Rédiger une annonce de location efficace

Publié par le

Ecrire soi-même son annonce de location, ce n'est pas sorcier ! Pour mener à bien cette étape et trouver rapidement un locataire fiable, il vous suffira de suivre les conseils de nos experts.

Votre annonce de location, pour être efficace, doit être précise, concise et complète. Elle doit aussi respecter certaines règles posées par la loi. Nos précisions pour vous aider à passer cette étape comme un pro.

1. Annonce de location : les informations essentielles

Le lecteur de votre annonce doit accéder rapidement aux informations déterminantes dont il a besoin pour se décider à visiter votre bien.
Pour être complète et précise, celle-ci doit comporter les éléments suivants :

  • A partir de quand votre bien est-il disponible ?
  • La nature du bien (maison, appartement)
  • Le type de location (vide, meublée, étudiante)
  • La localisation du bien
  • Le nombre de pièces
  • Un descriptif concis de votre logement - si vous louez un meublé, fournissez la liste des meubles et des équipements mis à disposition
  • La surface en mètres carrés (loi Boutin)
  • Les stations de métro les plus proches (si votre bien est situé dans une grande ville)
  • La présence d'un balcon ou d'une terrasse
  • La présence d'un garage ou d'un parking
  • La présence d'un accès handicapé
  • Indiquez votre type de connexion internet (câble, fibre, ADSL...) et précisez si elle est performante, c'est un plus !
  • L'étiquette énergie. Depuis le 1er janvier 2011, l'étiquette énergie du logement doit apparaître dans l'annonce
  • La manière dont vous souhaitez être contacté par les candidats locataires (mail, téléphone, sms) et à quelles heures.
  • Le loyer et les charges. Faites figurer distinctement le montant du loyer et celui des charges à la fin de votre annonce afin que les candidats locataires y voient clair.

Mettez en avant l'atout de votre bien au début de votre texte. Une vue dégagée, la proximité d'une faculté ou d'un lycée réputé, une belle luminosité... restez factuel et neutre mais ces petits « plus » peuvent faire la différence avec les biens similaires disponibles sur le marché de la location.

Votre texte doit être court, 5 à 6 lignes maximum. Ne rentrez pas dans les détails, votre annonce sera d'autant plus efficace qu'elle sera synthétique. N'utilisez ni superlatifs, ni abréviations, ni lettres capitales.

Donnez des indications sur l'état de votre bien. Si vous avez fait des travaux récemment, n'oubliez pas de le mentionner dans l'annonce. C'est un point positif qui rassurera les candidats locataires.

Indiquez le mode de visite que vous avez choisi. Si vous optez pour des visites groupées, veillez à l'indiquer clairement dans l'annonce. Notre conseil : ne convoquez pas un trop grand nombre de personnes à la même heure. Cette pratique n'est pas appréciée des candidats locataires car l'affluence de personnes rend les visites pénibles et souvent peu concluantes.
Attention : ne communiquez jamais les codes d'accès dans le texte de votre annonce. C'est interdit ! Il vous faut une autorisation de la copropriété.

Illustrez votre annonce avec des photos de belle qualité. Contrairement aux idées reçues, une annonce de location, même s'il s'agit d'une petite surface, gagne en efficacité si elle est accompagnée de bonnes photos. Prenez donc le temps d'en faire de nouvelles à chaque mise en location, ou faites appel à un photographe professionnel ; PAP.fr vous propose ce service.

2. Annonce de location : les mentions interdites

Le principe est clair : en location, la discrimination est interdite. Cela signifie qu'un propriétaire bailleur ne peut pas écarter a priori dans son texte une catégorie de personnes. Pour être inattaquable, l'annonce immobilière ne doit contenir aucune mention qui laisse penser que le propriétaire refusera un candidat en raison d'un critère qualifié de discriminatoire par la loi (article 225-1 du Code Pénal).

 Qu'est-ce qu'un critère discriminatoire au sens de la loi ?

  • L'origine
  • Le sexe
  • La domiciliation bancaire
  • L'état de santé
  • L'âge
  • Le nom de famille
  • La situation de famille
  • L'appartenance vraie ou supposée à une ethnie, une religion...

Cette interdiction concerne aussi la caution ou le garant. Ces règles s'appliquent également aux annonces de propriétaires qui louent une partie de leur logement (une chambre chez l'habitant).
Sachez qu'un propriétaire qui refuse de louer son logement pour un motif interdit par la loi encoure une peine de prison de 3 ans et une amende de 45.000 €.

Ces mentions sont interdites

  • « Pas de couple avec enfants »
  • « Parent seul non souhaité »
  • « Fonctionnaire souhaité »
  • « Retraité non souhaité »
  • « Caution avec domiciliation bancaire en France souhaitée »
  • « Caution avec domiciliation bancaire outre-mer refusée »...

3. Location : les normes de décence

Le propriétaire doit s'inquiéter de l'état du logement avant de le louer. Pour être loué, le logement doit répondre aux normes de décence. Selon l'article 6 de la loi du 6 juillet 1989, est décent, le logement qui « ne laisse apparaître de risques apparents pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé et doté des éléments le rendant conformes à la destination d'habitation ». Un décret du 30 janvier 2002 précise les critères de la décence. C'est ce texte qui prévoit notamment que le logement doit disposer d'une pièce principale d'une superficie habitable de 9 m² avec une hauteur sous plafond de 2,20 m ou disposer d'un volume habitable d'au moins 20 m3.

Si vous souhaitez avoir plus d'informations sur les normes de décence en matière de location, consultez le dossier détaillé de nos juristes.

Une annonce de location « type »
Paris (75005) – appartement 2 pièces meublé 56 m².
Quai Saint-Michel, proximité Notre-Dame, atypique et lumineux.
Refait à neuf, 5e et dernier étage.
Grande verrière, alcôve, mezzanine, salle de bains, W.-C. indépendants.
Cuisine équipée, four, four micro-onde, réfrigérateur, congélateur, lave-linge, sèche-linge, lave-vaisselle.
Loyer 2.150 € par mois, charges comprises.
Disponible à compter du 12 septembre.
Pas de visites groupées.

Alors ? Prêt à passer votre annonce sur PAP.fr ?

Pour aller plus loin...

Le propriétaire est tenu de remettre au locataire un logement décent, qui préserve sa sécurité, sa santé et des conditions de vie paisible. Quelles sont les caractéristiques d'un logement décent...

Pour louer un logement vide ou meublé, il faut des diagnostics ! Etat des risques naturels et technologiques, performance énergétique (DPE), plomb (CREP), surface habitable loi Boutin, électricité et...

La question qui se pose à un bailleur lorsqu'il met en location son bien, c'est de savoir s'il va gérer la location lui-même ou bien la confier à un administrateur de biens.