Comment agrandir sa maison ?

Annabelle Martinat
Publié par Annabelle Martinat
le 24 novembre 2023
Journaliste chez PAP.fr

Vous souhaitez gagner facilement quelques mètres carrés supplémentaires dans votre maison ? De l'aménagement des combles à la création d'une extension ou d'une véranda, voici quelques-unes des meilleures solutions pour agrandir votre espace de vie.

L'agrandissement est souvent beaucoup plus économique que l'achat.
L'agrandissement est souvent beaucoup plus économique que l'achat. © PeterVisual/GettyImages

Agrandir sa maison, c’est le rêve de certains acquéreurs quand leur situation personnelle évolue. Le besoin de mètres carrés supplémentaires peut se faire en effet pressant avec l’arrivée d'une famille recomposée, le besoin d'autonomie d'un enfant, la venue d’un grand-parent ou encore la nécessité d'organiser un espace de travail. Autant d’aléas qui peuvent devenir un véritable casse-tête selon la configuration de sa maison. Création d'une extension ou d'une véranda, aménagement des combles ou surélévation… il existe tout un panel de solutions qui peuvent vous permettre d'optimiser votre surface habitable sans avoir à déménager. 

👉 Focus sur ces options ingénieuses ou innovantes qui valoriseront en outre votre maison à la revente. Mais attention, les travaux sont soumis à des autorisations administratives (permis de construire ou déclaration de travaux).

Agrandir sa maison ou acheter plus grand ?

Le choix entre acheter un nouveau bien et agrandir la maison existante dépend de divers facteurs personnels, financiers et du style de vie. Il faut d'abord évaluer précisément ses besoins. Si votre maison actuelle ne répond plus à vos besoins en termes de taille, d'aménagement ou de fonctionnalité, l'achat d'une nouvelle maison plus grande est une option. Mais avant de se lancer, il faut comparer les coûts entre l'achat et l'agrandissement. L'agrandissement, sous toutes ses formes, est souvent beaucoup plus économique que l'achat.

👉 La meilleure option dépendra de votre situation personnelle et de vos préférences. En plus de gagner en surface habitable, vous évitez les frais de notaire qui s'appliquent pour l'achat d'un nouveau bien et vous valorisez votre logement, ce qui vous permettra de réaliser une plus-value si vous le revendez.

🙋‍♀️ Lorsque vous ajoutez un espace habitable à votre maison, il est important de mettre à jour votre taxe foncière en remplissant le formulaire H1 Cerfa. Vous devrez simplement indiquer la taille de la nouvelle pièce et vous assurer de suivre les directives de la loi Carrez pour le calcul de la superficie.

Extension de la maison : une solution innovante

Le projet d'agrandissement de la maison est une réponse économique et tout confort qui permet d’augmenter la surface habitable sans dénaturer l’environnement extérieur. Il s'agit de repenser globalement l’habitation pour lui donner les dimensions voulues en créant plusieurs pièces supplémentaires. L’extension s’effectue généralement de plain-pied, tel un module accolé à la maison, à condition que les règles d’urbanisme en vigueur sur la parcelle le permettent. L’expertise reste en effet essentielle pour délivrer des solutions satisfaisantes et durables.

🗣️ « Nos solutions d’agrandissement en ossature bois se définissent de manière très personnalisée, selon l’état des lieux et les configurations souhaitées », confirme Frédéric Carteret, président fondateur du groupe Ami Bois.

Comment faire une extension de maison ?

L'agrandissement se traduit souvent par une extension en bois, un mode constructif alliant rapidité et performance thermique. Si toutes les maisons peuvent faire l’objet d’un agrandissement, quels que soient les matériaux de construction employés (parpaings, briques), les constructions en bois ont un avantage majeur : les travaux y sont minimisés. « On peut facilement percer les parois pour créer des ouvertures entre la maison actuelle et le volume qui sera créé », explique un spécialiste.

Des espaces flexibles

Personnalisables et polyvalents, ces nouveaux espaces à vivre en ossature bois abritent à la demande suite parentale, chambre d’ami ou encore dépendance pour personnes âgées. « Mais l’aménagement d’espaces dédiés au télétravail ou aux loisirs figure prioritairement parmi les souhaits des clients », poursuit le professionnel. Certaines familles optent aussi pour la réalisation d’un puits de lumière. Une façon d’optimiser efficacement et élégamment la lumière naturelle et les échanges thermiques.

