Vente qui s’éternise, visites (trop) rares… Votre logement est-il « grillé » ?

Michel Lechenault
Publié par Michel Lechenault
le 10 juin 2024
Directeur éditorial web chez PAP.fr

Dans le jargon immobilier, on dit d'un bien qu’il est « grillé » si l’écart entre l’estimation qui en a été faite et sa valeur réelle sur le marché est tel qu’il dissuade les acquéreurs potentiels et bloque la vente… No stress, on vous explique comment faire en sorte de ne pas griller le logement que vous cherchez à vendre. Et aussi comment y remédier si vous craignez que votre bien ne soit (déjà) grillé.

À force de squatter les annonces immobilières, un bien se « grille ».
À force de squatter les annonces immobilières, un bien se « grille ». © Pavlo Vakhrushev/500px/GettyImages

Surestimer son bien immobilier peut avoir pour conséquence de faire s’éterniser sa vente. Plus un logement restera longtemps sur le marché, plus les acheteurs potentiels se montreront méfiants, moins la vente aura de chances de se concrétiser et plus le bien restera longtemps sur le marché… Bref, il s’agit là d’un véritable cercle vicieux. D’aucuns iraient même jusqu’à qualifier cette situation de spirale de la loose !

🙋‍♀️ Mais pas de panique, il est facile d’éviter de griller son habitation (il suffit de fixer un prix de vente réaliste). Et il est possible de débloquer la vente d’un bien grillé en consentant à baisser son prix, quitte à se résoudre à vendre en dessous du prix du marché… Éléments d’explication.

À quoi reconnaît-on un bien immobilier « grillé » ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le terme « grillé » a autant sa place dans Recherche Appartement ou Maison que dans Top Chef. Mais c’est quoi, au juste, un bien grillé ? Et bien, c’est un logement dont la vente tarde à se faire, pour lequel les acheteurs potentiels ne se bousculent pas pour visiter et qui joue les prolongations dans les pages d’annonces immobilières. Et à force de voir son annonce, semaine après semaine, et de constater qu’après tout ce temps, le logement n’a toujours pas trouvé preneur, les acquéreurs finissent par se convaincre qu’il y a un souci (le plus souvent, ils suspecteront une surestimation)… et par s’en désintéresser.

À force de squatter les annonces immobilières, un bien se « grille » et en vient à faire figure de repoussoir auprès des acquéreurs potentiels.

Réservé aux particuliers

🗓️  Atelier en ligne gratuit

Participez à notre atelier en ligne Vendre son bien immobilier
✔️ Préparer la vente : estimation, photos
✔️ Trouver un acheteur : annonce, contacts
✔️ Conclure la vente : offre et signature

Choisissez votre date :

Jeudi 25 juillet à 18h00 Jeudi 8 août à 18h00
Thème :
Date :

Vous serez notifié par SMS du début de l'atelier

En validant, j'autorise PAP.fr à collecter, traiter et transmettre ces données à WebinarJam, plateforme de webinaire sans installation. En savoir plus

Cliquez sur l'email que nous venons de vous envoyer pour confirmer votre inscription !

Vendeurs : comment éviter de « griller » votre bien ?

Lorsque l’on envisage de vendre un bien immobilier, quelle est la marche à suivre pour éviter tout risque de surcuisson ? Bon, allez, trêve de suspense, la voici.

👉Fixez (dès le départ !) un prix de vente réaliste

Dans la plupart des cas, l’origine d’un bien grillé est à rechercher du côté de son prix qui aura été surévalué. Si un logement est proposé à son juste prix, il trouvera preneur. Dans le cas contraire, sa vente pourrait s’étirer en longueur. Et ce n’est pas le signal que vous voulez envoyer aux acquéreurs potentiels. Bref, fixez sans tarder un prix qui soit davantage basé sur les caractéristiques de votre logement (superficie, nombre de pièces, ancienneté…) et sur la réalité du marché que sur vos attentes.

🧮 Pour obtenir une estimation à la fois fiable, objective, réaliste, personnalisée et actualisée, n’hésitez pas à utiliser (sans frais ni inscription préalable) notre simulateur, ci-dessous.

Combien vaut votre logement ?

Adresse du bien :

Type de bien :

👉 Méfiez-vous des estimations trop hautes

Si vous obtenez plusieurs estimations pour votre bien immobilier, nous ne saurions trop vous déconseiller d’opter pour le « mieux offrant ». Et pour cause, une estimation trop haute (et décorrélée du marché immobilier local) vous allèchera, mais elle fera fuir les acquéreurs potentiels et bloquera la vente de votre logement. En clair, ne soyez pas trop gourmand(e), faites preuve de réalisme et gardez en tête que « juste prix » rime avec « vente réussie ».

👉Limitez les canaux de vente

Si un logement figure dans plusieurs sites d’annonces immobilières, les acheteurs potentiels en déduiront que son propriétaire a des difficultés à le vendre et son attractivité s’en trouvera diluée d’autant.

👉Soignez votre annonce (texte, photos)

L’emplacement et le prix de vente sont deux critères essentiels aux yeux des acheteurs. Pour autant, la qualité de votre annonce (texte, photos) et son impact sur le processus de vente ne doivent pas être négligés.

Logement grillé : comment relancer sa vente ?

Aux grands maux, les grands remèdes… Si votre logement tarde à trouver preneur, le seul moyen de rattraper le coup et de faire en sorte qu’il attire l’attention des acquéreurs, c’est de baisser son prix. Mais il vous faudra (ré)agir vite. Car vous pourriez finir par devoir vous séparer de votre maison ou de votre appartement à un prix bien inférieur au marché alors que si vous l’aviez proposé, dès le départ, à son « juste prix », votre habitation se serait vendue sans peine.

👉 Bref, fixer un prix de vente trop élevé en se disant que sur un malentendu, on vous fera une offre, mais que, dans le cas contraire, il vous suffira de baisser le prix est un mauvais calcul. Car vous perdrez alors du temps. Et dans l’immobilier comme ailleurs, le temps, c’est de l’argent.

Vous pouvez aussi retirer temporairement votre logement de la vente pour le faire « oublier ».


🗓️ Participez gratuitement aux ateliers de l'immobilier !

PAP - Particulier à Particulier organise toutes les semaines des ateliers gratuits réservés aux particuliers.

18 juillet 2024 à 18h00 -
Bien estimer le prix de votre logement

Participez à notre atelier Bien estimer le prix de son logement :
- Analysez le marché local : connaître les prix pratiqués dans votre secteur
- Prenez en compte les caractéristiques du bien : atouts & défauts
- Évitez les erreurs : surestimer ou sous-évaluer votre logement

Je m'inscris

25 juillet 2024 à 18h00 -
Vendre son bien immobilier

Participez à notre atelier en ligne Vendre son bien immobilier
- Préparer la vente : estimation, photos
- Trouver un acheteur : annonce, contacts
- Conclure la vente : offre et signature

Je m'inscris

1er août 2024 à 18h00 -
Signer un contrat de location

Participez à notre atelier Signer un contrat de location :
- Le loyer et les charges : règles de fixation du loyer et fonctionnement des charges
- Les conditions : clauses indispensables et clauses interdites
- Les annexes au contrat : état des lieux et diagnostics immobiliers

Je m'inscris

La rédaction vous conseille