Paris : les loyers s'assagissent

Publié par
le
Journaliste chez PAP.fr

Des loyers qui s’assagissent à Paris et alentour ! Selon l’Olap, la tendance installée depuis deux ans est favorisée par l’effet « modérateur » de l’encadrement des loyers et une conjoncture poussant les jeunes actifs à davantage d’attentisme.

© Pascale Gueret/Getty Images

 Il s’agit d’une bonne nouvelle dans un contexte inflationniste. Pour la deuxième année consécutive, l'agglomération parisienne a enregistré une hausse modérée des loyers d’habitation des logements privés non meublés. C'est ce qu'il ressort du dernier rapport annuel de l'Observatoire des loyers de l'agglomération parisienne (Olap).  Ces derniers ont ainsi progressé de 0,8% en 2021, contre 1,2% en 2020 et 1,7% en 2019. Un rythme d’évolution qui traduit selon l’Observatoire un réel assagissement des prix. La hausse étant à peine plus élevée que celle de l’indice de Référence des Loyers (IRL) qui s’établit quant à elle à 0,4 % en moyenne (après 0,8 % en 2020).

Une décélération uniforme. Le ralentissement est observé à la fois à Paris mais aussi dans les départements de petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine Saint -Denis, Val-de-Marne) et dans les communes de grande couronne. Il est néanmoins plus marqué dans la capitale qu’en petite et grande couronnes.  Une tendance que l’Observatoire explique notamment par la moindre attractivité de la région pour les jeunes actifs et les touristes en raison de la pandémie de Covid.

Des loyers toujours élevés. Toute proportion gardée, si l'augmentation des loyers dans la capitale est la plus modérée en 2021, ces derniers restent toujours bien plus élevés que dans les autres communes de la région.  Intra-muros, le loyer moyen est ainsi de 1.198 euros par logement lorsqu’il atteint en moyenne 932 euros en petite couronne et 854 euros en grande couronne.  Quant à la surface moyenne des logements loués, elle était de 53 m². Et, sans surprise, elle augmente à mesure que l'on s’éloigne : 50 m² à Paris, 53 m² en petite couronne et 57 m² en grande couronne.

Les relocations contenues. Le « saut à la relocation », autrement dit la hausse moyenne du loyer entre l’ancien et le nouvel occupant du logement, est également en baisse régulière depuis trois ans. Toujours selon les données de l’Olap, les relocations se sont conclues dans la capitale en moyenne à 26,2 € /m2 soit un niveau proche de 2020 avec un mètre carré fixé à 26€.  L’ensemble de l’agglomération n’échappe à la tendance puisque le loyer moyen des nouveaux emménagés s’établit à 20,7 €/m2.

L’impact de l’encadrement. Des chiffres qui démontrent l’efficacité de l’encadrement des loyers, selon la mairie de Paris. Toujours selon l’exécutif parisien, ce dispositif mis en place en 2015, suspendu en 2016 puis réactivé en 2019, commence à porter ses fruits, même si un tiers des propriétaires ne respectent pas la mesure. Rappelons que le mécanisme s'est depuis étendu à d'autres villes (Lille, Lyon, Villeurbanne, Montpellier, Bordeaux) et aux intercommunalités de Seine-Saint-Denis Plaine Commune (autour de Saint-Denis) et Est Ensemble (entre Montreuil et Bobigny) et qu’il a vocation à fixer un loyer maximum et contenir les hausses lors des renouvellements de baux.  

 Quelle tendance ? Accélération des prix de l’énergie, des produits manufacturés… l’inflation à laquelle fait face la France depuis fin 2021 a de nombreuses conséquences pour les ménages. Si la hausse des prix pèse globalement sur leur pouvoir d’achat, elle menace également de faire flamber les loyers. Selon l’Insee, l’indice de référence des loyers (IRL) est en forte hausse au deuxième trimestre 2022 (+3,60). Voté par les députés, un « bouclier des loyers » s’applique depuis le mois de juillet 2022 pour maintenir l’augmentation à 3,5 %. Si la mesure a pour objectif de limiter l’impact de l’inflation elle a aussi vocation à « rendre prévisible à un taux maîtrisé les dépenses de logement et les aides » .     

 Pour en savoir plus : voir notre dossier  www.pap.fr/bailleur/loyer-charges/comment-fixer-le-loyer-d-un-logement-lors-de-sa-mise-en-location/a18112


La rédaction vous conseille



Je suis locataire

Je suis propriétaire