer votre logement

Je m'inscris
Thème :
Date :

Vous serez notifié par SMS du début de l'atelier

Cliquez sur l'email que nous venons de vous envoyer pour confirmer votre inscription !


La rédaction vous conseille