Les documents à fournir aux visiteurs

Les acquéreurs apprécient qu'on leur remette un dossier sur le bien qu'ils viennent de visiter. Descriptif, prix, points forts... Voici comment réunir les documents importants.

© © IKO - Fotolia.com

Les acquéreurs sont d'un naturel curieux. Normal : pour acheter votre bien, ils vont devoir investir l'équivalent de trois à quatre années de salaire et/ou s'endetter sur plus vingt ans. Reconnaissez qu'il y a de quoi être vigilant ! Alors, autant les rassurer dès les premières visites.

 Tranquilliser l'acheteur

C'est le rôle du dossier de visite. Plus il sera complet (surface, plans, photo, diagnostics...), plus il rassurera le visiteur sur la qualité du bien et le sérieux des propriétaires. Qui plus est, il permettra de mémoriser le logement et de ne pas le confondre avec un autre.

Réunir les éléments importants

C'est un travail qui prend du temps. Il faut chercher, trouver et réunir les différents documents, en faire des copies, les présenter de façon attractive... Bref, c'est un investissement personnel important. Mais ne le négligez pas. Car il vous permettra de gagner plus facilement la confiance des acquéreurs et de vendre plus vite votre bien.

Comment préparer un bon dossier de visite ?

Avant de trouver la perle rare, l'acquéreur va visiter plusieurs logements. Pour qu'il se souvienne du vôtre, remettez-lui un dossier de visite complet.

Les informations indispensables

Pour être efficace, le dossier doit comporter certaines informations indispensables.

Vos coordonnées complètes

Précisez votre nom, un numéro de téléphone, éventuellement un couriel où vous êtes facilement joignable. Ce sont des informations essentielles. Rappelez-les, même si elles figuraient déjà dans l'annonce. Il serait dommage de louper une vente parce que le visiteur ne sait plus comment vous joindre !

Un descriptif du bien

Vous indiquerez l'adresse exacte, la surface Carrez, le plan, le nombre de pièces, l'étage et le prix. Vous pouvez également joindre une ou deux photos représentant la façade de l'immeuble et les pièces principales.

Une présentation du quartier

Indiquez la proximité des transports (bus, métro...), des commerces, des établissements scolaires. Si vous dépendez d'un lycée prestigieux comme Louis-le-Grand à Paris, Lakanal à Sceaux ou Masséna à Nice, n'oubliez pas de le mentionner.

Des informations sur la copropriété

Vous pouvez joindre le dernier relevé de charges. Vous pouvez également mentionner si de gros travaux ont été votés (et donc payés) lors de la dernière assemblée générale (ravalement, mise aux normes de l'ascenseur, réfection de la toiture...). S'ils vous le demandent, tenez à la disposition des visiteurs les derniers procès-verbaux des assemblées générales. Ils pourront vérifier si les comptes sont à jour, s'il existe des copropriétaires débiteurs... Vous pourrez également leur présenter une copie du règlement de copropriété.

En maison individuelle

Vous devrez en plus de toutes les informations indiquées ci-dessus, joindre le certificat de conformité s'il s'agit d'une construction récente et tenir le permis de construire à la disposition des visiteurs.

Les informations complémentaires

Elles intéresseront les acquéreurs les plus motivés.

La fiscalité

A titre informatif, vous pouvez mentionner le montant de vos dernières taxes foncières et d'habitation.

Les diagnostics techniques

Amiante, plomb, termites... Si vous les avez déjà fait réaliser, faites-les figurer au dossier de visite. Cela renseignera utilement l'acquéreur sur l'état du logement et les éventuels travaux qu'il aurait à réaliser une fois propriétaire.En revanche,comme l'étiquette énergie doit désormais figurer dans l'annonce passée pour vendre son bien, vous aurez déjà fait effectuer le diagnostic énergétique. Vous la fournirez ainsi aux visiteurs, qui sauront à quelle catégorie appartient votre bien.

En savoir plus les services et les tarifs proposés par le service Diagnostics du groupe de Particulier à Particulier.

Si le logement est loué

Précisez à votre acheteur de quel type de location il s'agit (vide, meublé, étudiant...). Précisez également l'échéance du bail, le montant du loyer. Préparez le contrat de location qui lui permettra de vérifier toutes ces informations.

Quelle attitude adopter le jour de la visite ?

Lors des visites, vous allez devoir décrire votre bien aux futurs acquéreurs. Normalement, c'est une étape assez simple. Car vous mieux que quiconque, surtout si vous habitez ou si vous avez habité les lieux, êtes capable d'en faire l'éloge.

Valoriser le bien

L'ensoleillement, le calme, la proximité des commerces... Présentez votre bien sous le meilleur jour sans toutefois déformer la réalité. S'il comporte des points négatifs évidents (obscurité, bruits, manque de hauteur sous-plafond...), ne les niez pas. Le visiteur perdrait confiance. Essayez plutôt de mettre en avant des aspects plus positifs (emplacement, copropriété bien tenue, jolie vue...).

Des réponses précises

Les visiteurs vous poseront de nombreuses questions. Même si toutes les réponses figurent dans le dossier de visite, vous devrez leur répondre le plus précisément possible. Apprenez par coeur la superficie du bien, celle du séjour, l'exposition, la date de construction de l'immeuble, le montant des charges mensuelles et le coût du chauffage.

Un logement séduisant

La première impression est souvent la bonne. Alors, avant de faire visiter votre bien, rangez-le, nettoyez-le. En entrant chez vous, le visiteur doit pouvoir s'imaginer chez lui.

Dernier conseil : faites toutes les réparations qui s'imposent. Tout ce qui présente des signes de vieillissement fait, dans l'esprit de l'acheteur, baisser le prix du bien. Alors, attaquez-vous aux robinets qui fuient, à la peinture écaillée, aux carreaux cassés ou aux taches sur la moquette. Un lieu propre, qui sent bon, donne instantanément confiance au visiteur. Et plus il sera rassuré, plus il achètera rapidement votre logement.


La rédaction vous conseille