Comment installer une climatisation dans son appartement ?

Manuel Apruzzese
Publié par Manuel Apruzzese
le 9 août 2023
Journaliste chez PAP.fr

Quelle climatisation installer dans son appartement ? Mobile, monobloc, Pac air/air ? Quel est le prix d'une climatisation ? Faut-il des autorisations ? Réponses avec notre expert.

La pompe à chaleur air/air est le système le plus performant.
La pompe à chaleur air/air est le système le plus performant. © Onurdongel/GettyImages

L’été 2023 est probablement le plus chaud jamais enregistré. Les températures sont montées d’un cran dans l’Hexagone, dépassant parfois les 40 °C. Et avec des températures intérieures de près de 30°C les appartements deviennent se transforment en étuve. Alors pour mieux supporter ces pics de chaleur et améliorer leur confort d'été, de nombreux particuliers envisagent de s'équiper d'un climatiseur. Mais en appartement, est-ce possible ?

Pourquoi installer une climatisation dans son appartement ?

Un système de refroidissement efficace devient indispensable pour certaines personnes fragiles. Avec des pics de chaleur de plus en plus fréquents et longs, il est très difficile d'abaisser la température des logements notamment en ville. La pose d’une climatisation réversible s'impose alors comme la solution la plus efficace pour rafraîchir une ou plusieurs pièces. Les appartements équipés d'une climatisation réversible profitent de leur double utilisation. En cas de revente, c'est un équipement qui peut faire la différence.

Comment mettre en place une climatisation dans son appartement ?

Tout est possible ! Mais la pose d'une climatisation fixe dans un appartement est soumise à autorisation. L'installation d'une pompe à chaleur air/air, son autre nom, doit faire l'objet d'une autorisation préalable de la part des différents copropriétaires. 

👉 Si l'installation d'une unité extérieure est autorisée par le règlement de copropriété, il sera peut-être toutefois spécifié un certain nombre d'exigences techniques et esthétiques à respecter.

Est-il possible d'installer une climatisation sur son balcon ou sa terrasse en copropriété ?

L’installation d’une climatisation dans un appartement est soumise à certaines démarches. Avant d’acheter et de planifier les travaux, il faut d'abord consulter le règlement de la copropriété. Il peut interdire ce type d’équipement. 

Pour le groupe extérieur, un appartement avec balcon ou une terrasse est l'alternative la plus intéressante si la pose en façade ou la fixation sur un mur extérieur sont interdites. Mais avant de se lancer, iI est important aussi de connaître le statut juridique du balcon ou de la terrasse.

  • Si l’installation du climatiseur modifie l'aspect extérieur de la façade ou des parties communes, il est nécessaire de demander une autorisation à l’assemblée générale des copropriétaires. La seule confirmation du propriétaire ou du syndic ne suffit pas.
  • Dans le cas où l’installation est réalisée dans une partie privative, il faut également demander l’autorisation en assemblée générale, car il sera nécessaire d’intervenir sur le gros œuvre.

Comment demander l'autorisation de pose ?

La pose d'une climatisation est soumise à l'autorisation du conseil syndical et doit respecter un certain formalisme. Ces démarches concernent essentiellement les systèmes avec unité extérieure. Les obligations et restrictions sont plus souples, voire absentes, avec les unités intérieures. De ce fait, si un copropriétaire souhaite installer un appareil de climatisation il doit d'abord demander l’autorisation lors l’assemblée générale de copropritété (AG).

📩 Il faut d'abord envoyer une lettre en recommandé avec accusé de réception au syndic chargé de la gestion. Il ajoutera la demande à l’ordre du jour pour qu’elle soit votée en AG. Cette demande doit être accompagnée de tous les documents techniques. L’assemblée générale peut refuser l’installation d’une climatisation privative qui provoquerait des nuisances sonores ou visuelles. Si les copropriétaires votent contre l'installation d'une unité extérieure, il existe des solutions fixes ou mobiles sans unité extérieure.

Dans un souci d'harmonisation et de respect de l'architecture des bâtiments, certaines communes n'autorisent pas l'installation d'une climatisation dotée d'une unité extérieure. Il sera indispensable de contacter le service d'urbanisme de la mairie afin de vérifier que le Plan local d'urbanisme (PLU) local.

Comment fonctionne un climatiseur ?

Une climatisation repose sur trois éléments fondamentaux, entre lesquels circule un fluide frigorigène :

  1. l’évaporateur ;
  2. le condenseur ;
  3. le compresseur.

