Est-il rentable de remplacer sa chaudière gaz par une pompe à chaleur ?

Manuel Apruzzese
Mis à jour par Manuel Apruzzese
le 15 mars 2023
Journaliste chez PAP.fr

La pompe à chaleur est aujourd'hui la star des chauffages. Mais remplacer une chaudière gaz par une pompe à chaleur, est-ce intéressant en rénovation ? Tout dépend de la configuration de la maison et de votre budget.

Le prix d'une pompe à chaleur air/eau oscille entre 65 et 90 €/m² chauffé.
Le prix d'une pompe à chaleur air/eau oscille entre 65 et 90 €/m² chauffé. © MichalRojek/GettyImages

L'heure est aux économies d'énergie. Avec un prix du kWh qui flambe l'installation d'un système de chauffage vieillissant et énergivore par un autre performant et écologique est une alternative. Faire le choix de remplacer sa chaudière gaz par une Pac, c'est faire le choix de réaliser des économies d'énergie et aussi de contribuer à la protection de l'environnement en limitant les émissions de gaz à effet de serre. L'Ademe estime son coût de fonctionnement entre 3 et 7 €/m²/an.

Alors si la chaudière est vieille, a un rendement inférieur à 70 %, la pompe à chaleur (Pac) peut être une alternative. Surtout en maison individuelle. Cerise sur le gâteau, la pompe à chaleur air/eau est un système qui assure le chauffage, la production d'eau chaude sanitaire et, si l'appareil est réversible, le rafraîchissement l'été. Enfin la pompe à chaleur sera un plus dans le Diagnostic de performance énergétique (DPE) et un argument de poids dans le cas d'une revente.

Quand changer sa chaudière gaz ?

La durée de vie d’une chaudière au gaz est d’environ 15 ans. Tout dépend du modèle, de son entretien et de son usage. Une vieille chaudière coûte cher à l'usage et n'est pas écologique. Et en cas de panne, les pièces de rechange peuvent venir à manquer. Autant d'arguments qui poussent à son remplacement.

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur ?

Dans les maisons neuves, la Pac (pompe à chaleur) s'est imposée en quelques années. Elle consomme peu d'électricité et restitue plus de kilowatts qu'elle n'en a consommés. Techniquement elle capte les calories gratuites contenues dans l'air extérieur pour les transférer au réseau de chauffage. Si ces calories sont transférées à la boucle de chauffage hydraulique c’est Pac air/eau. Si les calories sont transmises par vecteur air on parle alors de Pac air/air. C'est l'alternative la plus efficace pour ceux qui souhaitent installer un système de chauffage efficace et écologique.

Chauffage gaz ou PAC ?

Une question se pose : est-il intéressant de remplacer sa chaudière par une pompe à chaleur ? Avec la hausse vertigineuse du prix du gaz, le remplacement peut sembler intéressant de prime abord. Séduisante sur le papier, cette solution mérite toutefois d'être étudiée sérieusement par un technicien qualifié. L'installateur devra étudier les caractéristiques du logement, son niveau d'isolation, sa situation géographique et surtout le type d'émetteurs de chaleur. Ce dernier point est essentiel. 

Comment passer d'une chaudière au gaz à une pompe à chaleur ?

Avant de se lancer, il est important de bien réaliser un audit technique préalable de la maison. Il faut notamment s'assurer que la pompe à chaleur proposée est adaptée au logement et à la région. Installer une pompe à chaleur dans une maison mal isolée risque au mieux de coûter aussi cher que le gaz. Elle fonctionnera en permanence pour un résultat qui ne sera pas à la hauteur.

Étude technique préalable indispensable

L'installateur doit faire une visite préalable pour bien évaluer les besoins. Il va réaliser un diagnostic complet du logement et de l'installation de chauffage. L'objectif est de bien dimensionner la future pompe à chaleur. Il devra aussi examiner l’isolation de la maison, sa superficie, le climat de la région et la température annuelle moyenne, le nombre d’occupants, les besoins en chauffage et en eau chaude, les émetteurs de chaleur, l’emplacement de la PAC et votre budget. Toutes ces informations en main, il rédigera une étude thermique et proposera l'appareil le mieux adapté.

