Se renseigner sur l’environnement de son futur logement

Marianne Font
Mis à jour par
le 17 août 2022
Journaliste chez PAP.fr

La clef pour réussir un achat immobilier ? L’emplacement ! Ambiance de quartier, présence de services du quotidien, proximité avec les transports et les écoles…autant d’éléments à prendre à compte au moment de choisir votre logement.

Bien choisir son emplacement reste une clef pour réussir son achat immobilier.
Bien choisir son emplacement reste une clef pour réussir son achat immobilier. © PAP

« Bienvenue chez vous ! ». Cette phrase tout candidat à la propriété rêve de l’entendre. Mais ce « chez vous » ne désigne pas simplement votre logement, il renvoie également à son emplacement. Ainsi avant de choisir un bien qui vous plaît, il faut déjà avoir fait la liste des villes et des quartiers dans lesquels vous vous voyez vivre pour plusieurs années. La visite du bien n’est donc pas le seul élément à prendre en considération lorsque l’on achète. Vous devrez aussi vous renseigner sur la rue et le quartier dans son ensemble.

Inspecter la rue

Lors de la visite de votre bien, venez en avance et prenez le temps de mesurer l’ambiance de la rue. Attardez-vous notamment sur le bruit : la proximité avec une route fréquentée, un chantier aux alentours, une cour d'école. Tous ces éléments vous donneront une première indication. Il reste recommander de se rendre sur place à différents moments de la journée. Une rue calme au matin peut prendre une tonalité plus animée en soirée surtout avec la présence de bars.

Concernant les travaux, ils sont ponctuels, mais vérifiez tout de même sur les panneaux d’information jusqu’à quelles dates ils sont prévus. Et si votre immeuble donne sur un croisement de rue, un rond point se révèle moins bruyant qu’un carrefour. Ce dernier a tendance à compliquer le trafic routier et à augmenter le nombre de coups de Klaxon entendus chaque jour. 

Découvrir le quartier

Sur le papier, le quartier où le bien se situe vous séduit. Mais être vous sûre de bien le connaître ? Après la visite, n’hésitez pas à aller vous balader un peu. Agrandissez votre périmètre, pour mesurer l’ambiance, mais aussi vous rendre compte des services de proximité : commerces, restaurants, poste, coiffeur, pressing, pharmacie… Parfois d’une rue à l’autre, les tonalités changent complètement. Une rue très résidentielle sera appréciée pour son calme, au contraire un peu plus loin, la présence de cafés rende le quartier plus animé et vivant. Observez la différence entre la semaine et le week-end. N’hésitez pas à parler avec les riverains, ils ont une bonne connaissance des atouts et des éventuelles lacunes de votre quartier.

Repérer les transports

Profitez de cette balade dans le quartier, pour identifier la proximité réelle avec les transports. Sur les annonces, la mention « proche des transports » se révèle souvent à géométrie variable. Entre 5 et 20 minutes de marche, le confort au quotidien ne sera pas le même. Repérez arrêt de bus, de tram, station de métro ainsi que les éventuelles gares dans les alentours. Et surtout, renseignez-vous sur leur fréquence. La présence des axes autoroutiers et nationaux valide la facilité d’accès de votre logement en voiture. Vérifiez aussi la disponibilité des stationnements en bas de votre immeuble surtout si le logement ne dispose pas de places de parking attribuées. Enfin, si vous privilégiez les modes de transports doux, chercher les pistes cyclables, les stations de vélo en libre-service et les cheminements piétonniers.

Penser aux enfants

Les équipements culturels et sportifs font également partie de la richesse d’un quartier. La présence d’une médiathèque, d’un stade de foot, d’un cinéma et d’un théâtre représente autant de possibilités de remplir vos week-ends en famille. La proximité avec un parc, un bois, voire une forêt vous offre aussi de jolies perspectives pour occuper les enfants ou faire un footing un dimanche matin. Enfin, renseignez-vous aussi sur les établissements scolaires du quartier (crèche, école, collège, lycée) et sur la carte scolaire afin de vérifier où vos enfants seront inscrits à la rentrée prochaine.  

Consulter les associations de quartier

Un emplacement n’est jamais figé dans le temps. Pour vous renseigner sur les évolutions possibles de votre quartier, n’hésitez pas à consulter le site de la Mairie de votre ville qui répertorie les grands projets en cours. Pensez également aux associations locales qui sont souvent très au fait des constructions et travaux d’embellissement à venir. Vous en profiterez aussi pour vous renseigner sur le tissu associatif local et les différentes animations organisées dans votre secteur tout au long de l’année (festival, marché, foire…).

Ne négligez pas les détails

Dernier conseil, n’hésitez pas à revenir plusieurs fois dans le quartier notamment pour être certain que vous n’avez oublié aucun détail. Un exemple ? La présence d’une caserne de pompier ou d’un commissariat peut paraître rassurante, pourtant ce type de services entraînera des désagréments sonores. Notez aussi le nombre d’arbres ou d’espaces arborés dans votre rue qui apporteront un peu de nature dans un univers ultra urbain. À la campagne, une vue dégagée sera un atout indéniable, mais êtes-vous certains que les terrains libres à côté de chez vous vont rester inconstructibles ? Il reste préférable d’avoir en tête l’ensemble de ces problématiques avant de vous engager.

Check list des informations à vérifier

  • Avez-vous une place de parking accessible ou faudra-t-il louer un emplacement ?
  • Quels types de commerces se trouvent dans le quartier ?
  • Quelles sont les écoles du secteur ?
  • Où se trouvent les espaces verts les plus proches ?
  • Quels sont les équipements culturels et sportifs les plus rapidement accessibles ?
  • Les transports en commun sont-ils vraiment proches de votre logement ?
  • Quelles sont les sources de nuisances sonores à proximité (bar, école, route nationale…) ?
  • Quels sont les projets urbains à venir ?

La rédaction vous conseille


Je suis locataire

Je suis propriétaire