Les visites sont de nouveau autorisées à compter du 28 novembre

le

26 Novembre 2020 - A compter du 28 novembre, les visites immobilières sont de nouveau autorisées pour les particuliers et les professionnels. Pour assurer la santé de tous, les vendeurs et les acheteurs, les bailleurs et les locataires doivent respecter un protocole sanitaire strict.

Vendredi 26 novembre, le Premier ministre Jean Castex a précisé que "la reprise des visites immobilières sera autorisée le 28 novembre pour les professionnels comme pour les particuliers".

La visite physique : seulement après avoir échangé toutes les informations nécessaires

A compter du 28 novembre, les visites physiques en vue de vendre, d’acheter ou de louer un logement sont de nouveau autorisées… en tout cas pour la location ou l’acquisition d’une résidence principale.

Il s’agit d’une avancée puisqu’elles étaient interdites depuis le 30 octobre mais il ne s’agit évidemment pas d’un retour à la normale. Le virus circule toujours et il convient de limiter les interactions entre personnes. C’est pourquoi, pour limiter au maximum les visites “inutiles”, nous vous recommandons, en amont, d’échanger un maximum avec les candidats locataires et acquéreurs.

En préalable à la visite physique, vous devez :

  • recourir à la visite virtuelle et/ou à la visite en visio, échanger un maximum de photos, plans et toutes informations utiles ; 
  • vérifier la solvabilité du candidat locataire ou acheteur. Nous vous recommandons de demander au locataire de vous communiquer de manière numérisée les pièces de son dossier. Vous pouvez échanger par téléphone avec l’acheteur sur son plan de financement ;
  • communiquer toutes les informations sur l’état du logement. Ainsi, on peut transmettre par mail les diagnostics immobiliers. Pour une vente, les documents sur l’état de la copropriété et les impôts locaux peuvent être utiles à l’acheteur ;
  • envoyer un mail comprenant le protocole sanitaire et une attestation convoquant l’acheteur ou le locataire pour un rendez-vous à un horaire précis. Si le candidat refuse de respecter les conditions sanitaires impératives, la visite doit être refusée.

Le confinement étant toujours d'actualité, pour pouvoir vous rendre à la visite d’un bien immobilier, vous devez disposer d’un document justifiant de cette visite (motif, lieu, heure, personnes présentes, etc.). Vous pouvez éditer ce justificatif en utilisant notre générateur. Ce justificatif sera à joindre à l'attestation de déplacement dont le nouveau modèle va être mis à disposition par le Gouvernement. Le justificatif invite le visiteur client à télécharger l’Appli TousAntiCovid.

En résumé, l’idée est de réaliser une sélection très rigoureuse pour ne réserver la visite physique qu’aux quelques candidats non seulement très intéressés mais aussi dont le dossier correspond exactement aux souhaits du bailleur ou du vendeur.

La visite physique : seulement en respectant un protocole sanitaire strict

Avant la visite. Si le bien est loué, assurez vous impérativement :

  • de l'accord exprès et préalable du locataire pour cette visite (par mail ou sms par exemple) ;
  • qu’aucun occupant du logement ne présente de risque de santé élevé ou souffre du Covid-19.

Nombre de personnes. Le vendeur ou le bailleur accueille au maximum un visiteurs à la fois, il ne peut pas faire de visites groupées. Dans l’idéal, pas plus de deux personnes à la fois ne sont présentes dans chaque pièce lors des visites.

Étalement des visites. Les visites ne doivent pas dépasser 30 minutes et être limitées à 2 par jour : 1 visite le matin et 1 visite l’après-midi.

Déroulement des visites. Les gestes barrières et les règles de distanciation sociale, ainsi que les conditions sanitaires imposées pour la réalisation de la visite sont respectés : le bailleur ou le vendeur ainsi que le locataire ou l’acheteur portent un masque et utilisent chacun leur propre gel hydro-alcoolique avant de commencer la visite et jusqu'à la fin de la visite.

Si le bien est occupé, toutes les personnes présentes dans le logement devront porter un masque et s’être nettoyé les mains avec du gel hydroalcoolique.

Le logement doit être aéré avant et après chaque visite pendant au moins 15 minutes. Dans la mesure du possible, il est aussi conseillé de laisser les fenêtres ouvertes pour permettre l’aération maximale du logement pendant les visites.
Seul le bailleur, ou le vendeur actionne les poignées de portes et de fenêtres. Attention, si le bien est loué, c’est le locataire qui actionne les poignées de portes et de fenêtres. Pour éviter les contacts avec les poignées, le plus simple est de laisser les portes ouvertes pour circuler d'une pièce à l'autre. Le visiteur s'engage à ne rien toucher durant la visite.

Si vous signez dans la foulée un document (bail, état des lieux, offre d’achat….) chacun doit préalablement utiliser son gel hydroalcoolique pour se désinfecter les mains et utiliser son propre stylo.

En cas de symptômes (toux, fièvre, etc.), annulez et reportez la visite.

Sources :

  • Conférence de presse du Premier ministre Jean Castex, 26 novembre 2020 ;
  • Communiqué de presse d'Emmanuelle Wargon, Ministre déléguée chargée du logement, 26 novembre 2020 ;
  • Protocole sanitaire d'organisation des visites de particulier à particulier transaction et location immobilière.

Dernières actualités

IRL du 1er trimestre 2021 : le loyer des logements augmente de 0,09 % sur un an

15 Avril 2021

L'indice de référence des loyers (IRL) du 1er trimestre 2021 est paru le 15 avril 2021 ; il...


Bricolage : les Français ont bichonné leur logement

14 Avril 2021

Pourquoi les dépenses des Français en bricolage ont augmenté en 2020. Les travaux choisis dans les...


L’encadrement des loyers à Plaine Commune en vigueur le 1er juin 2021

13 Avril 2021

L'encadrement des loyers s'appliquera au 1er juin 2021 dans les neuf villes de Plaine Commune :...


De nouvelles villes appliqueront l’encadrement des loyers en 2021

13 Avril 2021

En 2021, l'encadrement des loyers s'appliquera dans plusieurs dizaines de villes, dont Lyon,...