Comment réaménager une petite cuisine ?

Publié par & le

La recette pour réussir l’aménagement d’une petite cuisine ? Un projet bien étudié, une dose de bon sens et le recours aux nombreux ingrédients proposés par les fabricants de meubles et d’équipements.

Une petite cuisine peut être aussi jolie que fonctionnelle. Bien sur, vous devrez faire des arbitrages. Pas question de placer des aménagements conçus pour vingt mètres carrés dans une pièce de huit mètres carrés. Et vous aurez du mal à y caser la batterie complète de casseroles en cuivre héritée de grand-maman. Mais avec un projet bien pensé, des mesures prises au millimètre et le recours à de nombreuses astuces, vous vous mitonnerez une cuisine qui aura presque tout d’une grande. 

Les règles de base

Vous connaissez le triangle d’activité de la cuisine ? Ce sont les zones entre lesquelles vous allez effectuer le plus de déplacements. Il s’agit de l’évier et du lave-vaisselle (pôle eau), du réfrigérateur et éventuellement du congélateur (pôle froid), du four et des plaques de cuisson (pôle chaud). Ces espaces doivent être organisés de façon rationnelle pour réduire vos déplacements et privilégier des gestes naturels. Un exemple ? 60 cm de large à côté des plaques de cuisson seront très pratiques pour poser les plats chauds lorsqu’ils sortent du four.

La cuisine doit tenir compte de vos déplacements. Notamment du cheminement du propre et du sale. Une fois le repas terminé, par exemple, vous rapportez les assiettes et couverts dans la cuisine, vous les passez sous l’eau avant de les enfourner dans le lave-vaisselle. Ainsi, l’évier et plus encore son égouttoir doivent être proches du lave-vaisselle. Idem pour les meubles de rangement. Une fois propres, assiettes, couverts et autres plats à gratin seront rangés en un tour de main. 

Vos habitudes ont également leur mot à dire. Elles vont guider l’aménagement et vous éviteront de faire des erreurs. Si vous ne prenez jamais vos repas dans la cuisine, inutile d’y installer une table, même petite. Elle ne vous sera d’aucune utilité puisque vous ne vous en servirez pas. Et elle grignotera une précieuse surface. Tenez compte du nombre de personnes qui fréquenteront la cuisine. Attention si l’un des utilisateurs principaux est gaucher.

Ouvrir la cuisine

Votre cuisine est vraiment trop petite ? Ouvrez-la ! Vous agrandirez l’espace et donnerez un cachet très contemporain à votre logement. Vous abattrez une cloison et cette pièce sera séparée du salon ou de la salle à manger par un bar. Côté cuisine, vous placerez des tabourets (ils prennent toujours moins de place que les chaises). Vous pourrez vous offrir des espaces de rangement. Côté salon, là encore, la place libérée vous permettra de créer d’autres aménagements, comme une petite bibliothèque. Autre atout de la cuisine ouverte : elle met en valeur des équipements et un électroménager flambant neufs. Et pour éviter que les odeurs envahissent la maison, investissez dans une hotte.

Volumes et disposition

Le défi de la petite cuisine ? Chaque espace, chaque centimètre carré doivent être rentabilisés. Gardez en tête que ce sont les éléments qui vont s’adapter à la pièce, jamais l’inverse. Le mieux, c’est de faire un plan. Précisez l’emplacement des éléments, la position de la porte et de la fenêtre, les arrivées d’eau, les conduits d’évacuation, le gaz, l’électricité. Attention : les mesures doivent être très précises. Ce n’est pas pour rien que les professionnels utilisent des lasers, qui permettent de tout calculer au millimètre près. Un point très important : une erreur de deux centimètres, et les meubles ne rentrent plus ! 

Étroite et tout en long avec une fenêtre à une extrémité et une porte à l’autre, vous l’aménagerez en I. Les meubles et l’électroménager seront placés sur un seul pan de mur. Prenez soin de disposer les différents pôles de manière pratique. Un exemple ? L’évier sera placé près de la fenêtre. A côté, un plan de travail avec en son centre les plaques de cuisson. De l’autre côté des plaques vous pourrez placer une colonne qui accueillera le four et le micro-ondes.

Attention : le dégagement entre les meubles et le mur d’en face doit être au minimum de 0,9 m. Vous devez pouvoir ouvrir portes de four, de lave-vaisselle ou de meubles bas sans difficultés.

Autre possibilité : l’aménagement en L ou en U

La pièce devra être suffisamment large. La distance entre deux murs dont l’un est équipé doit être d’au moins 0,9 m. Si elle est inférieure, vous aurez du mal à circuler et à ouvrir en même temps la porte du four et celle du lave-vaisselle si elles sont opposées. Autre distance : un dégagement de 75 cm est nécessaire devant un évier encastré dans un meuble de 1 m de large. Comptez 90 cm devant un lave-vaisselle, la même distance devant une cuisinière et 85 cm devant un four encastré. Prévoyez 80 cm devant un réfrigérateur.