🙋‍♀️ L’extension bois est une technique bien maîtrisée qui permet toutes les audaces architecturales comme les grandes portées sans occasionner de surcoût. Dans tous les cas, créer une extension bois valorise le bien immobilier existant.

Les points à considérer pour agrandir la surface de votre villa

  • Budget : prévoyez un budget dès le départ pour tenir compte des coûts de construction, mais aussi des frais annexes (architecte, étude de sol, raccordements).
  • Choix de l'extension : selon votre terrain et vos besoins, l'extension peut être horizontale (sur le même niveau), verticale (surélévation) ou même en sous-sol.
  • Réglementation : respectez les règles d'urbanisme de votre commune (Plan local d'urbanisme, distances avec le voisinage, etc.).
  • Confort : pensez à l'isolation thermique et acoustique de votre extension pour qu'elle soit agréable à vivre en toute saison.
  • Adaptabilité : réfléchissez à l'évolution de vos besoins pour que l'extension puisse être modulable (ajout de cloisons, etc.).

Agrandir par le toit, une bonne solution

L’extension par surélévation de toiture répond à une double problématique : « augmenter la surface habitable sans modifier l’emprise au sol et les aménagements extérieurs et contenir les coûts », explique Lionel Taquet, directeur du groupe Vivéo, spécialiste de l’agrandissement par surélévation de toiture. « Nous permettons aussi et surtout aux familles de rester dans l’écosystème qu’elles ont patiemment construit tout en leur offrant davantage d’espace et de confort. »

🪵 L'ossature bois toujours privilégiée

À l’instar de l'extension horizontale, l'ossature bois est souvent privilégiée pour sa légèreté, ce qui limite l'impact sur les fondations de la maison existante. Elle présente également des avantages en termes d'isolation thermique et acoustique, et sa mise en œuvre est généralement plus rapide que celle du béton. Dans le cadre d’une surélévation de 60 à 80 m² – une surface couramment réalisée – des chambres peuvent être créées à l’étage. Un mois suffira pour profiter de ce nouvel espace.

⚠️ À ne pas confondre avec un aménagement de combles, la surélévation de la maison implique un travail complet sur la charpente en bois. Pour le rehaussement d’une maison, déposer la toiture est nécessaire pour gagner de la surface habitable. « Cette technique complexe est soumise à des règles très strictes : nos professionnels sont formés pour accompagner, conseiller, coordonner cette mise en œuvre », détaille Lionel Taquet.

🙋‍♀️ La surélévation nécessite de revoir totalement la toiture. De ce fait, c’est le moment idéal pour revoir son isolation et donc profiter de nouveaux procédés en matière d’efficacité énergétique.

Aménager les combles : une solution économe

Aménager les combles de votre maison individuelle en pièce à vivre est indéniablement devenu la solution pour faire grimper la surface de votre bien sans faire flamber votre budget. Les travaux sont souvent moins lourds et moins longs que pour une extension, et n'impactent pas l'extérieur de la maison. Selon la hauteur sous plafond et la configuration de vos combles, vous pouvez créer une ou plusieurs pièces : chambre, bureau, salle de jeux…

📏 Une hauteur réglementaire

Pour pouvoir aménager les combles, il est nécessaire de vérifier que la hauteur disponible sur la plupart de l'espace créé est d'au moins 1,80 m conformément à la réglementation des surfaces habitables. Dans le cas où cette hauteur est respectée, vous pourrez utiliser les rampants pour y installer des équipements tels qu'un ballon d'eau chaude destiné à une salle de bains ou encore pour y aménager des rangements.

👉 Pour une véritable habitabilité des pièces créées, la hauteur doit plutôt se situer aux alentours de 2,20 m ou plus. Si vos combles mesurent moins de 1,80 m au point le plus haut, ne désespérez pas, il est parfois possible d’abaisser le plafond du niveau inférieur de 20 à 30 cm pour augmenter la hauteur des combles et dégager une surface habitable non négligeable.

Des impératifs de confort

Si l'isolation est essentielle pour garantir un très haut niveau de confort thermique en toute saison, les fenêtres et fenêtres de toit sont l'autre composante indispensable de votre bien-être comme hiver. Vous pouvez par exemple choisir des vitrages à contrôle solaire, qui laissent entrer la chaleur, pas la lumière. Sachez qu'en surélévation ou en extension, c’est la réglementation applicable aux logements neufs qui s’applique. Les surfaces vitrées doivent représenter 1/6 de la surface habitable, soit 17 % de la superficie de plancher de plus de 1,80 m de hauteur.

