Combien coûte une assurance emprunteur en 2024 ?

Michel Lechenault
Publié par Michel Lechenault
le 4 mars 2024
Directeur éditorial web chez PAP.fr

Bien qu'aucun texte ne l'impose, souscrire une assurance emprunteur fait figure de passage obligé si l'on contracte un prêt immobilier. Parce qu'elle garantit le paiement des mensualités en cas de coup dur (décès, maladie, perte d'emploi, etc.), cette assurance protège l'emprunteur, mais aussi la banque. Combien coûte-t-elle ? De quoi son coût dépend-il ? On vous répond.

Qui dit prêt immobilier dit aussi assurance emprunteur obligatoire !
Qui dit prêt immobilier dit aussi assurance emprunteur obligatoire ! © DrazenZigic/GettyImages

De façon quasi systématique, les banques qui vous accordent un prêt immobilier exigent que vous souscriviez une assurance emprunteur afin de garantir le crédit qu'elles vous ont octroyé. Le coût d'une assurance de prêt dépend de divers éléments tels que le mode de calcul des cotisations, le type de contrat choisi, les garanties prévues, le niveau de couverture, le montant du prêt, la durée de remboursement, le taux de l'assurance de prêt, l'âge de l'emprunteur, son emploi, son état de santé, ses loisirs… Vous voulez avoir une idée de la part que représentera l'assurance emprunteur dans le coût total de votre crédit immobilier cette année ? Lisez ce qui suit. 

Est-il obligatoire de souscrire une assurance pour un prêt ?

Comme le disent les Anglo-Saxons : « First thing first » (« Commençons par le commencement », en VF).

👉 À quoi sert une assurance de prêt ?

À protéger non seulement l'emprunteur (ainsi que ses héritiers), mais aussi l'établissement prêteur (ou la compagnie d'assurances si un contrat externe délégué a été conclu).

👉 Comment fonctionne ce système de protection ?

En cas de défaillance de l'emprunteur (décès, invalidité, incapacité, perte d'emploi), l'assurance se déclenche, se substitue à lui et rembourse, à sa place, tout ou partie du solde du prêt immobilier.

👉 Est-il obligatoire d'avoir une assurance emprunteur ?

À l'instar de l'apport personnel dont les banques font une condition sine qua non d'octroi d'un crédit immobilier, l'assurance emprunteur n'est en aucune façon imposée par la loi. Mais dans les faits, sa souscription est inévitable…

Combien pouvez-vous emprunter en juin 2024 ?

Comment calculer le coût d'une assurance emprunteur ?

Le calcul des primes d'une assurance de prêt est corrélé à la combinaison de facteurs divers et variés. Certains de ces facteurs sont extérieurs à l'emprunteur (montant emprunté, niveau de couverture des garanties, contrat groupe ou contrat individuel…). D'autres facteurs, en revanche, sont intimement liés à l'emprunteur (son âge, son état de santé, sa stabilité professionnelle…). 

Quel est le coût d'une assurance de prêt : les facteurs liés à l'emprunteur

Les banques détestent plus que tout prendre des risques. Lorsque l'on souscrit une assurance emprunteur, la tarification applicable dépend donc du niveau de risque que s'engage à supporter l'organisme de crédit. En clair, le tarif (normal, majoré, comportant des exclusions de garantie) de votre assurance emprunteur découle de votre profil. S'ils ont pour dénominateur commun d'être étroitement liés à l'emprunteur, ces risques se décomposent comme suit.

👉 Risque médical

  • Quel âge a l'emprunteur ? (plus l'on vieillit, plus le coût de l'assurance de prêt augmente…).
  • A-t-il des soucis de santé (l'emprunteur n'a plus l'obligation de remplir un questionnaire médical à condition qu'il soit prévu que son prêt ait été remboursé avant ses 60 ans ou que le montant emprunté ne dépasse pas 200 000 €).
  • Quels sont ses antécédents médicaux (en vertu du « droit à l'oubli », l'emprunteur qui a guéri d'une hépatite C ou d'un cancer 5 ans avant de souscrire son assurance de prêt n'a pas à faire état de son ancienne pathologie).
  • Est-ce qu'il fume ? (en matière d'assurance de prêt, et comme se le répètent à l'envi Didier Bourdon et Bernard Campan dans Le Pari, « le tabac, c'est tabou… »).

👉 Risque professionnel

  • L'emprunteur jouit-il d'une certaine stabilité professionnelle (il travaille dans la fonction publique) ou ses revenus sont-ils aléatoires (il est freelance).
  • Son métier est-il dangereux (être pilote de F1, dresser des fauves ou être reporter de guerre paraît plus risqué que d'exercer la profession de notaire par exemple).

👉 Risque comportemental

Les loisirs auxquels s'adonne l'emprunteur sont-ils « à risques » (la probabilité d'avoir un accident est plus élevée si l'on pratique l'alpinisme, le saut en parachute, le rodéo ou encore la spéléologie qu'en classant sa collection de timbres).

Autant de points qui ne sont peut-être que des détails pour vous, mais qui, aux yeux des banques ou des compagnies d'assurances, veulent dire beaucoup. Et ne ils manqueront pas d'impacter le taux de votre assurance de prêt immobilier.

