Transférer son crédit immobilier : rien que des avantages ?

Publié par le

Vous avez décidé de vendre votre bien immobilier pour acquérir une nouvelle maison. Seul problème : les conditions de votre prêt immobilier étaient, à l'époque, plus avantageuses que celles que l'on vous propose aujourd'hui. La solution ? Le transfert de votre crédit.

Solution économique, le transfert de crédit est une pratique courante outre-Atlantique, mais reste rare en France. Et pourtant, elle permet d'acquérir un nouveau bien immobilier en conservant son prêt initial, ce qui réduit considérablement les frais ! Reste à savoir si votre contrat prévoit ce type de transfert et sous quelles conditions il peut être accordé. Et surtout, s'il est intéressant pour vous, financièrement parlant, d'opter pour cette alternative.

Dans la majorité des cas, un propriétaire qui vend son appartement afin d'acquérir un autre bien immobilier solde le crédit qu'il a obtenu pour financer sa première acquisition, et contracte un nouvel emprunt pour acheter la seconde. Cette pratique engendre de nombreux frais. En effet, vous devrez solder le capital restant dû, et payer les pénalités souvent attachées à un remboursement par anticipation. Vous aurez également besoin de prendre une hypothèque sur le nouveau logement. Vous pourriez encore être obligé de payer des frais de dossier.

Vérifiez que votre contrat prévoit explicitement cette possibilité de transfert. Si c'est le cas, votre banque peut accepter cette option.

Dans le cas d'un transfert de crédit, seuls des frais de traitement peuvent vous être facturés. La différence entre un transfert et un remboursement par anticipation/nouveau prêt se chiffre en plusieurs milliers d'euro.

Outre des frais de gestion minimes, le réel intérêt économique du transfert de crédit se trouve dans la possibilité de conserver les conditions financières accordées il y a quelques années. Notamment son taux d'intérêt ! Si, au moment de votre premier emprunt, les taux étaient particulièrement bas, il serait dommage de ne pas en profiter. En revanche, si vous avez acheté à une période où les taux étaient très élevés, mieux vaut profiter de la conjoncture actuelle.

Vous souscrivez un prêt sur quinze ans à 1,30% hors assurance. Dix ans plus tard, vous revendez pour acheter plus grand et mieux placé. Le fruit de la revente ne suffit pas et vous devez souscrire un nouvel emprunt. Avec l'option transfert de prêt, vous bénéficiez du taux du premier crédit. Utile si les taux ont augmenté entretemps.

Sachez que la plupart du temps, elle vous demandera de produire le compromis de vente de votre logement actuel, ainsi que le compromis d'achat de votre nouvelle résidence. Pour que le crédit soit transférable, le montant de votre acquisition doit être au moins égal au capital restant dû de votre prêt initial.

Transférer la garantie
L'achat d'un logement se fait le plus souvent à l'aide d'un crédit immobilier. La banque, afin de se protéger d'éventuels impayés, va vous demander une caution ou une hypothèque. Alors que cette dernière est attachée au bien pour lequel vous l'avez souscrite, la caution est transférable d'un achat à l'autre. Là encore vous réduirez nettement les frais, car vous n'aurez pas à repasser devant le notaire (frais de mainlevée).

Pour aller plus loin...

L'achat d'un logement se fait le plus souvent à l'aide d'un crédit immobilier. L'hypothèque et la caution sont des garanties prises par la banque qui accorde le crédit immobilier, afin de se protéger...