Bien réussir ses travaux en 12 points clés

Publié par le

Comment choisir l'entreprise qui va effectuer les travaux dans votre logement ? Faut-il faire réaliser plusieurs devis, quel doit être leur contenu ? Conseils pour un chantier réussi.

Que vous envisagiez des travaux d'envergure dans votre logement ou un simple rafraîchissement des lieux, peu importe : il faut que le chantier se déroule bien. Votre projet établi et votre budget déterminé, vous devrez trouver les entreprises les plus aptes à répondre à vos attentes.

1. Bien se renseigner

Selon l'ampleur de votre chantier, vous devez faire appel à plusieurs corps de métier (électricien, plombier, maçon...). Dans ce cas, il vous faudra choisir entre deux options : gérer vous-même le chantier ou faire appel à une entreprise générale, dite « tous corps d'état ».

Mais quelle que soit l'option retenue, il est indispensable de faire établir des devis, et ne vous lancer qu'en les ayant examinés avec soin. Vérifiez que la société que vous voulez engager est bel et bien enregistrée au Registre du commerce et des sociétés (RCS) en vous connectant à www.infogreffe.fr.

Adressez-vous de préférence à une entreprise qui vous est recommandée par quelqu'un qui a eu recours à ses services, ou dont vous pouvez voir des réalisations. Il est important aussi de vérifier que l'entreprise dispose d'une assurance responsabilité civile professionnelle (RCP).

2. Gérer soi-même son chantier

Vous faites réaliser des travaux complexes, qui demandent l'intervention de plusieurs métiers ? Vous pouvez faire appel à plusieurs professionnels, et vous gérez vous-même le chantier. C'est la solution a priori la plus économique. Mais elle implique une grande disponibilité. C'est vous en effet qui devrez sélectionner les différentes entreprises, organiser les rendez-vous avec les intervenants, étudier les devis. Et surtout, il vous incombera de coordonner les différents corps d'état, c'est-à-dire prévoir précisément les dates de travaux du maçon, celles de l'électricien, etc. Et donc gérer d'éventuels retards. Cette option peut être risquée si vous n'avez aucune expérience des travaux.

3. Faire appel à une entreprise tous corps d'état

Autre solution quand vous faites réaliser des travaux impliquant plusieurs métiers : faire appel à une entreprise tous corps d'état. Une entreprise générale tous corps d'état rassemble plusieurs compétences en matière de construction : maçonnerie, plomberie, menuiserie, électricité. Ainsi, elle peut assurer l'intégralité d'un chantier. Elle est à même de gérer le projet de A à Z : conception, coordination et réalisation. Pour vous, c'est plus simple : vous avez un interlocuteur unique, même si les intervenants sont multiples. De plus, cette entreprise engage sa responsabilité pour l'ensemble des travaux réalisés.

4. Le devis

Pas de travaux sans devis ! Outre le fait qu'il vous permet de savoir combien vous aller devoir débourser, le devis est de toute façon obligatoire pour nombre de travaux de rénovation, d'installation et d'entretien, si leur montant dépasse 150 €. Avant de choisir votre entreprise, il est indispensable de demander plusieurs devis. C'est le seul moyen de vérifier que la société que vous souhaitez engager pratique bien les prix du marché.

Exigez des devis détaillés, afin de pouvoir les comparer facilement. Une fois qu'il est signé par les deux parties (vous et l'entreprise), ce document fait office de contrat.

A noter : le devis est généralement gratuit, mais pas obligatoirement. S'il est payant, son montant doit avoir été indiqué au client.

Que doit contenir le devis ? Le devis doit être le plus détaillé possible. Au minimum, doivent y figurer :

  • le nom et l'adresse de la société ;
  • la date d'établissement du devis ;
  • le nom du client ;
  • le décompte détaillé des différentes prestations et matériaux prévus, en quantité et en prix unitaire ;
  • le prix de la main-d'oeuvre ;
  • les frais de déplacement ;
  • la somme globale à payer, hors taxes et TTC ;
  • la date de début des travaux et leur durée estimée ;
  • la mention du caractère payant ou non du devis ;
  • les modalités de paiement ;
  • la durée de validité du devis.

Dans la mesure du possible, demandez à l'entreprise de faire figurer au devis un calendrier des diverses interventions.

5. Un prix estimatif ou forfaitaire

Le devis ou le contrat doit obligatoirement mentionner, de façon la plus détaillée possible, le montant de vos travaux. Le montant des travaux peut être estimatif. Il résulte de l'addition d'heures de main-d'oeuvre à un tarif horaire et du coût des matériaux choisis, détaillés poste par poste. Dans ce cas, le client devra supporter d'éventuels travaux supplémentaires non prévisibles. Autre possibilité : l'entreprise vous propose un prix forfaitaire. C'est la meilleure option. En effet, le prix est détaillé dans le devis, mais il est fixé de façon définitive. Ce qui évite toute mauvaise surprise, même si en cours de chantier, des modifications ou d'autres travaux s'avèrent nécessaires.

