Immobilier : choisir l’adresse de votre logement

Publié par le

Desserte, proximité des écoles et des services, calme, dynamique du quartier : autant de points à analyser pour choisir un bon emplacement et réussir votre projet immobilier. Nos conseils pour viser juste.

La règle d’or de l’immobilier tient en trois mots : l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement. Devenue caricaturale à force d’être répétée, l’expression n’en reste pas moins vraie. Choisir une bonne adresse est et restera toujours l’une des clés du projet réussi. Ce n’est pas un hasard si la plupart des annonces immobilières insistent sur ce point.

Pensez d’abord à vous. C’est quoi une bonne adresse ? C’est avant tout un endroit qui vous plaît, pour lequel vous éprouvez des affinités. C’est aussi un lieu dans lequel vous et votre famille pourrez vous épanouir. N’oubliez pas la vie pratique. Le calme, la desserte, la proximité des services font partie des critères qui influent sur la qualité de l’emplacement.

Fixez les bons objectifs. Choisir votre adresse doit se concevoir dans la perspective de la revente, un point à ne jamais oublier. Votre nouveau logement doit pouvoir trouver facilement acquéreur et à bon prix. L’idée, c’est de percevoir des plus-values. Notez qu’avec un emplacement de qualité, votre appartement ou votre maison résisteront mieux en cas de retournement du marché immobilier.  

Identifiez vos critères. Pour prendre les bonnes décisions, listez vos désirs, mais aussi vos besoins (les vôtres et ceux de votre famille), en les hiérarchisant. Pensez trajet domicile travail, tenez compte de vos loisirs ou tout simplement de vos horaires. Si vous sortez tard du bureau, un supermarché aux horaires adaptés vous rendra bien des services.

Logement : les clés d’un bon emplacement

Analysez le quartier. Pensez à l’agrément de vie de votre nouvelle adresse. Le calme, les espaces verts, le niveau de sécurité sont à étudier de près. Sur ce dernier point, vous pouvez vous rendre au commissariat ou à la gendarmerie pour vous assurer de la tranquillité des lieux. Conseil : visitez plusieurs fois le quartier pour sentir son ambiance et détecter ses qualités… et ses défauts. cette démarche est encore plus importante si vous achetez un logement neuf sur plans.

Veillez à la desserte. La proximité du métro, du RER, d’une gare SNCF, un accès rapide au réseau routier ou autoroutier constituent de vrais atouts. Attention toutefois : dans certains cas, la qualité de la desserte peut engendrer des problèmes. C’est par exemple le cas si le bien donne directement sur une gare très fréquentée, ce qui peut générer des nuisances. Souvenez-vous : le calme figure parmi des critères qui font le bon emplacement.

Emplacement et crédit : ce qu'il faut savoir
La question de la desserte peut avoir une influence sur votre budget. Si vous devez faire beaucoup de route pour aller travailler, vous aurez besoin d’une, voire de deux voitures. Les dépenses qu’elles induisent vont influer sur votre reste à vivre (c’est la somme qu’il vous reste une fois la mensualité de crédit immobilier payée). Certaines banques sont très sensibles à cette question, ce qui peut compliquer l’obtention de votre prêt, surtout si votre plan de financement est tendu.  

N’oubliez pas les enfants. Si vous en avez, vous choisirez un logement assez proche des établissements scolaires (écoles primaires et collège notamment). Plus leur réputation est flatteuse, plus le prix des logements alentour grimpent. Aux environs des meilleurs établissements parisiens, par exemple, la pierre se vend à prix d'or. N’oubliez pas de vous pencher sur le trajet que suivent ces chères têtes blondes et brunes pour aller en cours et vérifiez son niveau de sécurité.

L’importance du marché immobilier

Surveillez les ventes. Intéressez-vous à la dynamique immobilière des quartiers que vous convoitez. Des prix qui montent, un nombre de transactions en pleine croissance témoignent d’un solide dynamisme, mais aussi et surtout d’une demande porteuse. De quoi assurer la valorisation du bien et faciliter sa revente (rappelons que vous devez toujours prendre ce point en compte).

Détectez les bonnes affaires. Certains quartiers sont dits « en devenir ». Ils font l’objet de travaux de restructuration, de nouveaux logements, de nouveaux équipements sortent de terre. A court terme, les habitants vivent dans une ambiance de chantier pas forcément agréable. A moyen terme, les logements voient leur prix grimper, ce qui laisse espérer des plus-values à la revente. Rendez-vous à la mairie pour vous informer sur les projets d’urbanisme, les restructurations de quartier.

Saisissez les opportunités. Vos moyens ne sont pas extensibles et vous ne pouvez pas acheter sur le secteur que vous convoitez ? Explorez les communes voisines. En langage immobilier, nombre d’entre elles font figure de « marchés de report ». Certes, elles sont plus éloignées. Mais elles offrent elles un cadre agréable et des prix plus doux. Bref, ne négligez aucune piste pour ne pas rater de belles opportunités.

Pour aller plus loin...

Acheter un logement occupé soumis à la loi du 1er septembre 1948 peut être une opportunité. subsiste encore a été votée. Cette loi est aujourd'hui en voie d'extinction et a vocation à disparaître

Tout savoir sur le logement neuf et l'immobilier ancien. Les points à connaître absolument quand on devient propriétaire. Les différences techniques, pratiques, juridiques et fiscales. Les garanties...

Ce qu'il faut savoir pour faire construire, rénover ou agrandir un logement sur les côtes françaises. Loi littoral, protection contre les risques naturels : les règles à respecter.

Tout savoir sur la mérule, un champignon qui dévore le bois et cause de gros dégâts au logement. Les solutions au problème, les mesures à prendre, le diagnostic mérule et la déclaration obligatoire...