Avec une cuisine aménagée en U, vous répartirez four, évier et réfrigérateur sur chacun des trois murs. Là encore, faites bien attention aux distances pour ne pas gêner l’ouverture des portes de placard ou d’équipement électroménager. Grâce à une conception astucieuse, en mettant par exemple les plans de travail face à face, vous pouvez aménager une cuisine en U dans une pièce qui fait 2,10 m sur 2,10 m. Des meubles de 60 cm de chaque côté laisseront un espace de circulation de 0,90 m. Malin : quelle que soit la forme de votre petite cuisine, privilégiez les couleurs claires et lumineuses, qui donneront une impression d’espace.

Simulez  votre cuisine

Avant de vous lancer dans les travaux d’aménagement, rendez-vous sur les sites Internet des principaux cuisinistes et des distributeurs. Vous y trouverez des outils de conception en trois dimensions. Vous entrez les cotes de votre cuisine, vous choisissez les meubles et l’électroménager… Et en quelques clics, vous avez un aménagement virtuel. Mais attention : rien ne remplace l’expertise d’un cuisiniste, qui se rendra sur place pour prendre les mesures précises. Homme de l’art averti, il saura détecter les qualités et les défauts de la pièce, choisir les éléments pour un aménagement optimal et vous proposer ces trucs et astuces qui ajouteront le charme à l’aspect pratique de votre petite cuisine. Conseil : consultez plusieurs professionnels et comparez leurs propositions, tant en termes de prestations que de prix.

 Le plein d'astuces

Toute une série de solutions vous feront gagner de la place. Les fabricants proposent de nombreuses gammes de meubles hauts. Certains ne font que 35 cm de profondeur : de quoi y placer des verres, de la vaisselle, des conserves… Les angles accueillent des systèmes de paniers coulissants et emboîtables, dans lesquels on pose grosses casseroles ou égouttoirs à salade. On peut aussi y poser des tiroirs spécialement adaptés. Les couverts trouveront leur place dans des tiroirs coulissants qui se ferment lorsqu’on les pousse de la main ou du genou. N’oubliez pas qu’un grand placard de 1,20 m de hauteur vous permettra de ranger davantage de choses que deux blocs de 60 cm. Avec une cuisine très exiguë, remplacez les portes battantes par des systèmes coulissants. 

L’électroménager, lui aussi, s’adapte aux petits espaces. Préférez les systèmes encastrés, qui permettent de gagner de la place. Optez pour des lave-vaisselle six ou neuf couverts : certains modèles ne font que 45 cm de large, contre 60 habituellement. Si vous n’êtes pas nombreux à la maison, contentez-vous d’une plaque deux ou trois feux. Certaines solutions sont très astucieuses : plaque électrique installée au-dessus d’un petit réfrigérateur, évier disposé sur le lave-vaisselle, micro-ondes qui assure les fonctions de four traditionnel, plaque que l’on pose sur l’évier pour en faire un égouttoir ou une planche à découper…

Optimisez vos rangements. Les appareils que vous n’utilisez qu’occasionnellement, comme le four à raclette, seront placés au sommet des meubles hauts. Les objets lourds et encombrants seront entreposés dans les caissons bas. Vous pouvez installer une grille à couvert contre la porte (côté cuisine évidemment).

Des grilles au-dessus de la crédence seront munies de crochets pour placer des ustensiles de cuisines, tandis que de petites barres accueilleront rouleaux de papier alu et essuie-tout… Bref, les solutions sont aussi multiples que variées. Prospectez chez les fabricants et les distributeurs pour explorer toutes les possibilités. Quelles que soient les options choisies, suivez les règles de base. Gardez des dimensions à peu près standard. La revente de votre logement sera facilitée, la cuisine pouvant s’adapter aux habitants successifs. La hauteur de plan de travail, par exemple, tournera autour de 0,90 m (hauteur de ceinture).

Ne vous lancez pas dans des aménagements hasardeux comme l’installation de grilles au plafond pour y accrocher des objets. Ce n’est pas pratique et l’effet esthétique est très discutable. Surtout, respectez toujours les règles de prudence : installation électrique aux normes et suffisamment dimensionnée, sécurité du gaz, aération efficace et anti-feu… Pour les petites cuisines comme pour toutes les autres, la sécurité est un ingrédient indispensable !

Pour aller plus loin...

L'Agence nationale de l'habitat (Anah) subventionne les travaux d'amélioration de l'habitat. En 2019, les propriétaires, bailleurs et copropriétés peuvent, sous conditions, bénéficier d'aides...

Six conseils pour éviter de vous faire cambrioler pendant vos vacances ! Une prévention adaptée et efficace peut vous éviter bien des mauvaises surprises à votre retour. Voici comment...

Vous rénovez votre logement ? Pensez que selon les travaux que vous faites réaliser, vous pouvez peut-être bénéficier de la TVA réduite. Une bonne économie à la clé.

Besoin de mètres carrés supplémentaires ? Pensez à vos combles ! Leur aménagement vous coûtera beaucoup moins cher qu'une nouvelle maison et vous pourrez gagner ces précieux mètres carrés qui vous...