6. Des paiements échelonnés

Optez de préférence pour un paiement échelonné des travaux. Autrement dit, vous paierez au fur et à mesure de l'avancement des travaux. Evitez de régler une somme trop importante avant l'ouverture du chantier (entre 20 et 30 %). Demandez un reçu pour les sommes versées. Et ne payez le solde qu'une fois les travaux terminés.

7. Quelles assurances pour les travaux ?

Vérifier que toutes les assurances obligatoires sont bien souscrites. Vous devez souscrire une assurance dommages-ouvrage si vous entreprenez des travaux importants, comme ceux qui touchent au gros oeuvre, à la toiture... Ne signez pas de devis tant que le ou les professionnels chargés de vos travaux ne vous ont pas fourni une attestation de leur assurance de responsabilité civile professionnelle (RCP). De plus, si les travaux affectent le gros oeuvre, l'entreprise doit avoir souscrit une assurance décennale. Demandez lui son attestation.

8. Sachez évaluer les compétences techniques 

Si le bouche à oreille, si voir des travaux déjà réalisés par l'entreprise que vous voulez embaucher, restent de bons moyens de sélection, vous pouvez aussi vous référer à quelques certifications. Comme Qualibat, attribuée pour 4 ans, et qui atteste des capacités techniques, humaines et financières de l'entreprise. Pour les entreprises d'électricité ou les électriciens indépendants, c'est la certification Qualifelec qui indique que l'entrepreneur offre les compétences techniques requises.

9. En cas de litige

Si les travaux ont mal été exécutés, s'ils ne sont pas conformes à ce qui a été prévu dans le devis, vous pouvez mettre en jeu la responsabilité de l'entrepreneur. Mais avant cela, mieux vaut essayer de trouver une solution amiable. Si vous ne trouvez aucun accord, vous pouvez intenter une action en justice. Si le litige ne dépasse pas 10.000 euros, c'est le tribunal d'instance du lieu de résidence du professionnel ou du logement dans lequel les travaux ont été réalisés qui est compétent. Cette procédure ne requiert pas la présence d'un avocat. Au-delà, c'est le tribunal de grande instance qui est compétent.

Vous pouvez vous renseigner utilement auprès d'une direction régionale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Informations sur www.dgccrf.bercy.gouv.fr

10. La signature du devis

Vous avez en main les trois devis que vous avez fait établir : c'est le moment de choisir l'entreprise réalisera vos travaux. A montant total similaire, optez de préférence pour celle qui vous aura fourni le devis le plus détaillé.

Une fois votre décision prise, vous signerez le devis. Sachez que celui-ci est une offre de contrat, et engage le professionnel qui l'a rédigé à en respecter les termes. Quant à vous, client, vous ne serez engagé contractuellement que lorsque vous aurez clairement exprimé votre volonté de faire réaliser les travaux en datant et signant le document et en y apposant les mentions « bon pour travaux » et « devis reçu avant l'exécution des travaux ». Ainsi accepté et signé, le devis a la même valeur qu'un contrat.

11. Résilier le devis

Vous pouvez dénoncer, par lettre recommandée avec accusé de réception, un devis portant sur des travaux dont le montant est supérieur à 500 euros si le chantier n'a pas démarré 8 jours après la date prévue et si ce retard n'est pas imputable à un cas de force majeure. Ce droit à résilier le devis peut s'exercer dans un délai de 60 jours ouvrés (on ne compte ni les dimanches, ni les jours fériés) à compter de la date indiquée pour l'exécution des travaux.

12. La signature d'un contrat d'entreprise

En plus de votre devis, vous pouvez signer un contrat d'entreprise. Ce type de contrat ne fait pas l'objet d'une réglementation précise, mais il sécurisera votre projet. Il définit en effet les obligations des deux parties.

Le contrat, comme le devis, énumère et définit les travaux à réaliser. Il indique aussi le planning d'exécution des travaux, et bien sûr les modalités de paiement. Faites également inscrire une condition suspensive si vous devez obtenir un prêt pour réaliser vos travaux.

En cas de non-obtention de votre prêt, vous pourrez résilier le contrat sans frais. Avec un tel contrat, l'entreprise doit effectuer les travaux comme indiqué dans le devis, et ce, dans le respect des réglementations en vigueur et dans les délais convenus. Et vous, vous devrez vous acquitter des sommes dues.

Pour aller plus loin...

Aménagement : la disposition des pièces ne vous convient pas ? Pas de problème, en abattant quelques murs on redéfinit les pièces et on obtient de grandes surfaces. Mais attention, c'est une affaire...

Pour la réalisation de travaux sur une habitation déjà existante, faut-il un permis de construire ou une déclaration préalable ? Marche à suivre pour agrandir sa maison en toute légalité.

Certains travaux ne peuvent être réalisés que si vous souscrivez une assurance dommages-ouvrage. Tout savoir sur cette assurance obligatoire.