Quel est le prix d’une résidence secondaire à la mer ?

Roman Rainfray
Publié par Roman Rainfray
le 31 juillet 2023
Chargé d'études chez PAP.fr

A force de passer vos vacances à la mer, vous envisagez peut-être d'y acheter une résidence secondaire, voire de vous y installer pour la retraite ? Les prix immobiliers sur le littoral ont considérablement augmenté ces dernières années, mais certaines stations balnéaires restent encore accessibles.

À Deauville, le prix d'une résidence secondaire d'environ 80 m² est, en moyenne de 460 100 €.
À Deauville, le prix d'une résidence secondaire d'environ 80 m² est, en moyenne de 460 100 €. © Carmengabriela / GettyImages

En France, l'attrait pour la mer ne faiblit pas : la moitié des 3,6 millions de résidences secondaires sont situées dans un département côtier !

La Méditerranée jouit d'une popularité particulière avec trois départements affichant le plus grand nombre de résidences secondaires. Les Alpes-Maritimes (06) comptent près de 196 000 résidences secondaires, suivis de près par le Var avec 184 000 résidences secondaires, puis par l'Hérault (34) avec 133 000 résidences secondaires.

Sur la façade Atlantique, les départements les plus populaires sont la Vendée (85) avec 104 000 résidences secondaires, la Charente-Maritime (17) avec 98 000 résidences secondaires, et le Morbihan (56) avec 85 000 résidences secondaires.

👉 Cet engouement a bien sûr fait monter les prix de manière générale sur le littoral. Mais il reste encore des destinations abordables, avec de belles plages et une qualité de vie enviable !

La Manche encore accessible

La Manche est jonchée de villes abordables, où il fait bon vivre. Très facilement accessible de Paris, propice au séjour de courte durée, vous pouvez y trouver un bien de 80 m² pour un prix moyen de 278 000 €.

À moins d'une heure du Touquet, Le Crotoy offre des prix beaucoup plus attractifs. © PAP

Les Hauts de France offrent des prix attractifs

Grandes plages entourées de dunes, soleil peu harassant, vous trouverez dans les Hauts-de-France de quoi vous installer en famille en toute tranquillité. Mis à part les villes un peu jet-set comme Le Touquet (655 000 € pour un bien de 80 m²), la région ne manque pas de biens bon marché.

On pourra noter la présence de Cucq, où l'on peut trouver un bien à 311 000 €, ou encore Berck, avec sa longue plage de sable fin et ses petites cabines de toutes les couleurs, à 213 000 €.

Sur la Côte d’Opale, à 40 minutes du Touquet, on trouve aussi Wimereux avec un prix moyen de 343 000 € ou Ambleteuse à 282 000 €.

Découvrez les prix de l'immobilier dans votre ville

Normandie : plages, falaises et bonnes affaires immobilières

Plus au sud mais tout aussi accessible depuis Paris, la Normandie n’est pas en reste de biens abordables. Plages à perte de vue, falaises, tourisme raisonné, vous y trouverez une qualité de vie indéniable. Si l’on s’écarte des villes très huppées, telles que Deauville (499 000 €), Trouville (397 000 €) ou Cabourg (374 000 €), il y a des bonnes affaires un peu partout sur la côte.

À tout juste 4 km de Deauville se trouve Blonville-sur Mer, une ville qui présente un prix médian de 337 000 € pour un bien de 80 m². Une bonne opportunité pour ceux qui veulent rejoindre Deauville pour quelques sorties, sans avoir à payer le prix fort. Non loin de Deauville, plus au nord, vous pouvez investir dans la belle Honfleur pour 297 000 €. De l’autre côté, face à la Bretagne, Barneville-Carteret propose des biens pour un prix de 244 000 €, et une plage de sable fin de 6km !

En plus d’offrir des facilités d’investissement, ces villes sont à l’heure actuelle un véritable refuge climatique. Les effets de la canicule se font beaucoup moins sentir à l’approche de la Manche ou de la mer du Nord. Certaines villes de la région profitent même d’un véritable microclimat. Une aubaine, par les temps qui courent !

Bretagne et Pays de la Loire : l'appel de la mer autour de 300 000 €

Toujours accessible depuis Paris, moyennant un trajet un peu plus conséquent, la Bretagne et les Pays de la Loire restent des régions abordables. On y trouve de nombreux biens de 80 m² entre 250 000 € et 350 000 €.

Dans le Finistère et les Côtes d'Armor, les prix, pour un logement de 80 m², tournent autour de 220 000 €. © PAP

Bretagne : les charmes d’un littoral préservé

La Bretagne a beau être une région attractive, les prix y restent relativement abordables, du moins par rapport à d’autres régions côtières (mais attention, ils grimpent !). Les villes les plus en vue, comme Saint-Malo ou Quiberon, approchent des 400 000 € pour un bien de 80 m², mais bon nombre de destinations restent plus accessibles, comme Cancale, à quelques kilomètres de Saint-Malo, une ville de charme avec son port à huîtres et ses palmiers (301 000 €).