Reste à savoir s’il faut renforcer le plancher ou modifier la charpente, à quel endroit installer l’escalier qui mènera aux combles… Il faut éviter de passer par une chambre du rez-de-chaussée pour ne pas perdre de pièce et dévaloriser la maison. Si votre séjour est petit, évitez aussi que l’escalier atterrisse au milieu de la pièce et préférez un positionnement le long d’un mur. À l’inverse, s’il est grand, cela lui apportera un certain cachet.

🙋‍♀️ C’est l'une des solutions les plus simples et les plus économiques pour bénéficier de mètres carrés supplémentaires. Et un bon moyen de valoriser votre maison en cas de revente !

Investir le garage pour agrandir votre maison

On y pense rarement, mais de précieux mètres carrés sont disponibles sous vos pieds si votre maison dispose d’un sous-sol. Vous pourrez en effet y aménager une ou plusieurs pièces. Pensez également à l’éclairage de cette pièce. Car cet espace sera d’autant plus agréable qu’il sera bien éclairé. Si l’un des murs de votre sous-sol est situé à l’aplomb d’un jardin ou d’une allée, vous pourrez faire entrer de la lumière même si vous ne disposez que d’une fenêtre enterrée. Il suffira en effet d’installer une cour anglaise. Placée devant la fenêtre enterrée, cette dernière accentue la luminosité grâce à ses parois réfléchissantes.

🙋‍♀️ Le garage est une pièce trop souvent négligée qui peut accueillir un atelier de bricolage, un cellier. C'est une solution de plus en plus en prisée. Mais si vous prévoyez un bureau, soignez l’éclairage, car la lumière naturelle peut être limitée, voire inexistante. Côté prix c'est l'une des solutions les moins chères.

Les points à considérer pour transformer votre garage

  • Surface et configuration : la taille et la forme de votre garage peuvent influencer le type de pièce que vous pouvez créer. Un garage long et étroit pourrait être idéal pour un bureau ou une salle de jeux, tandis qu'un espace plus large pourrait être transformé en chambre ou en nouveau salon.
  • Isolation : la plupart des garages ne sont pas conçus pour être des espaces habitables. Vous devrez probablement améliorer l'isolation thermique et acoustique.
  • Raccordement aux équipements existants : selon l'utilisation prévue, vous devrez peut-être raccorder la pièce à l'électricité, à la plomberie ou au chauffage central.
  • Démarches administratives : comme pour toute modification majeure de l'habitat, des autorisations peuvent être nécessaires. Cela dépend notamment de la surface du garage et du PLU de votre commune.
  • Prix : malgré un coût moindre par rapport à une extension, la transformation d'un garage peut représenter un budget conséquent, notamment si des travaux d'aménagement importants sont nécessaires.

Jouez de la hauteur avec une mezzanine

L'installation d'une mezzanine est une façon ingénieuse d'exploiter l'espace vertical de votre maison. Si vous disposez d'une hauteur sous plafond suffisamment importante (au moins 3 m), cette option est envisageable. Mais si vous souhaitez conserver le bénéfice des apports lumineux, pensez aux filets suspendus. Posés au-dessus du vide sur séjour, dans une petite chambre pour faire office de mezzanine ou dans des combles aménagés, ces filets sécurisés sont une solution ingénieuse pour optimiser les espaces aériens.

Ajouter une véranda 

L'ajout d'une véranda est une excellente manière de gagner des mètres carrés tout en bénéficiant d'une luminosité exceptionnelle. Cette solution vous offre une pièce supplémentaire qui se fond harmonieusement avec votre jardin, offrant ainsi un espace de vie à part entière avec la possibilité d'y vivre toute l'année, été comme hiver. La véranda peut être envisagée de deux manières :

  1. vous pouvez opter pour une séparation avec l'habitat existant. Dans ce cas, la véranda jouera le rôle de tampon thermique, réduisant ainsi votre besoin de chauffage durant l'hiver ;
  2. la véranda peut être intégrée directement à votre habitation. Cette option vous permet de profiter pleinement de la luminosité offerte par les grandes ouvertures vitrées sur les façades ou la toiture.

Côté budget, une véranda est généralement plus abordable qu'une extension classique. Toutefois, il est essentiel de prendre en compte les spécificités de la construction d'une véranda, notamment en termes de fondations et de confort thermique.

