Courtiers en crédit immobilier : un bon plan pour emprunter ?

Publié par & le

Parce qu'ils permettent de décrocher des taux bancaires avantageux et de gagner du temps, les courtiers sont des interlocuteurs clés du plan de financement. Comment utiliser leurs services pour décrocher un bon crédit immobilier ?

Le courtier, de son nom officiel Intermédiaire en opérations de banque et services de paiement (IOBSP), est un professionnel du financement. Son métier : soumettre votre dossier de crédit immobilier à ses banques partenaires pour que vous puissiez choisir la proposition la plus performante en termes de taux, de durée, d'assurances et de garanties.

Depuis le 1er janvier 2013, les courtiers, en tant qu'IOBSP, sont obligatoirement  immatriculés à l'Orias (l'Organisme pour le registre des intermédiaires en assurance) s'ils veulent pouvoir exercer leur métier.

Branché sur les banques. Le courtier, qu'il travaille en réseaux d'agences ou en ligne, noue des accords avec des établissements bancaires. Ces derniers lui fournissent des barèmes de taux applicables en fonction de la durée du crédit et du profil du client (niveau de revenus, taux d'endettement...). Lors du montage du dossier, le courtier utilise ces grilles et selon le « scoring » du demandeur, l'offre sera plus ou moins attractive.

Négociation directe. Le courtier peut aussi négocier directement le taux, les frais de dossier ou l'indemnité de remboursement anticipée auprès d'une banque dont il connaît la politique commerciale du moment. Il revient alors vers l'emprunteur avec une ou plusieurs offres détaillées. Dans les deux cas, on estime que le recours à un courtier permet à un acquéreur de gagner entre 0,40 et 0,50% par rapport à ce que leur proposerait leur banque.

Financement facilité. Si votre dossier ne présente pas de défauts rédhibitoires, vous avez toutes les chances d'obtenir votre prêt. En effet, les courtiers peuvent se prévaloir d'un taux de transformation particulièrement élevé. Pourquoi ? Parce que dans votre intérêt comme dans le leur, ils ne présentent aux banques que des dossiers de bonne qualité, autrement dit ceux qui sont finançables.

Dossier d'emprunt optimisé. Ils ne manqueront pas de vous signaler si votre plan de financement présente des faiblesses (apport personnel insuffisant, manque d'ancienneté dans l'entreprise, découverts trop fréquents...). Ils vous demanderont de les corriger et ils ne présenteront votre dossier que lorsqu'ils l'estimeront « prêt » à passer en commission. Dans la même logique, ils sauront mettre en avant les points forts de votre dossier pour convaincre les banques.

Courtiers : combien ça coûte ?

Le prix des courtiers. Ils ne sont payés que sur les dossiers acceptés. Le mode de rémunération diffère selon les établissements de courtage. Tous sont rémunérés directement par la banque sous la forme de commission. Certains facturent la prestation à leur client. Le tarif s'établit en pourcentage de la somme empruntée et il est plafonné. Comptez en général entre 1.000 et 2.000 €. Certains courtiers ne demandent rien à leurs clients et ne sont payés que par les banques.

Encadrés par la loi. La législation indique clairement « qu'aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent », comme le stipule article L321-2 du Code de la consommation. Concrètement, cela signifie que jusqu'à l'acceptation de l'offre par l'emprunteur, aucun versement, sous quelque forme que ce soit, ne peut être fait par le prêteur à l'emprunteur ou pour le compte de celui-ci, ni par l'emprunteur au prêteur. Une disposition qui protège l'emprunteur et lui permet de changer d'avis quand il le souhaite.

Côté formalités. Une fois le rendez-vous pris, vous remplissez un formulaire confidentiel concernant votre situation familiale et professionnelle et votre acquisition. Une fois le questionnaire rempli, le site interrogé balaiera alors les offres du moment. Ce dossier sera transmis aux banques qui, en retour, feront leurs propositions. Vous recevez ainsi par courrier un ou plusieurs plans de financement. A vous de choisir la meilleure proposition.

Les documents à fournir. Les justificatifs demandés par un courtier sont les mêmes que ceux réclamés dans n'importe quelle banque. Apprêtez-vous à communiquer des photocopies de vos pièces d'identité, du livret de famille, du contrat de mariage ou du jugement de divorce, un justificatif de domicile, de la taxe d'habitation, de la taxe foncière. Pour vos revenus, il vous faudra présenter vos trois derniers bulletins de salaire, le dernier avis d'imposition, une attestation d'employeur avec la date d'entrée ou la photocopie du contrat de travail, etc. Pour connaître toutes les pièces à fournir, cliquez ici.

Pour aller plus loin...

Comment faire face à des difficultés de remboursement du crédit immobilier. Les solutions offertes par les emprunts d'aujourd'hui, les aides qui peuvent vos permettre de garder votre logement.

Des prix plus attractifs qu'en ville, des locataires souvent au rendez-vous et une bonne rentabilité : la campagne a les moyens de séduire les investisseurs.