En moyenne, il y a une réelle différence de prix entre le Morbihan, qui propose des biens de 80 m² à 320 000 €, tandis que dans le Finistère et les Côtes d'Armor les prix tournent autour de 205 000 €.

Les frais de notaire sont légèrement moins élevés dans le Morbihan, qui est l'un des rares départements à ne pas avoir majoré sa taxe ! Sur un bien de 300 000 €, vous économiserez environ 2 000 € de frais de notaire.

Pays de la Loire, parmi les plus grandes plages d’Europe

Une plage de 9 km qui s’étend à perte de vue, c'est ce qui fait toute la renommée de La Baule, en plus de proposer des résidences de standing, calmes, familiales, et donc des prix très élevés pour la région : 499 000 €.

Les autres stations balnéaires, comme Pornic (348 000 €) ou La Tranche-sur-Mer (294 000 €), proposent des prix plus raisonnables. On pourra même trouver en Vendée, à Saint-Hilaire-de-Riez, un bien de 80 m² pour un prix moyen de 265 000 €.

En Aquitaine, les prix montent !

À partir de la Charente-Maritime, les températures montent, et les prix immobiliers aussi ! Le prix moyen d'un bien de 80 m² en Aquitaine est de 398 000 €, soit 100 000 € de plus qu'en Bretagne ou dans les Pays de la Loire. Les prix varient toutefois sensiblement entre les départements.

Biarritz est une des villes les plus chères de la côte basque. © PAP

La Charente-Maritime propose des prix proches de la Vendée : on y trouve des biens autour de 300 000 € à Royan, Saint-Georges-de-Didonne et même sur l'Île d'Oléron. À La Rochelle, les prix sont un peu plus élevés, 392 000 € en moyenne pour un bien de 80 m², mais on bénéficie des services d'une ville de 75 000 habitants.

En Gironde, les prix explosent du fait de la proximité de Bordeaux

La Teste de Buch, parmi les villes les moins chères, est tout de même à 425 000 € en moyenne, tandis qu'au Cap-Ferret, on atteint des sommets avec 892 000 € pour un bien de 80 m².

👉 Plus au sud, dans les Landes, le marché s’adoucit à nouveau, et il devient plus facile de trouver des biens aux alentours des 300 000 €. Le moins cher des villages balnéaires est Mimizan avec 279 000 €. Biscarosse, très prisée, est à 322 000 € en moyenne. Encore plus au sud, le marché se durcit, et les villages les plus prisés sont à quelques kilomètres d’intervalle : Seignosse (472 000 €), Soorts-Hossegor (679 000 €), et Capbreton (529 000 €)

👉 Sur la côte basque, les prix s’envolent. Tout autour de Biarritz, on est à environ 600 000 € pour un bien de 80 m². La très familiale Saint-Jean-de-Luz est à 539 000 €. Il faut aller chercher vers Hendaye, plus au sud, pour retrouver des prix un peu plus doux, 372 000 €.

Méditerranée, les prix des villas vont du simple au triple

Tout au long de la Méditerranée, il existe une disparité de prix importante. Entre Sète, situé à l’ouest de la côte, près des Pyrénées, et Villefranche-sur-Mer, situé à l’est, il existe une différence de prix qui va du simple au triple.

Sur le littoral français, c'est la Côte d'Azur qui affiche les prix immobiliers les plus hauts. © PAP

Côte d’Azur, la star des résidences secondaires

La Côte d’Azur présente parmi les prix les plus élevés du littoral français. Son climat ensoleillé, la proximité des Alpes et de l’Italie rendent cette région onéreuse pour qui veut s’y installer, ou simplement avoir un pied à terre. Toute la région niçoise est bordée de villes à hauteur de 400 000 € pour un bien de 80 m², comme Antibes (390 000 €), Cagnes-sur-Mer (355 000 €) ou Cannes (415 000 €). Les maisons y sont très prisées, et il est difficile d'en trouver pour moins de 500 000 €.

👉 Le Var propose à peu près les mêmes prix, on peut y trouver un bien de 80 m² entre 400 000 et 500 000 € au Lavandou (437 000 €), à La Croix-Valmer (513 000 €) ou à Sainte-Maxime (439 000 €). Saint-Raphaël reste plus accessible à 365 000 €.

Il faut tout de même noter l’extraordinaire coût des villes stars tels que Saint-Jean-Cap-Ferrat, Saint-Tropez, ou Ramatuelle, où il est à peu près exclu d'acheter un bien (et surtout une maison !) pour moins de 1 million d'euros.

