Comment vendre un logement occupé vite et bien ?

Publié par le

Propriétaire-bailleur, vous vous apprêtez à vendre un logement occupé par un locataire ? Voici les règles à suivre pour mener à bien votre transaction immobilière sereinement.

Vendre un bien loué avec un locataire en place implique de suivre un parcours précis et de respecter quelques règles. Ces quelques conseils vous faciliteront la tâche.

Rappel des règles de base à suivre quand on vend un bien occupé

  • Rédigez une annonce claire et honnête
  • Acceptez une décote variable selon la nature du bail et le temps d'occupation restant
  • Valorisez la fiabilité de votre locataire
  • Informez votre locataire de la mise en vente du bien qu'il occupe

Règle n°1  Rédigez une annonce claire et honnête

Soyez transparent dès la rédaction de votre texte. Précisez le type de bail qui vous lie au locataire (meublé, vide) ainsi que le temps qu’il restera dans les lieux à compter de l’achat.

Pensez à communiquer le montant du loyer perçu. Cette information permet à l’acheteur d’avoir une idée précise du rendement locatif de son investissement. Pour en savoir plus sur la rentabilité.

Règle n°2   Acceptez une décote variable

Un bien vendu « occupé » perd le plus souvent de la valeur à la revente. Cette décote varie en fonction des caractéristiques du bien, de la nature du bail et du temps qu’il reste à courir avant l’échéance de celui-ci. Pour en savoir plus sur cette décote, c'est ici

Si vous vendez un logement occupé, la décote sera relativement faible, pouvant aller de 10 à 15% du prix de vente. Si vous vendez une petite surface à un investisseur, la perte sera encore moindre (de 5 à 10%) voire nulle. Pourquoi ? L’acquéreur sera ravi d’acheter un bien, sans avoir à chercher un locataire fiable et solvable.

Règle n°3  Valorisez la fiabilité de votre locataire

Un bon locataire constitue un véritable atout lors de la vente d’un bien occupé. Si le loyer est au prix du marché et que le locataire est bon payeur, valorisez ces points dans l’annonce ; la décote en sera d’autant plus faible.

En bref, acheter un appartement occupé par un locataire fiable à l’historique irréprochable est une bonne affaire. Pourquoi ? D’une part, l’acquéreur est dispensé des recherches d’un locataire solvable. Et d’autre part cela lui évite de faire face à une période de vacance locative qui fait baisser le rendement de l’appartement.

Règle n°4  Informez le locataire de la mise en vente du bien qu’il occupe

Contrairement aux idées reçues,si vous vendez un logement occupé, le locataire ne bénéficie pas d’un droit de préemption sur le bien. Le propriétaire a simplement l’obligation de l’informer de sa volonté de mettre le logement en vente. Comment ? Par oral ou par écrit, aucun formalisme n’est imposé. Il a cependant tout intérêt à tenir son locataire au courant pour organiser les visites en accord avec lui.

En savoir plus sur : vendre un logement occupé

Pour aller plus loin...

Comment vendre un logement meublé ? Applique-t-on les mêmes règles que pour la vente d'un logement vide ? Le point sur la question.

Tout savoir sur l'achat ou la vente d'un bien immobilier de petite surface.

Vendre avant d'acheter... Ou acheter avant de vendre ? C'est la question que se posent de nombreux propriétaires qui désirent changer de logement. A chaque solution, ses avantages et ses risques.

Le droit de préemption urbain permet à une commune d'acquérir prioritairement un terrain ou un bien immobilier lorsque celui-ci est en vente. Quels sont les délais ? Qui fixe le prix du bien ?...