35 ans, encore locataire ?!?

Si vous êtes locataire, si vous habitez à Paris ou dans une grande ville, on vous a forcément fait ce genre de réflexions.

Être locataire, c'est jeter l’argent par les fenêtres !

Quand on est locataire, on jette l’argent par les fenêtres mais être propriétaire, ça coûte cher ! On paie des intérêts sur le crédit, on paie une taxe foncière, on paie des charges de copropriété et on doit assumer tous les travaux. Bien sûr, ces coûts supplémentaires, c’est le prix de la sécurité et du fait d’être chez soi, de pouvoir aménager exactement comme vous le voulez mais en gros, ça pèse plus sur le budget d’être propriétaire que d’être locataire. Le locataire doit payer son loyer mais il épargne le reste... encore faut-il réussir à économiser le reste… Et c’est vrai que les taux de rémunération des comptes d’épargne sont très bas. 

Contrairement aux loyers qui sont indexés sur l’inflation, les échéances du prêt n'augmentent pas au fil du temps. Si vous avez choisi un taux fixe, ce qui est conseillé pour acheter sa résidence principale, vous savez à l'avance et sur 20 ans, ce que vous aurez à payer tous les mois, ça ne bougera pas. Finalement, en pouvoir d’achat, votre mensualité sera de plus en plus légère.

Être propriétaire, c’est la sécurité !

C'est vrai ! Mais pour le même montant consacré mensuellement, vous aurez une surface plus grande et/ou dans un quartier plus central ou plus sympa. Acheter, c’est perdre en espace ou accepter de s’éloigner. 

Quand on est propriétaire, on ne peut pas être mis à la porte !

Oui enfin, dans la mesure où vous payez le crédit ! Ce qui est vrai, c’est qu’en revanche, quand on est locataire, on peut recevoir un congé de la part du propriétaire et devoir déménager et ça, ça peut être très contrariant, surtout quand on est âgé. La situation du locataire est donc plus précaire que celle du propriétaire.

Si on change de point de vue, être locataire, c’est être plus mobile et donc pouvoir plus facilement accepter une opportunité professionnelle dans une autre région. Pour la majorité des locataires, en un mois, vous pouvez être parti.

Il n'est pas toujours possible d'acheter dans la ville où l'on travaille !

Oui, le fait d’avoir un travail, même en CDI, ne permet pas toujours de pouvoir d’acheter un logement. A Paris par exemple, avec un salaire 2.000 euros, on peut tout juste s'offrir un bel appart’ de 7 m2 ou un parking, c’est tout…

Ceci étant dit, c’est vrai que l’idéal, c’est d’avoir fini, à l'heure de la retraite, de rembourser son prêt. La seule charge de logement, ce sont alors les impôts locaux. Vous pouvez souscrire un prêt viager hypothécaire ou louer votre bien ou bien encore le vendre. Et puis, vous disposez aussi d'un capital non négligeable pour financer une maison de retraite. Ouais je sais, c’est réjouissant !

Être locataire et investisseur en même temps !

Quand on ne peut acheter sa résidence principale dans sa ville, fair eun investissement locatif est un bon moyen de se constituer un apport personnel pour plus tard ! Effectivement, en achetant un logement pour le louer, on aligne plusieurs objectifs : placement, rentabilité et défiscalisation. L'investissement locatif, contrairement à l'acquisition d'une résidence principale, reste un excellent moyen d'opérer un bon placement et de défiscaliser ses revenus, en d'autres termes de payer moins d'impôt.

En effet, vous financez le plus souvent cet achat en ayant recours à un prêt bancaire. Les loyers couvrent en totalité ou en grande partie la charge de remboursement. Fiscalement, vous pouvez déduire des loyers les intérêts d'emprunt (non négligeables les premières années), les charges de copropriété et les éventuels travaux. 

En clair, si vous ne pouvez pas aujourd’hui acheter votre résidence principale, faire un investissement locatif, c’est un bon moyen de se constituer un bon apport personnel dans quelques années, d’autant qu’au bout de 4 ans, vous ne paierez pas d’impôt sur la plus-value si vous investissez enfin dans l’achat de votre résidence principale !   

Pour retrouver toutes nos vidéos de conseils, suivez-nous sur Youtube !

Publié par le
Juriste chez PAP.fr


Je suis locataire

Je suis propriétaire