👉 Les Bouches-du-Rhône proposent moins de stations balnéaires. À moins d'une heure de Marseille, on trouve Cassis à 577 000 €, et à l'Ouest, au sud de la Camargue, Saintes-Maries-de-la-Mer à 331 000 €.

Le Languedoc : l'alternative « économique » du littoral méditerranéen

Moins festive que la partie orientale de la côte, avec une présence limitée de casinos, de palaces, de touristes internationaux, cette partie-là de la côte se monnaie à des prix bien plus raisonnables. De nombreuses villes proposent des biens à moins de 300 000 €. Cette région n’est pourtant pas en reste niveau patrimoine, avec les Pyrénées à proximité, la mer turquoise, le climat ensoleillé et l'arrière-pays montagneux. 

La Grande-Motte figure parmi les prix les plus élevés, avec 408 000 €. On peut trouver plus abordable au Grau-du-Roi (374 000 €), à Agde (266 000 €), Leucate (246 000 €) ou Argelès-sur-Mer (259 000 €).

Corse, moins chère que prévue

Contrairement à une idée reçue, la Corse ne se place pas clairement au-dessus du reste des stations balnéaires françaises, en termes de prix. On peut généralement y trouver des biens de 80 m² entre 300 000 et 400 000 €, comme à Propriano (325 000 €) ou Calvi (349 000 €).

Toutes ces données sont calculées sur des moyennes pour un bien de 80 m², et ne prennent pas en compte les spécificités de chaque logement. En particulier, la vue sur la mer, la proximité des plages et dans une moindre mesure la présence d'une piscine peuvent largement faire monter les prix.

Nos conseils pour acheter une résidence secondaire à la mer

Si vous envisagez d'acheter un bien à la mer, prenez tout de même quelques précautions !

1️⃣ Faites vos calculs

Évaluez d'ores et déjà le montant des charges : impôts locaux, entretien courant du logement, chauffage, charges de copropriété, remboursement d'un éventuel crédit, etc. Si les frais sont trop élevés, vous pouvez envisager de les limiter en mettant votre bien en location touristique.

Vous pouvez placer une annonce, pour toutes les périodes où vous n'utilisez pas votre bien. Tout cela suppose par contre une bonne organisation, ou des relais locaux, personne de confiance à qui vous donnerez la charge de remettre les clés et d’accueillir les locataires. Il faut vérifier également les règles locales en ce qui concerne la location touristique (certaines villes la limitent fortement).

2️⃣ Ne sous-estimez pas les trajets

Lorsqu'on achète une résidence secondaire trop loin de sa résidence principale, il est fréquent qu'on s'y rende beaucoup moins que prévu. Ne sous-estimez donc pas la fatigue des trajets (et les embouteillages), et étudiez tous les moyens de transport, leur durée, leur coût et leurs contraintes.

3️⃣ Pensez au long terme

Que comptez-vous faire dans la durée de votre résidence secondaire ? Envisagez-vous de finir par vous y installer, notamment pour la retraite ? Si c'est le cas, alors vous devez d'ores et déjà anticiper les services dont vous aurez besoin au quotidien, tels que les commerces ou la santé. N'oubliez pas qu'on peut avoir un coup de cœur pour une région pendant les vacances... et pourtant ne pas supporter d'y passer ses hivers !

Recherchez un bien à acheter


🗓️ Participez gratuitement aux Jeudis de l'immobilier !

Tous les jeudis à 18h, PAP organise un atelier en ligne.

30 mai 2024 à 18h -
Vendre son bien immobilier

Découvrez nos conseils et services pour réussir votre vente :
- Préparer la vente : estimation par un expert PAP, photos pro, visite virtuelle
- Trouver un acheteur : créer une annonce vendeuse, filtrage des contacts par PAP, panneau A vendre
- Conclure la vente : choisir une offre et préparer la signature

Je m'inscris

6 juin 2024 à 18h -
Location vacances : comment s’y prendre ?

Mettre son bien en location vacances, c’est facile !
- Trouver des vacanciers : fixer ses tarifs, publier une offre
- Signer le contrat de location : quelles règles s’appliquent ?
- Gérer les entrées-sorties

Je m'inscris

20 juin 2024 à 18h -
Trouver une location

Les étapes pour trouver une location :
- Créer et optimiser son dossier : les pièces à présenter, les aides et les garanties
- Trouver un bien : définir ses critères et faire bonne impression
- Signer le contrat : comment ça marche et à quoi faire attention

Je m'inscris
Thème :
Date :

Vous serez notifié par SMS du début de l'atelier

Cliquez sur l'email que nous venons de vous envoyer pour confirmer votre inscription !


La rédaction vous conseille