Coût d'une assurance crédit : les éléments extérieurs à l'emprunteur

Outre l'âge de l'emprunteur/assuré, les loisirs qu'il pratique ou encore son état de santé, d'autres éléments rentrent en ligne de compte lors du calcul des primes d'une assurance de prêt immobilier. Il s'agit :

  • du montant emprunté ;
  • de la durée de remboursement ;
  • des garanties proposées (décès et perte totale et irréversible d'autonomie, incapacité temporaire et totale de travail, invalidité permanente et totale, invalidité permanente et partielle, perte d'emploi…) ;
  • du type de contrat souscrit (assurance groupe ou délégation d'assurance).

Les garanties Décès et perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA) sont obligatoires. C'est-à-dire qu'elles figurent immanquablement dans tous les contrats d'assurance de prêt.

Lisez attentivement votre contrat d'assurance de prêt afin de vérifier quelles sont les exclusions de garantie, c'est-à-dire les sinistres dont le remboursement n'est pas pris en charge.

Quel est le taux moyen d'une assurance emprunteur ?

Max Pécas, le réalisateur français à qui l'on doit entre autres On se calme et on boit frais à Saint-Tropez a également commis un film dont le titre illustre à merveille les inégalités de tarifs en termes d'assurance emprunteur : Mieux vaut être riche et bien portant que fauché et mal foutu… En effet, l'assurance emprunteur d'un jeune coûte, par exemple, moins cher que celle d'un senior. Si une banque vous accorde un prêt immobilier, elle ne manquera pas de vous proposer une assurance de groupe. Le Taux annuel effectif d'assurance (TAEA) sera alors calculé sur la base du capital emprunté.

De plus, le risque étant mutualisé, les garanties seront identiques quels que soient les profils des assurés. Mais la délégation d'assurance vous autorise à faire des infidélités à votre banque en souscrivant une assurance individuelle auprès de l'assureur de votre choix sur la base du capital restant dû. En fonction de votre profil (notamment si vous êtes jeune, non-fumeur et en bonne santé), vous pourrez alors profiter d'un taux plus avantageux, car personnalisé.

👉 À garanties égales, les taux moyens d'assurance de prêt immobilier peuvent aller de 0,49 % pour un emprunteur âgé de moins de 30 ans à 1,26 % pour un emprunteur de plus de 55 ans.

Pour vous aider à choisir, n'hésitez pas à utiliser un comparateur d'assurances emprunteur.

Comment réduire le montant de votre assurance de prêt ?

Juste derrière les intérêts d'emprunt, c'est l'assurance de crédit qui pèse le plus lourd dans le coût global d'un prêt immobilier. En moyenne, le coût d'une assurance de prêt représente entre 1/4 et 1/3 du coût global du crédit immobilier. Il s'agit donc d'une somme non négligeable. Mais des solutions existent - sous la forme de deux lois - pour réduire ce coût et réaliser de potentielles économies :

  • la loi Lagarde qui vous autorise à préférer un contrat externe délégué - à niveau de garanties équivalent - au contrat d'assurance de prêt proposé par votre banque ;
  • la loi Lemoine qui vous permet de changer à tout moment de contrat d'assurance de prêt, sans frais ni engagement minimal de souscription.

Chaque organisme (banque, compagnie d'assurances) appliquant ses propres tarifs, nous ne saurions trop vous encourager à faire jouer la concurrence. Faire appel à un courtier vous y aidera. Mais alors que la délégation d'assurance permet de réaliser jusqu'à 60 % d'économies, force est de constater que les banques restent en situation de quasi-monopole. La délégation d'assurance pâtirait-elle d'un déficit de communication ?

Enfin, et bien que le taux soit un critère important, un contrat d'assurance emprunteur ne saurait se résumer à son seul taux. Veillez à souscrire une assurance de prêt qui prévoie des garanties adaptées à votre situation personnelle. De même, scrutez avec attention les exclusions de garantie.

Recherchez un bien à acheter


🗓️ Participez gratuitement aux ateliers de l'immobilier !

PAP - Particulier à Particulier organise toutes les semaines des ateliers gratuits réservés aux particuliers.

20 juin 2024 à 18h00 -
Trouver une location

Les étapes pour trouver une location :
- Créer et optimiser son dossier : les pièces à présenter, les aides et les garanties
- Trouver un bien : définir ses critères et faire bonne impression
- Signer le contrat : comment ça marche et à quoi faire attention

Je m'inscris

27 juin 2024 à 18h00 -
Vendre son bien immobilier

Découvrez nos conseils et services pour réussir votre vente :
- Préparer la vente : estimation par un expert PAP, photos pro, visite virtuelle
- Trouver un acheteur : créer une annonce vendeuse, filtrage des contacts par PAP, panneau A vendre
- Conclure la vente : choisir une offre et préparer la signature

Je m'inscris

4 juillet 2024 à 18h00 -
L’encadrement des loyers en 2024

Bien fixer son loyer dans une zone soumise à l’encadrement des loyers :
- Qui est concerné : villes, types de bien et types de contrats
- Comment ça marche : calculer son plafond de loyer, remplir le contrat
- Dépasser les plafonds de loyer : sous quelles conditions ? quels risques ?

Je m'inscris
Thème :
Date :

Vous serez notifié par SMS du début de l'atelier

En validant, j'autorise PAP.fr à collecter, traiter et transmettre ces données à WebinarJam, plateforme de webinaire sans installation. En savoir plus

Cliquez sur l'email que nous venons de vous envoyer pour confirmer votre inscription !


La rédaction vous conseille