Dans un premier temps, le climatiseur capte l’air chaud. Sa température élevée réchauffe le fluide frigorigène, qui se transforme alors en gaz. Comme son nom l’indique, le compresseur compresse alors ce gaz, qui redevient liquide avant de passer dans le condenseur, capable d’en extraire la chaleur et de l’évacuer, tandis que l’air ainsi rafraîchi est relâché à l’intérieur. Le fluide frigorigène termine son circuit vers l’évaporateur avant de recommencer son cheminement. Une ventilation permet d’accélérer le système. L'unité extérieure servira à évacuer les calories l'été ou à les capter l'hiver.

Comment climatiser un appartement ?

Avant de choisir tel ou tel équipement, il faut d’abord connaître les différentes solutions techniques envisageables. Il existe trois types de climatisation. Les principaux critères de choix avant à prendre en compte pour climatiser l'appartement sont :

  • le niveau sonore ;
  • la consommation énergétique ;
  • son intégration dans la pièce, les dimensions et le volume de l’appareil…

Quelle installation choisir ?

Il existe plusieurs types de climatisation. Les solutions envisageables se démarquent, entre autres, par leur apparence, leur puissance, leurs modes de fonctionnement, ainsi que leurs performances.

Les climatisations sans unité extérieure

1️⃣ Le climatiseur mobile, une solution simple et pas chère

La clim mobile est la solution idéale pour rafraîchir un appartement, il n'y a pas de contraintes techniques ou réglementaires. Il s’agit d'une solution simple pour rafraîchir immédiatement une pièce de l'appartement. Le plus le climatiseur dispose de roulettes pour le climatiseur peut être déplacé d’une pièce à une autre. Le branchement se fait simplement sur une prise électrique. Mais attention leur efficacité est limitée, car il est nécessaire d’avoir une fenêtre entrouverte pour le passage de la gaine d’évacuation de l’air chaud. Ce type matériel climatiseur est aussi un peu bruyant. 

👉 Pour l'installer, il n'est pas nécessaire d'obtenir l'accord de la copropriété.

2️⃣ Le climatiseur monobloc sans unité extérieure

C'est une alternative au climatiseur mobile. Sa pose simple évite de se lancer dans de gros travaux. Ce climatiseur intègre l’unité intérieure et extérieure dans un seul bloc. Il est plus compact et moins encombrant. Fixé sur un mur donnant vers l’extérieur, il ne nécessitera que le percement de deux trous pour l’entrée et la sortie d’air. Du coup, il est quasiment invisible depuis l’extérieur. Attention, il est assez bruyant (le compresseur étant à l’intérieur du logement). Il est notamment déconseillé de le placer dans une chambre.

👉 Sa discrétion le rend plus acceptable par le conseil syndical de la copropriété.

Les climatisations réversibles

La climatisation mono ou multisplit appelée aussi pompe à chaleur air/air est le système le plus performant. Cette PAC air/air est composée d’une unité extérieure, à placer sur son balcon, en terrasse ou sur la façade. S’y ajoute une unité murale à l'intérieur (split) ou plusieurs unités (multisplit). C'est la meilleure solution pour le confort estival. L'avantage de la climatisation réversible est de rafraîchir l'été et de chauffer en hiver. Mais son installation sera soumise à l'approbation du conseil syndical !

💰 Quel est le coût d'installation d'une climatisation ?

Le prix d'une climatisation varie d'un modèle à l'autre, de la surface à climatiser et de la technologie choisie. 

  • Climatiseur monobloc mobile : le prix est compris entre 300 et 800 €. Il est plutôt à privilégier pour des utilisations ponctuelles et des petits volumes.
  • Climatiseur monobloc fixe : de 1 000 à 4 000 € en moyenne.
  • PAC air/air : pour une climatisation réversible dans  un trois-pièces de 70 m² (soit 3 unités intérieures type split) il faut compter environ 7 000 €.

Comment installer un climatiseur et où installer l'unité extérieure ?

L'emplacement de l'unité extérieure de la pompe à chaleur est primordial. Il faut éviter une orientation plein sud pour ne pas l'exposer constamment aux rayons du soleil. Comme pour toutes les pompes à chaleur il est recommandé de choisir un emplacement pas trop proche du voisinage (au minimum plus de 3 mètres), L’appareil ne doit pas dépasser le seuil réglementaire de bruit de 5 décibels en journée (de 7 h à 22 h) et de 3 dB entre 22 h et 7 h.