🙋‍♀️ La véranda est une excellente idée. Elle permet d'agrandir significativement la maison à moindres frais. Mais attention, elle devra s'adapter au style architectural de la maison et apparaître comme un prolongement naturel.

Le container : un choix écologique

Le studio container permet d'ajouter une pièce à votre maison de façon à la fois moderne et respectueuse de l'environnement. Ces structures métalliques, initialement conçues pour le transport maritime, offrent une résistance exceptionnelle et sont parfaitement adaptées pour un usage en tant que pièce d'habitation. À condition de veiller à l'isolation. Le métal étant un piètre isolant, il est indispensable de réaliser une isolation soignée et renforcée avec une étanchéité parfaite. N’oubliez pas que les conteneurs doivent être assis sur une structure de béton, ce qui augmente le risque d’un pont thermique à ce point de contact. La pose d’un bardage est le moyen le plus courant pour isoler ces habitations peu communes et ne pas venir « manger » l’espace intérieur.

Une solution à moindre coût

En termes de budget, le choix du container peut s'avérer économique. En effet, les containers d'occasion sont généralement vendus à moindre coût, et leur transformation en extension habitable peut être moins onéreuse que la construction d'une extension traditionnelle. Ils peuvent être facilement transportés par bateau, par camion ou par le rail, puisqu’ils ont été conçus et standardisés pour ces modes d’expédition. Sachez que depuis le port d’achat, le trajet est facturé en moyenne 600 € par conteneur (dans un rayon de moins de 100 km).

🙋‍♀️ L'utilisation de containers recyclés qui ont déjà parcouru le globe contribue à réduire l'impact environnemental de la construction en minimisant l'utilisation de nouvelles ressources. C'est une solution écologique et durable. Surtout si vous faites le choix d'une isolation biosourcée.

Agrandir sa maison : quelles démarches ?

Avant d'entamer tout projet d'agrandissement de votre maison, la première chose à faire une fois votre projet décidé et de contacter le service urbanisme de votre mairie. Ils vous donneront la marche à suivre pour les démarches administratives. Celles-ci varient en fonction de la nature et de l'envergure du projet. Avant de déposer votre demande, il est conseillé de consulter le Plan local d'urbanisme (Plu) de votre commune. Le terrain doit absolument être constructible, même si votre projet d'extension ne nécessite pas de permis de construire, mais simplement une déclaration préalable de travaux.

👉 Si votre terrain est situé dans une zone couverte par un plan de prévention des risques naturels (inondation, ancienne zone de carrières, retrait-gonflement d'argile, etc.), vous devrez effectuer une étude de sol, ou prévoir des aménagements supplémentaires. Ce document vous informera des règles d'urbanisme locales et vous indiquera notamment les limites de hauteur ou de densité à respecter. Notez également que si votre maison se situe dans une zone protégée ou à proximité d'un monument historique, d'autres obligations peuvent s'appliquer.

Vous pouvez vous renseigner auprès des Bâtiments de France ou consulter votre Conseil en architecture, urbanisme et environnement (CAUE) pour savoir ce que vous pouvez faire… ou pas (www.fncaue.com).

Permis de construire : un précieux sésame

👉 Quel que soit votre projet, une déclaration préalable de travaux est exigée si vous créez une surface de plancher comprise entre 5 et 20 m². Mais si votre commune est couverte par un Plu, cette superficie est portée à 40 m². 

👉 Au-delà, il vous faut un permis de construire. Idem si l’agrandissement de la maison est compris entre 20 et 40 m² et qu’il a pour conséquence de porter la surface totale de plancher de votre maison à plus de 150 m². Dans ce cas, vous devrez aussi recourir à un architecte. À noter que depuis le 1er janvier 2022, les communes de plus de 3 500 habitants doivent traiter les demandes d’autorisation d’urbanisme de façon dématérialisée.

🪪 L'obtention de ce permis garantit que votre projet respecte les règles d'urbanisme en vigueur dans votre commune. Il est délivré par la mairie après un délai d'instruction variable.

  • Dépôt de demande : le dossier de demande de permis de construire comprend divers documents, dont le formulaire Cerfa de permis de construire et le formulaire Cerfa de déclaration des éléments nécessaires au calcul des impositions.
  • Délai d'instruction : en général, le délai d'instruction est de deux mois pour une maison individuelle et ses annexes. Pendant ce temps, la mairie vérifie la conformité de votre projet avec les règles d'urbanisme.
  • Affichage du permis : une fois le permis obtenu, il doit être affiché sur votre terrain pendant toute la durée des travaux.
    Le dépôt de déclaration préalable ou de permis de construire déclenche le règlement d'une taxe d'aménagement dont le montant est proportionnel à la surface.

