Mon locataire refuse que je fasse les visites !

Lorsqu’un congé a été donné, le propriétaire veut souvent faire des visites dans le logement, pour le vendre ou le relouer à un nouveau locataire. Et ben c’est pas toujours facile !

La loi me permet au propriétaire de faire des visites deux heures par jour les ouvrables, non ?

Non pas vraiment ! Contrairement à une idée répandue, cette règle n’existe pas dans la loi. C’est le contrat qui peut prévoir cette obligation mais le problème, c’est que si le locataire ne respecte pas son engagement, le propriétaire est bien en mal de le sanctionner. Il faudrait agir en justice pour prouver la faute contractuelle et le préjudice subi, c'est plutôt contraignant. Et le temps que vous ayez une audience, le locataire sera parti depuis longtemps. 

Et si je rentre dans le logement quand même ?

Non, c'est totalement interdit ! Cela constituerait une violation de domicile, le locataire pourrait porter plainte au commissariat. C’est une faute bien plus grave que celle de ne pas laisser faire les visites. 

Comment faire pour convaincre le locataire de me laisser faire les visites ?

Très souvent, le locataire refuse car c’est une contrainte de temps pour lui. Vous pouvez donc lui proposer de vous autoriser à faire les visites en son absence. Il faut exiger qu’il vous donne une autorisation écrite. 

Deuxième solution : quand le locataire a donné congé et qu’il doit quitter votre logement rapidement, il a intérêt à ce que vous retrouviez un remplaçant rapidement. Si vous trouvez avant la fin de son préavis, il sera libéré du paiement du loyer. C’est alors son intérêt de se montrer conciliant.

Et si ça ne suffit pas, vous pourrez alors adresser une lettre de mise en demeure au locataire en rappelant les termes du contrat. 

Pour retrouver toutes nos vidéos de conseils, suivez-nous sur Youtube !

Publié par le
Juriste chez PAP.fr


Je suis locataire

Je suis propriétaire