💥 Le décret du 31 août 2006 relatif à la lutte contre les bruits de voisinage régit ces questions d'appareils bruyants. Vous pouvez, le cas échéant, positionner une isolation phonique autour de l'équipement, afin d'en diminuer les nuisances sonores (mousses absorbantes en plastique, écrans antibruit).

⚠️ Attention aux nuisances sonores

L'installation d'une climatisation de type PAC air/air engendre inévitablement du bruit qui peut devenir une source de conflit dans la copropriété. Il faudra impérativement installer le modèle le plus silencieux du marché. Certains modèles ont un niveau sonore de 34 dB. Autant qu'un réfrigérateur. On peut toutefois l'atténuer en posant un cache sur le bloc extérieur. Si le bruit du module extérieur est trop fort et qu’il dure dans le temps, il pourra être considéré comme un trouble anormal du voisinage.

👉 Ce bruit peut même être assimilé à du tapage nocturne selon l’horaire de déclenchement. Les voisins gênés par son fonctionnement pourront faire constater la nuisance sonore soit par différents témoignages soit par un constat d'huissier (à présent appelé commissaire de justice). Le juge pourra alors ordonner l’insonorisation, voire même le démontage. Il convient donc d’être très prudent sur le choix du matériel ainsi que lors de sa phase d’installation.

Existe-t-il des solutions silencieuses ?

Pour limiter au maximum les nuisances sonores et le recours des voisins, il est impératif d'opter pour une Pac silencieuse. Toutes les marques en proposent. On considère qu'un  climatiseur est silencieux entre 25 à 40 dB (décibels). Ce niveau sonore correspond à celui d'un réfrigérateur. Pour être sûr de faire le bon choix il est important de bien lire l'étiquette énergie qui accompagne la machine. Tous les climatiseurs en possèdent une. Elle renseigne sur le niveau sonore de l’appareil.

Entretien, que dit la loi ?

Comme tout matériel qui refroidit et qui chauffe, une fois la climatisation installée, il faut penser à son entretien. Le nettoyage des unités intérieures se fait à l’aide d’un chiffon humide. Le changement des filtres est recommandé afin de ne pas altérer la qualité de l'air dans le logement et d'éviter la prolifération de bactéries.

⚠️ Un entretien réalisé par une entreprise agréée est obligatoire tous les 2 ans maximum.


🗓️ Participez gratuitement aux Jeudis de l'immobilier !

Tous les jeudis à 18h, PAP organise un atelier en ligne.

29 février 2024 à 18h -
Passoire énergétique : que faire ?

Faut-il attendre, vendre ou effectuer les travaux ? Découvrez les avantages de chaque solution dans notre atelier.
- Attendre que le DPE soit vraiment fiable et que la loi soit améliorée
- Vendre : oui, mais avec quelle décote ?
- Rénover : Les travaux qui améliorent le DPE

Je m'inscris

7 mars 2024 à 18h -
Signer un contrat de location

Le contenu du contrat de location et de ses annexes :
- Le loyer et les charges : règles de fixation du loyer et fonctionnement des charges
- Les conditions : clauses indispensables et clauses interdites
- Les annexes au contrat : état des lieux et diagnostics immobiliers

Je m'inscris

14 mars 2024 à 18h -
Vendre son bien immobilier

Les étapes d'une vente et les erreurs à éviter :
- Fixer un prix de vente réaliste et attractif : comprendre le marché pour bien se positionner
- Attirer les acheteurs : présenter votre bien de manière à susciter l'intérêt
- Conclure la vente en confiance : choisir une offre et préparer la signature

Je m'inscris

21 mars 2024 à 18h -
Location vacances : comment s’y prendre ?

Mettre son bien en location vacances, c’est facile !
- Trouver des vacanciers : fixer ses tarifs, publier une offre
- Signer le contrat de location : quelles règles s’appliquent ?
- Gérer les entrées-sorties

Je m'inscris

28 mars 2024 à 18h -
Bien estimer le prix de votre logement

Les étapes clés pour estimer le prix de vente de votre bien :
- Analysez le marché local : connaître les prix pratiqués dans votre secteur
- Prenez en compte les caractéristiques du bien : atouts & défauts
- Évitez les erreurs : surestimer ou sous-évaluer votre logement

Je m'inscris
Thème :
Date :

Vous serez notifié par SMS du début de l'atelier

Cliquez sur l'email que nous venons de vous envoyer pour confirmer votre inscription !


La rédaction vous conseille