Assurer un parking : comment ça marche ?

Publié par le

Tout comme les autres dépendances de votre logement, le parking doit être protégé par une assurance. Box fermé ou simple emplacement au sol, pensez à faire les déclarations nécessaires.

Les champs d'application de l'assurance multirisque habitation sont nombreux. Biens mobiliers, objets précieux, résidence secondaire, piscine... en négociant avec votre assureur vous pourrez obtenir les garanties correspondant le mieux à vos besoins.

 Le parking répond à des règles d'assurances différentes en fonction du type de logement dans lequel vous résidez (immeuble ou maison individuelle), du style de parking (simple emplacement ou box fermé) et du genre de sinistre.

Assurer un simple emplacement avec marquage au sol

Dans ce cas, il faudra vous tourner vers l'assurance de la copropriété qui assure l'ensemble des parties communes de l'immeuble (murs, sol, escaliers...) dont le parking fait partie.

Assurer un box fermé

Le box étant considéré comme une partie privative, c'est l'assurance multirisque (du propriétaire ou du locataire) qui rentre en jeu. Veillez toutefois à bien en faire la déclaration d'acquisition auprès de votre assureur. Si le box est loué ou acheté à une adresse différente de votre lieu de résidence (tout en restant à une distance raisonnable), il pourra bénéficier des mêmes garanties.

Côté tarif, sachez que le plus souvent, une simple extension de votre assurance multirisque sera nécessaire, sans que vous ayez à débourser une cotisation supplémentaire.

A noter : si les dégâts provoqués dans le parking sont dus à un incendie déclenché par votre voiture, c'est l'assurance du véhicule qui devra régler la note. Toutefois votre assurance de copropriété, responsable des moyens d'accès et des voies de circulation dans le parking, peut également être mise à contribution.

Assurer le garage d'une maison

Qu'il soit accolé à la maison ou situé à quelques mètres, le garage est considéré comme une annexe de votre résidence. La majorité des multirisques ne couvrent que les pièces dites d'habitation. Toutes les dépendances doivent donc être déclarées auprès de votre assureur qui inclura une extension dans votre contrat.

Il faudra notamment lui préciser la superficie ainsi que la nature des biens entreposés dans votre garage. Les garanties proposées seront les mêmes que celles de votre habitation (vol, incendie, dégât des eaux...), mais vous devrez également répondre aux mêmes obligations (protéger l'accès au garage...) sous peine de ne pas être remboursé en cas de sinistre.

Pour aller plus loin...

Tout savoir pour pour être bien remboursé en cas de catastrophe naturelle.