Vendre sans agence, mode d'emploi

Publié par & le

Présentez-nous votre projet, nous vous aidons à réussir votre vente

  • Calculez votre économie sur les frais d'agence
  • Déterminez le délai de vente de votre logement
  • Recevez votre guide "Vendre sans agence"
Quel bien voulez-vous vendre ?

Type de bien :

Nombre de pièces :

Où en êtes-vous ?

Avez-vous une idée du prix de vente ?

Avez-vous déjà publié une annonce ?

Avez-vous signé un mandat d'agence ?

Habitez-vous près du bien à vendre ?

Avez-vous fait vos diagnostics ?

Informations personnelles

Vous n’êtes pas convaincu par les agences immobilières ? Vous préférez vous occuper vous-même de la vente de votre logement ? Bonne idée. Mais avant de mettre votre annonce sur un site entre particuliers, il y a tout de même certaines règles à respecter.

1. Bien fixer votre prix de vente

Avoir envie de réaliser une belle opération, c’est compréhensible. Mais fixer un prix trop élevé risque de décourager pas mal d’acquéreurs, surtout si des biens identiques sont proposés à un tarif plus abordable. Sous-évaluer son logement n’est pas non plus une bonne idée, car outre le manque à gagner, certains acquéreurs risquent de se montrer méfiants.

Pour fixer votre prix correctement, commencez par vous renseigner sur les prix de votre ville et de votre quartier. Consultez les annonces, les grilles de prix au mètre carré ou même des exemples de transactions déjà conclues que l’on trouve en ligne. Outre l’emplacement, il existe évidemment toute une série d’éléments qui feront varier le prix de votre bien (jardin, étage, vue, travaux récents…). Sur PAP.fr, nos conseillers valideront avec vous ce prix.

Vous pouvez également faire appel à un service d'estimation. Certains sites proposent de réaliser directement cette estimation en ligne. Sur PAP.fr, il suffit de répondre à un questionnaire sur votre logement. Un expert en évaluation immobilière vous transmettra un avis de valeur sous 48 heures. Autre option, vous pouvez également demander à un spécialiste de venir estimer votre bien en direct.

2. Rédiger une annonce immobilière vendeuse

Concis, neutre et explicite… le texte de votre annonce doit répondre aux questions que se posent les acquéreurs. Soyez vigilant sur les fautes d’orthographe et de syntaxe qui peuvent être sources de confusion. Evitez également les superlatifs. Sans en dire trop, il faut avant tout susciter l’envie du potentiel acquéreur.

Votre annonce doit comprendre les principaux éléments qui définissent votre logement : la surface, l’étage, l’emplacement, le nombre de pièces… N’hésitez pas à rentrer dans le détail en ajoutant certaines caractéristiques comme la présence d’un parquet ou d’une cuisine équipée. N’oubliez pas de préciser la présence d’annexes comme une cave ou un garage.

Les points forts de votre bien devront aussi être mis en avant. La proximité avec les transports, les écoles, un marché, les travaux récents, une terrasse ou un balcon, un ascenseur, une belle orientation, une vue dégagée… tous ces éléments peuvent attirer l’attention de vos acheteurs. Si vous n’êtes pas sûr de vous, les conseillers de PAP.fr peuvent évidemment vous guider pour améliorer le texte de votre annonce.

Attention : n’oubliez pas les mentions légales. Votre annonce doit contenir un certain nombre d’informations obligatoires comme la lettre de performance énergétique (allant de A à G, elle est délivrée lors du diagnostic de performance énergétique) et diverses mentions légales, notamment si votre bien est soumis au régime de la copropriété.

3. Sélectionner les photos de votre annonce

A l’heure d’Instagram et de Facebook, passer une annonce sans photos risque de vous priver de pas mal de contacts. Mais pas question pour autant de publier des photos qui ne mettraient pas en valeur votre bien. Sans être un photographe professionnel, il est possible en suivant quelques conseils simples de réaliser des photos de qualité.

  • Un peu de rangement. La mise en scène est primordiale. Des pièces rangées, propres, avec une décoration épurée seront plus séduisantes pour un acquéreur qui pourra se projeter plus facilement.
  • Tirez parti de la lumière. La lumière est une valeur phare en photographie. Bien dosée elle met en valeur les éléments pris en photos mais elle permet également d’agrandir l’espace.
  • Ayez le sens du cadre. Il faut préférer le format paysage au format photo et surtout y faire apparaître tous les éléments mettant en valeur votre bien.

N’hésitez pas à joindre à votre annonce plusieurs photos (en moyenne comptez entre 5 et 10). PAP.fr vérifie la qualité des photos fournies avant de les mettre en ligne. Vous pouvez les gérer très facilement via l’espace propriétaire.

A savoir : soyez attentif à l’ordre des photos. Sachez que la première servira de photo par défaut pour représenter votre bien. Optez donc pour la photo qui vous paraît la plus vendeuse.

