Comment réunir deux appartements ?

Publié par le

Acheter un appartement jouxtant le sien pour profiter de mètres carrés supplémentaires ? Une stratégie gagnante qui permet de limiter votre investissement. Un projet qui doit être bien préparé.

Bénéficier d'une surface plus grande sans déménager ? C'est possible ! Si votre voisin vend son appartement, profitez de cette opportunité, si votre budget vous le permet, pour vous agrandir. « Les particuliers qui se sentent bien dans leur quartier veulent y rester », observe Gaëlle Lissillour, architecte implantée dans le XVe arrondissement parisien. « En achetant le logement qui se libère, ils peuvent bénéficier de deux ou trois pièces à peu de frais. Parmi les travaux envisagés, il faudra notamment ouvrir une baie dans le mur. »

Un bureau d'études pour percer un mur

Si ce type de travaux est relativement fréquent dans les copropriétés, encore faut-il bien préparer son projet.« Première étape : vérifier si le mur que l'on souhaite percer est porteur, prévient l'architecte. Il faut également se méfier des cloisons non porteuses à l'origine, qui le sont devenues au fil des années. Si la paroi est percée, des fissures risquent d'apparaître chez le voisin. »

Il est d'ailleurs conseillé de faire appel à un bureau d'études structure qui définira les dimensions d'une poutre métallique destinée à créer un portique au-dessus de la baie à ouvrir. Cette dernière renforcera la baie qui sera ouverte dans la paroi. Si cette démarche n'est pas obligatoire, elle est généralement demandée par les copropriétaires auxquels votre projet de travaux devra être soumis. Leur autorisation est en effet obligatoire pour tous les travaux affectant des éléments porteurs comme une dalle.

Informer les copropriétaires de vos futurs travaux

Le croquis du bureau d'études présentera le plan des appartements et les travaux envisagés. « Avant de présenter le projet des travaux à l'assemblée générale des copropriétaires, mieux vaut en parler à plusieurs propriétaires auparavant », conseille Gaëlle Lissilour. « Cela permet de désamorcer les éventuelles critiques en expliquant ce qui sera fait sans donner trop de détails sur l'aménagement intérieur. »

Accord obligatoire des copropriétaires pour ouvrir un mur porteur

Votre dossier bouclé, présentez-le à l'assemblée générale ordinaire des copropriétaires. Si vous souhaitez commencer vos travaux plus tôt, vous pouvez convoquer à vos frais une assemblée générale extraordinaire.

L'accord des copropriétaires obtenu, votre projet entrera dans une phase active. « Aucuns travaux ne peuvent commencer sans un constat d'huissier réalisé dans les appartements contigus au chantier, prévient l'architecte. Les parties communes comme la cage d'escalier doivent aussi faire l'objet du constat d'huissier. Cela permet d'avoir une situation précise de l'état des pièces et d'éviter ainsi des contentieux avec des copropriétaires. Certains peuvent être tentés de mettre en cause la responsabilité des entreprises pour l'apparition de fissures antérieures au chantier. »

Un appartement en travaux reste un lieu privé

Le copropriétaire doit informer la copropriété en lui communiquant la date du début des travaux et la durée prévue. Les entreprises intervenant sur le chantier s'efforceront de minimiser la gêne occasionnée. Certaines précautions doivent être également prises. « Un appartement qui fait l'objet de travaux reste un lieu privé, note Gaëlle Lissillour. Aucune personne ne doit pénétrer à l'intérieur. En cas d'accident, la responsabilité du copropriétaire, de l'entreprise et de l'architecte est engagée. »

Des gravats de chantier à évacuer

L'évacuation des gravats doit être aussi traitée. L'utilisation de l'ascenseur est interdite. Différentes solutions peuvent être envisagées. Les déchets peuvent être évacués par la cage d'escalier ou par un tube en plastique qui alimentera une benne si la fenêtre est située à l'aplomb de la rue, sous réserve d'une autorisation administrative.

Les familles déménageant rarement pendant les travaux, ouvriers et occupants cohabiteront pendant une durée plus ou moins longue. « Pour ce type de projet, il faut des entreprises très diplomates. Un chantier est en effet synonyme de bruit et de poussière. Le déroulement d'un chantier fait l'objet d'un phasage, détaille l'architecte. Pendant un mois, certaines pièces qui font l'objet des travaux sont interdites. Les lieux essentiels comme les toilettes, la cuisine sont libres d'accès. Nous libérons ensuite les pièces au fur et à mesure de l'achèvement des travaux. »

Recourir à un bureau d'études structure et à un architecte n'est pas obligatoire. Mais l'expertise de ces professionnels permet d'obtenir plus facilement l'accord des copropriétaires. Généralement inquiets des conséquences de ce type de travaux, certains sont tentés de refuser d'emblée ce projet sans en connaître les détails. Un architecte les rassurera. Ce professionnel peut d'ailleurs présenter le projet lors de l'assemblée générale. L'architecte vous conseillera également sur l'aménagement de cette pièce, voire la redistribution totale de votre nouvel appartement pour l'optimiser.

Pour aller plus loin...

Une maison des années soixante-dix économe peut atteindre le niveau du label Bâtiment basse consommation (BBC) grâce notamment à une rénovation de l'isolation et à l'installation d'un chauffage...