Les délais à connaître lors de la vente

Publié par le

Vous voulez vendre votre logement, et vous vous demandez pour combien de temps vous en avez ? Découvrez les différentes étapes.

Mettre en vente – 1 journée

Pour mettre officiellement votre logement en vente, vous devez publier une annonce. Cette étape est simple, il faut :

  • Estimer le prix du logement : Comparez votre logement avec des offres analogues disponibles sur le marché, afin de fixer un prix cohérent. Vous pouvez aussi utiliser notre outil d'estimation gratuite.
  • Rédiger une annonce : Décrivez les caractéristiques principales du logement (localisation, surface, liste des pièces, prestations, chauffage, charges, etc.).
  • Prendre des photos du logement : Il vous faut une ou deux photos par pièce principale (cuisine, salon, chambres, etc.) et éventuellement une vue d'extérieur. Privilégiez le moment de la journée le plus lumineux.

NB : Si vous n'êtes pas inspiré pour créer votre annonce, sachez que nos conseillers immobiliers peuvent le faire avec vous. Il vous suffit de nous appeler au 01.40.56.33.33.

Trouver un acquéreur – De 1 mois à 1 an selon le marché

C'est évidemment l'étape dont la durée est la plus variable.

Le temps qu'il vous faut pour trouver un acquéreur dépend en partie du marché, et vous n'y pouvez rien : certains biens sont très demandés, en particulier les petites et moyennes surfaces dans les grandes villes, d'autres biens sont plus difficiles à vendre, soit parce qu'ils sont dans une localisation moins prisée, soit parce qu'ils sont atypiques (loft, très grandes surfaces, etc.).

Mais n'oubliez pas que la qualité de votre annonce est aussi déterminante pour trouver un acquéreur dans des délais raisonnables. Si votre logement est surévalué, si les photos ne sont pas vendeuses, si vous oubliez des points forts dans votre annonce, cela peut considérablement ralentir votre vente.

C'est la raison pour laquelle nos conseillers immobiliers font régulièrement le point avec les vendeurs : si vous ne trouvez pas d'acquéreur dans le délai que vous espérez, cela peut être lié au marché et dans ce cas c'est normal, mais cela peut aussi être lié à un défaut dans votre annonce que nous pouvons vous aider à régler.

Signer le compromis – 1 mois

Lorsqu'un acquéreur vous fait une offre à un prix qui vous intéresse, vous n'avez plus qu'à prendre rendez-vous chez le notaire pour signer le compromis de vente. Il faut en moyenne un mois pour obtenir un rendez-vous.

Vous pouvez également signer le compromis de vente sous seing privé (c'est-à-dire sans notaire), c'est tentant lorsqu'on a du mal à obtenir un rendez-vous chez le notaire. Mais il faut être vigilant, il s'agit d'un acte complexe et vous risquez de vous tromper.

D'ici la signature du compromis, vous devez vous occuper de réunir des pièces à annexer à compromis de vente :

  • Des diagnostics immobiliers : Il faut pour cela prendre rendez-vous avec un cabinet de diagnostics certifiés, qui vous indiquera les diagnostics obligatoires dans votre cas et viendra chez vous les effectuer. Vous pouvez par exemple passer par notre partenaire AlloDiagnostics, qui intervient dans toute la France sous 48h.
  • Si le logement est en copropriété : Vous devez obtenir du syndic un ensemble de pièces relatives à la gestions et à la situation financière de la copropriété. Nous vous fournissons le modèle de lettre à transmettre au syndic pour obtenir ces documents.

Signer l'acte de vente – 3 à 4 mois

Après la signature du compromis, il y a toujours un délai d'au moins 3 mois avant la signature de l'acte définitif. Pendant cette période, la vente peut encore être annulée pour plusieurs raisons :

  • Le délai de rétractation : Pendant les 10 premiers jours, l'acquéreur peut se rétracter sans justification, c'est ce qu'on appelle le délai de rétractation. Si l'acquéreur se rétracte, il récupère l'acompte versé lors de la signature du compromis dans les 21 jours suivant sa rétractation.

Attention: Le délai ne court que si l'ensemble des pièces a bien été remises à l'acquéreur le jour de la signature du compromis, évitez donc de rallonger les délais en fournissant un dossier complet lors de la signature.

  • La condition suspensive d'obtention de crédit : La majorité des acquéreurs financent leur achat via un crédit immobilier, et le compromis de vente comprend donc généralement une condition suspensive d'obtention de crédit, dont la durée est au minimum d'un mois (cette durée est précisée dans le compromis). Pendant cette durée, l'acquéreur va essayer d'obtenir son crédit immobilier et s'il ne l'obtient pas, il pourra se rétracter et récupérer son acompte.

Pendant cette période de 3 à 4 mois, le notaire doit également s'assurer que les collectivités publiques n'ont pas l'intention de préempter le logement. Le droit de préemption est un droit d'achat prioritaire par un acheteur autre que le vôtre et qui va se substituer à lui. La commune, l'Etat ou le département peuvent préempter. Sur le plan pratique, votre notaire doit adresser une DIA (Déclaration d'intention d'aliéner) à la collectivité titulaire du droit. Le délai de réponse est de deux mois, et de trois mois en matière de périmètre sensible.

Enfin, si le logement est loué, le locataire dispose également d'un droit de préemption. Le notaire doit s'assurer que le locataire a été prévenu de la vente et qu'il a eu l'occasion de faire une offre d'achat.

A l'issue de ces étapes, l'acte définitif est signé, vous remettez les clés à l'acquéreur, et la vente est terminée !

 

VIDEO : J’ai un acheteur ! Et maintenant ?

Une fois que vous avez trouvé l’acquéreur, vous avez fait le gros du boulot ! Il ne reste qu’à formaliser tout ça chez le notaire en signant un compromis de vente.

Voir la vidéo

VIDEO : Que faut-il fournir au notaire pour la signature du compromis ?

Pour signer un compromis de vente, il faut recueillir des diagnostics immobiliers. La liste des diagnostics à réaliser varie en fonction du type de bien (maison individuelle ou copropriété), sa localisation et son année de construction.

Voir la vidéo

VIDEO : Achat/vente : comment choisir le notaire ?

Pas de vente, pas d’achat sans passer chez le notaire ! Il est conseillé lors de la signature du compromis de vente, il est obligatoire pour la signature de l’acte authentique. Vous ne pourrez pas vous en passer…

Voir la vidéo

Pour aller plus loin...

Mariage et immobilier. Communauté de biens réduite aux acquêts ? Séparation de biens ? Le régime matrimonial conditionne la propriété du bien acheté durant le mariage.

La vente d’un logement entre particuliers est-elle efficace ? Oui ! Mais à condition de respecter quelques conseils pratiques. Laissez-vous guider.

Tout savoir sur les principales idées reçues dans l'immobilier. Les clichés sur les prix, le crédit, le neuf, l'ancien, la rénovation.