4. Gérer vos contacts avec soin

Une fois votre annonce mise en ligne, vous allez commencer à recevoir des appels ou des e-mails. Essayez d’être réactif car les acquéreurs ont souvent besoin d’une réponse rapide pour s’organiser dans leur recherche. Certains sites de vente entre particuliers proposent de gérer les contacts via un espace clients. C’est le cas sur PAP.fr qui propose un onglet contact sur son espace propriétaires.

A savoir : vous craignez de laisser vos coordonnées dans l’annonce ? Pas de problème, PAP.fr propose l’option téléphone protégé. Afin de protéger vos données, votre numéro personnel sera remplacé par un alias valable pendant toute la durée de l’annonce. Tous les appels vers ce numéro alias sont ensuite directement transférés vers le téléphone de l’annonceur.

5. Fournir les documents indispensables

Quels diagnostics ?

Vendre sans agence implique de fournir à son acquéreur des documents obligatoires. Le dossier des diagnostics techniques est ainsi indispensable. Car l’acquéreur doit pouvoir le consulter avant d’acheter et ainsi prendre sa décision en toute connaissance de cause. Performance énergétique, plomb, assainissement… la liste des diagnostics à fournir est désormais assez complète.

A savoir : vous pouvez faire une demande de devis auprès de AlloDiagnostic, entreprise partenaire de PAP.fr. Vous pouvez aussi les contacter par téléphone (09 78 03 02 58) ou faire une commande en ligne.

Le cas d'une vente en copropriété

Avec la loi Alur, le nombre de documents à fournir lors d’une vente d’un bien en copropriété s’est complexifié. Le vendeur doit remettre à l'acheteur préalablement à la signature du compromis de vente de nombreux documents informant sur l'organisation et la situation financière de la copropriété.

6. Organiser vos visites de manière méthodique

La visite d’un logement ça se prépare. Il faut que le potentiel acquéreur puisse se projeter dans vos murs. Un peu de rangement et de nettoyage sont indispensables. Côté décoration, essayez simplement d’épurer les éléments un peu trop personnels (photos, objets décoratifs encombrants, bibelots…).

Lors de la visite, répondez à toutes les questions de vos visiteurs. Laissez-les prendre leur temps et même revenir dans certaines pièces. N’hésitez pas à également parler du quartier et de ses points forts.

A savoir : PAP.fr permet d’imprimer des fiches de visite. Informations générales, énergie, charges… elles récapitulent tous les éléments essentiels de votre logement. N’hésitez pas à en imprimer plusieurs et à les remettre aux acquéreurs.

7. Savoir négocier son prix

Un acheteur intéressé par votre logement vous transmet une offre d'achat. Si celle-ci est au prix que vous avez indiqué dans l'annonce, vous n'avez plus qu'à prendre rendez-vous chez le notaire pour signer le compromis !

Si elle est à un prix inférieur, ré-étudiez le marché dans lequel vous vous trouvez : si vous pensez que son prix est déraisonnable, vous pouvez lui expliquer pourquoi et lui faire une contre-proposition plus correcte.

Si vous avez fait appel à notre service Estimation pour connaître le prix de votre bien, l'avis de valeur qui vous a été remis peut vous permettre de prouver à l'acquéreur que votre prix est cohérent par rapport au marché.

8. Signer votre compromis sereinement

Vous vous êtes mis d’accord avec l’acquéreur sur le prix et sur le moment où le logement sera libre ? C’est le moment de lui faire signer un contrat de réservation ou compromis de vente. De préférence, faites signer ce compromis devant un notaire. C’est plus sûr et cela ne coûte pas plus cher. Le notaire ne facture pas d’honoraires supplémentaires pour cet acte. Une fois signé, ce professionnel pourra engager les différentes démarches administratives. Faites-lui confiance pour la suite des évènements.

VIDEO : Vendre sans agence

Vous vous interrogez sur le meilleur moyen de votre bien : avec ou sans agence ? Vous pensez peut-être que l’intervention d’un agent immobilier est indispensable ? Dans cette vidéo, on vous explique pourquoi c’est simple de vendre sans agence. Pour ça, on revient sur plusieurs idées reçues.

Voir la vidéo

VIDEO : Comment résilier votre mandat d'agence ?

Vous avez signé un mandat avec une agence immobilière et vous souhaitez le résilier ! On vous dit comment faire !

Voir la vidéo

VIDEO : Agents immobiliers : peut-on s'en passer ?

C'était le dossier du jour dans La Quotidienne, sur France 5 : 46% des Français ont une mauvaise image des agents immobiliers ! Rémunérations jugées excessives, manque de transparence, pas assez à l’écoute leurs clients : bref, les professionnels de l’immobiliers sont loin d’avoir la côte ! Alors...

Voir la vidéo

Pour aller plus loin...

Quelles questions poser lors des visites ? A quels détails faut-il faire attention ? Comment estimer les travaux que vous aurez à réaliser ? Quelles questions poser sur la copropriété ou le...

Vous vous apprêtez à signer un compromis de vente. Mais comment doit-on procéder ? Quels documents et quelles formalités ? Et quelles sont les conditions ? Pour franchir cette étape, le vendeur doit...

Vendeur et acquéreur ont des obligations à remplir lors de cette transaction. Revue de détail.