L’absence de réponse de la mairie au terme du délai d'instruction ne vaut pas accord : il s'agit d'un refus tacite.

Faire agrandir sa maison, combien ça coute ?

Un espace neuf coûte entre 2 000 et 3 000 € le mètre carré en moyenne sans compter le raccordement à la partie ancienne. À noter également, si la maison est devenue plus spacieuse, que sa surface totale a augmenté, la taxe foncière sera aussi rehaussée. Il reste possible de solliciter une exonération pendant deux ans après les travaux, à condition de le faire dans les 90 jours suivant leur achèvement.

  • Pour les combles, question coût, la fourchette est large de 1 650 à 1 800 €/m²  selon la complexité du projet.
  • Pour une surélévation ou extension bois, comptez 2 000 €/m².

💡 À titre d’exemple, pour un conteneur neuf comptez environ 2 500 à 4 000 €. Pour le même conteneur d’occasion, tablez sur 1 500 € environ.

Quelles aides pour agrandir sa maison ?

Pour financer vos travaux d'agrandissement, différentes aides financières peuvent être sollicitées.

  • L'Agence nationale de l'habitat (Anah) propose des aides pour la réalisation de travaux dans votre logement, notamment pour l'amélioration de l'isolation ou de l'accessibilité.
  • MaPrimeRénov' est une prime pour la rénovation énergétique qui peut financer jusqu'à 50 % du montant total des travaux.
  • Le crédit d'impôt est accessible si vos travaux d'agrandissement visent à améliorer l'efficacité énergétique de votre logement.
  • Des aides locales peuvent également être disponibles selon votre région et la nature des travaux.

Faire appel à un architecte : est-ce obligatoire ?

L'intervention d'un architecte est parfois obligatoire pour mener à bien un projet d'agrandissement. Cela dépend principalement de la surface totale de l'agrandissement. Si elle excède 150 m², l'architecte est indispensable. C'est un point crucial à prendre en compte lors de la préparation de votre projet d'extension. Si vous devez toucher à un mur porteur, il faudra prévoir avec l'aide d'un architecte.


🗓️ Participez gratuitement aux Jeudis de l'immobilier !

Tous les jeudis à 18h, PAP organise un atelier en ligne.

29 février 2024 à 18h -
Passoire énergétique : que faire ?

Faut-il attendre, vendre ou effectuer les travaux ? Découvrez les avantages de chaque solution dans notre atelier.
- Attendre que le DPE soit vraiment fiable et que la loi soit améliorée
- Vendre : oui, mais avec quelle décote ?
- Rénover : Les travaux qui améliorent le DPE

Je m'inscris

7 mars 2024 à 18h -
Signer un contrat de location

Le contenu du contrat de location et de ses annexes :
- Le loyer et les charges : règles de fixation du loyer et fonctionnement des charges
- Les conditions : clauses indispensables et clauses interdites
- Les annexes au contrat : état des lieux et diagnostics immobiliers

Je m'inscris

14 mars 2024 à 18h -
Vendre son bien immobilier

Les étapes d'une vente et les erreurs à éviter :
- Fixer un prix de vente réaliste et attractif : comprendre le marché pour bien se positionner
- Attirer les acheteurs : présenter votre bien de manière à susciter l'intérêt
- Conclure la vente en confiance : choisir une offre et préparer la signature

Je m'inscris

21 mars 2024 à 18h -
Location vacances : comment s’y prendre ?

Mettre son bien en location vacances, c’est facile !
- Trouver des vacanciers : fixer ses tarifs, publier une offre
- Signer le contrat de location : quelles règles s’appliquent ?
- Gérer les entrées-sorties

Je m'inscris

28 mars 2024 à 18h -
Bien estimer le prix de votre logement

Les étapes clés pour estimer le prix de vente de votre bien :
- Analysez le marché local : connaître les prix pratiqués dans votre secteur
- Prenez en compte les caractéristiques du bien : atouts & défauts
- Évitez les erreurs : surestimer ou sous-évaluer votre logement

Je m'inscris
Thème :
Date :

Vous serez notifié par SMS du début de l'atelier

Cliquez sur l'email que nous venons de vous envoyer pour confirmer votre inscription !


La rédaction vous conseille