Immobilier : pourquoi vous ne devez absolument pas compter sur les JO pour vendre

Roman Rainfray
Publié par Roman Rainfray
le 10 juin 2024
Chargé d'études chez PAP.fr

L’arrivée des JO est au centre de toutes les attentions. Beaucoup de secteurs vont en profiter. Mais qu’en est-il de l’immobilier ? Faut-il espérer quelque chose des JO, en termes de prix et de vente ? Et dans ce cas, faut-il attendre pour vendre ? Pas sûr. Explications.

Il y a actuellement un retour des acheteurs, favorisé par les nouvelles conditions du crédit.
Il y a actuellement un retour des acheteurs, favorisé par les nouvelles conditions du crédit. © HJBC/GettyImages

Des espoirs légitimes pour mieux vendre

Beaucoup de propriétaires espèrent tirer des JO un quelconque profit. Pourront-ils vendre mieux, avec les millions de touristes attendus (15 M). Pourront-ils tout simplement trouver un acheteur ? Les JO sont, de tout temps, porteurs d’espoir. Et leurs organisateurs les présentent toujours comme vecteur de croissance, d’emplois, de nouvelles possibilités.

👉 Les exemples passés de Londres et Sydney montrent des évolutions favorables en termes immobiliers. À Sydney + 60 % en 4 ans et à Londres, les quartiers qui ont hébergé des épreuves ont littéralement explosé : Waltham Forest + 122 % en 10 ans.

À Londres, la London School of Economics a pu mesurer qu'entre juin 2012 et juin 2013, soit dans l'année qui a suivi les JO, 49 % des biens de plus de 1 million d'euros, localisés dans le Prime Central London, avaient été cédés à des étrangers. Il faut entendre par Prime Central London les quartiers riches du centre de Londres comme Chelsea, Kensington, Notting Hill...

Les prix à Paris peuvent-ils monter du fait des JO ?

Les Jeux olympiques 2024 arrivent à un moment délicat : crise du crédit, baisse des prix immobiliers, 2 guerres internationales à 5 h d’avion. Cette mauvaise dynamique peut-elle être enrayée par les JO, de la même manière que Londres (2012) et Sydney (2000) ont su en profiter. Rien n'est moins sûr.

Ces villes ont connu des évolutions fulgurantes à un moment où Paris profitait déjà d'une évolution très importante. En effet, depuis 20 ans, les prix de l’immobilier parisien ont été multipliés par 3. Ces augmentations sont peut-être dues à une évolution naturelle de toutes ces villes cosmopolites et mondialisées. Et Séoul (1988) n'avait connu aucune évolution positive. Pire, Atlanta (1996) a vu son prix se déprécier.

👉 Il faut donc être clair sur les espoirs à donner :

  • si une évolution positive a lieu pour Paris, cela se concentrera dans les beaux quartiers et pour les biens rares, les biens d’exception, scénario envisageable et fondé sur l’exemple du Prime Central de Londres ;
  • une évolution pourrait avoir lieu également en Seine-Saint-Denis, la Seine-Saint-Denis étant un département qui accueille beaucoup d'épreuves et où de nombreuses infrastructures viennent de sortir de terre (village olympique, nouveaux stades, ligne 14 rallongée).

Dans les autres cas de figure, villes de province, standard ou Paris centre, il ne faudra absolument pas miser sur les JO, ni pour trouver un acquéreur ni pour vendre à un meilleur prix.

Ne pas rater le printemps pour mettre en vente

Le printemps est la saison faste de l'immobilier. C'est à ce moment-là que l'on prépare les projets de la rentrée de septembre. Il ne faut pas la rater. Et ce printemps 2024 est peut-être encore plus important, dans la mesure où le crédit se desserre, où les taux baissent. Il y a actuellement un retour des acheteurs, favorisé par les nouvelles conditions du crédit.

Il serait donc plus opportun de miser sur le marché intérieur, au printemps, en mettant son bien à un prix adapté et raisonnable, plutôt que d'attendre les JO dans l'hypothétique arrivée d’un riche étranger qui se prendrait d’amour pour votre appartement.

👉 D'autant plus que, selon l'office de tourisme de Paris, 85 % des visiteurs des Jeux olympiques seront français, dont 52 % de Franciliens. Et seulement 15 % de visiteurs étrangers (1,7 M). Il s'agira donc principalement des personnes ayant les mêmes capacités de financement que d'ordinaire.

Tout se vend, à partir du moment où c'est au bon prix.

Réservé aux particuliers

🗓️  Atelier en ligne gratuit

Participez à notre atelier en ligne Vendre son bien immobilier
✔️ Préparer la vente : estimation, photos
✔️ Trouver un acheteur : annonce, contacts
✔️ Conclure la vente : offre et signature

Choisissez votre date :

Jeudi 25 juillet à 18h00 Jeudi 8 août à 18h00
Thème :
Date :

Vous serez notifié par SMS du début de l'atelier

En validant, j'autorise PAP.fr à collecter, traiter et transmettre ces données à WebinarJam, plateforme de webinaire sans installation. En savoir plus

Cliquez sur l'email que nous venons de vous envoyer pour confirmer votre inscription !


🗓️ Participez gratuitement aux ateliers de l'immobilier !

PAP - Particulier à Particulier organise toutes les semaines des ateliers gratuits réservés aux particuliers.

18 juillet 2024 à 18h00 -
Bien estimer le prix de votre logement

Participez à notre atelier Bien estimer le prix de son logement :
- Analysez le marché local : connaître les prix pratiqués dans votre secteur
- Prenez en compte les caractéristiques du bien : atouts & défauts
- Évitez les erreurs : surestimer ou sous-évaluer votre logement

Je m'inscris

25 juillet 2024 à 18h00 -
Vendre son bien immobilier

Participez à notre atelier en ligne Vendre son bien immobilier
- Préparer la vente : estimation, photos
- Trouver un acheteur : annonce, contacts
- Conclure la vente : offre et signature

Je m'inscris

1er août 2024 à 18h00 -
Signer un contrat de location

Participez à notre atelier Signer un contrat de location :
- Le loyer et les charges : règles de fixation du loyer et fonctionnement des charges
- Les conditions : clauses indispensables et clauses interdites
- Les annexes au contrat : état des lieux et diagnostics immobiliers

Je m'inscris

La rédaction vous conseille