Pompe à chaleur vs chaudière gaz condensation

Le match est serré entre la chaudière à condensation et la pompe à chaleur. Les deux matériels sont efficaces et performants. Si la chaudière fonctionne avec une énergie fossile (en attendant les biogaz) l'autre puise ses calories dans l'air.

C'est le budget fera souvent la différence. Une chaudière à condensation coûte environ 4 000 € tandis que le montant à consacrer pour une pompe à chaleur est d’environ 9 000 €. Une différence de prix qui peut faire réfléchir.

Pompe à chaleur couplée avec une chaudière gaz de ville

Autre solution judicieuse : la Pac hybride. Ce système 2 en 1 combine les avantages de la Pac et ceux de la chaudière gaz à condensation. Grâce à une gestion intelligente, les deux systèmes fonctionnent en alternance. L'objectif est d'utiliser la source d'énergie la plus adaptée aux conditions météorologiques du moment. Lorsque la température extérieure est douce c'est la pompe à chaleur qui fonctionne, la chaudière à gaz prend le relais au meilleur moment lorsqu'il fait plus froid. Un bon moyen de faire baisser le prix kWh de chauffage.

Installer une pompe à chaleur gaz dans une maison individuelle

Si la maison est déjà équipée d’un plancher hydraulique. Il suffit de couper le circuit de départ et de retour du chauffage, de retirer l’ancienne chaudière et de la remplacer par l’unité intérieure de la pompe à chaleur, raccordée à ce même circuit. Dans la plupart des cas l'unité intérieure prendra la place de la chaudière et l'unité extérieure, sera installée à l’extérieur. Mais attention l'installation d'une pompe à chaleur est une affaire de spécialiste !

Quelle pompe à chaleur choisir pour remplacer une chaudière gaz ?

Pour remplacer la chaudière gaz, le plus simple est d'opter pour une Pac air/eau. Elle fonctionnera sur la boucle de chauffage existante dans la maison. Cet appareil peut facilement venir en remplacement de la chaudière. La Pac air/air est aussi possible. Dans ce cas, il faudra envisager la dépose des radiateurs muraux.

Remplacement d'une chaudière murale par une Pac en appartement 

Les pompes à chaleur ne sont pas uniquement réservées à la maison individuelle. Elles peuvent aussi être installées dans un appartement. Mais sous conditions ! Les travaux d’installation devront d'abord être approuvés par les autres copropriétaires. Le chantier devra alors figurer à l’ordre du jour de la prochaine assemblée générale de copropriété qui statuera sur l’acceptation ou non du projet. Une déclaration de travaux devra également être déposée à la mairie de la commune. Et si l’unité extérieure de la Pac modifie l’aspect de la façade, il faudra vérifier que la pose n’enfreint aucune règle d’urbanisme. Notamment en secteur sauvegardé

Quels émetteurs choisir pour une pompe à chaleur ?

Les émetteurs de chaleur, autrement dit mes radiateurs sont très importants. Une pompe à chaleur adaptée aux radiateurs ne procurera pas le niveau de confort escompté. Une pompe à chaleur peut fonctionner avec trois types d'émetteurs de chaleur :

  • Pac et plancher chauffant. Si la maison est équipée d'un plancher chauffant hydraulique le remplacement ne pose aucun de problème d’adaptation ;
  • Pac et radiateurs haute température. Le plus souvent les maisons anciennes ou récentes sont équipées de radiateurs classiques en fonte ou en tôle d'acier couplés à l'ancienne chaudière. L’eau qui circule dans le circuit de chauffage doit être au moins à 65°. Il faudra installer une Pac haute température. Attention le rendement est moins bon et le prix est plus élevé ;
  • Pac et radiateurs basse température. Dans ces radiateurs à chaleur douce la température de l’eau qui circule dans le circuit de chauffage est comprise entre 35 et 45°. L’eau étant moins chaude, la surface de d'émission doit être plus importante pour pouvoir chauffer efficacement l’habitation.

Quels sont les inconvénients de la pompe à chaleur ?

Si la pompe à chaleur possède beaucoup de qualité, elle a aussi ses défauts. Il faudra en tenir compte au moment du remplacement de la chaudière à gaz :

  • les performances varient selon les saisons et les régions ;
  • attention aux nuisances sonores surtout sur les petits terrains ;
  • la PAC doit être entretenue une fois par an un professionnel ;
  • la pompe à chaleur ne produit pas obligatoirement l’eau chaude sanitaire. L'installation devra être complétée par un ballon thermodynamique ;
  • le bloc extérieur n'est pas très esthétique ;
  • tous les radiateurs ne sont pas compatibles avec les pompes à chaleur.

Quel est le prix moyen d'une pompe à chaleur ?

Selon l'Ademe le prix d'une pompe à chaleur air/eau oscille entre 65 € et 90 €/m² chauffé, soit entre 6 500 et 9 000 € pour une maison de 100 m². Mais attention ce prix ne comprend pas l'éventuel remplacement des anciens radiateurs qui pourraient être inadaptés à cette nouvelle technologie.

Quelles aides pour une pompe à chaleur ?

Il existe de nombreux dispositifs pour inciter et aider les particuliers à rénover leur installation de chauffage. L'installation d'une pompe à chaleur est éligible à :

  • MaPrimeRénov est aujourd'hui le principal dispositif d'aide à la rénovation énergétique. (MaPrimeRénov Sérénité concerne les ménages ayant des ressources modestes et très modestes. Il existe aussi MaPrimeRénov copropriété) ;
  • un bonus dit « sorti de passoire thermique » de 1 500 € peut être versé si le logement change de classe énergétique ;
  • les Certificats d’économies d’énergie (Cee), les aides locales des caisses de retraite, l’écoprêt à taux zéro, le chèque énergie et la TVA à taux réduit à 5,5 % ;
  • l’écoprêt à taux zéro (Éco-PTZ) permet de financer la rénovation énergétique de votre logement sans faire d’avance de trésorerie et sans payer d’intérêts ;
  • les prêts complémentaires comme le prêt du livret développement durable solidaire, le prêt d’accession sociale, les prêts des distributeurs d’énergie, le prêt à l’amélioration de l’habitat si vous recevez des allocations de la Caisse d’allocations familiales ou encore le prêt Action logement (taux de 1 % pour financer la réalisation d’un grand nombre de « gros » travaux de rénovation dans la limite de 10 000 €) ;
  • la TVA à taux réduit de 5,5 %.

Quel type de bien voulez-vous vendre ?


🗓️ Participez gratuitement aux Jeudis de l'immobilier !

Tous les jeudis à 18h, PAP organise un atelier en ligne.

25 avril 2024 à 18h -
Vendre son bien immobilier

Découvrez nos conseils et services pour réussir votre vente :
- Préparer la vente : estimation par un expert PAP, photos pro, visite virtuelle
- Trouver un acheteur : créer une annonce vendeuse, filtrage des contacts par PAP, panneau A vendre
- Conclure la vente : choisir une offre et préparer la signature

Je m'inscris

2 mai 2024 à 18h -
Trouver le bon locataire

Sélectionner le locataire idéal est essentiel lors de la location de votre logement.
- Publier une annonce : les informations importantes et les mentions obligatoires
- Traiter les candidatures : les pièces à demander, comment pré-sélectionner
- Choisir et garder le bon locataire : comment faire ?

Je m'inscris

23 mai 2024 à 18h -
Signer un contrat de location

Le contenu du contrat de location et de ses annexes :
- Le loyer et les charges : règles de fixation du loyer et fonctionnement des charges
- Les conditions : clauses indispensables et clauses interdites
- Les annexes au contrat : état des lieux et diagnostics immobiliers

Je m'inscris
Thème :
Date :

Vous serez notifié par SMS du début de l'atelier

Cliquez sur l'email que nous venons de vous envoyer pour confirmer votre inscription !


La rédaction vous conseille