Le dispositif Visale s'enrichit de nouvelles garanties

Publié par le

02 Juin 2021 - La garantie Visale étend sa couverture à tous les locataires dont le salaire n'excède pas 1500 € à partir du 4 juin. Cette nouvelle garantie rejoint toutes les extensions connues par ce dispositif depuis son entrée en vigueur

Dans un souci de couvrir de plus en plus de monde, le dispositif Visale n'a cessé d'étendre ses garanties depuis son entrée en vigueur en janvier 2016. Qu'est-ce qui change ?

Nouvelle garantie Visale

A compter du 4 juin 2021, tous les candidats locataire dont le salaire n'excède pas 1 500 € pourront bénéficier de la garantie Visale à condition que:

  • Le candidat locataire aie au moins 18 ans au moment de la demande de visa;
  • Le logement soit sa résidence principale et soit localisé en Métropole ou DROM (La Réunion, Guyane, Martinique, Guadeloupe ou Mayotte)
  • Le logement respecte les caractéristiques de décence et le Règlement sanitaire départemental;
  • Le logement appartienne au parc locatif privé non conventionné (à l'exception de l'ANAH et PLS)
  • Le logement fasse l'objet d'un bail écrit;
  • Le bailleur et le locataire ne soient pas parents.

La garantie Visale depuis sa création est soumise à des conditions d'éligibilité qui portent aussi bien sur le locataire que sur le logement.

Les conditions d'éligibilité au dispositif Visale

Quels locataires sont éligibles ?

  • Les candidats locataires âgés de 18 à 30 ans, quelle que soit leur situation (salarié, non salarié, étudiant/alternant, fonctionnaire, en recherche d'emploi).
  • Les salariés de plus de 30 ans embauchés depuis moins de 6 mois (hors CDI confirmé) et dans la limite de leur contrat de travail.
  • Les salariés de plus de 30 ans en mobilité professionnelle.
  • Les candidats locataires disposant d'une promesse d'embauche de moins de trois mois.
  • Tout locataire éligible au bail mobilité.

Quels logements sont éligibles ?

  • Les logements du parc privé et social sont éligibles au dispositif Visale lorsque le candidat locataire est un étudiant de moins de 30 ans. L'idée est de couvrir les étudiants en résidence universitaire.
  • Les logements des étudiants sans ressources à condition que le loyer n'excède pas 800 € en Ile-de-France et 600 € pour le reste de la France.
  • Les logements dont le loyer ne dépasse pas le seuil de 1.500 € pour le loyer global en Ile-de-France et 1.300 € pour le reste de la France.
  • Les logements qui respectent les caractéristiques de décence et le règlement sanitaire départemental

Les garanties du dispositif Visale

La garantie impayés

  • Pour les contrats conclus avant le 24 mai 2018

La garantie couvre les loyers et charges impayés, les frais de procédure contentieuse engagés par Action logement à hauteur de 36 mensualités.

La validité de la garantie est de 36 mois au total soit : 3 ans non renouvelables en location vide, 1 an renouvelable deux fois en location meublée.

Pour la location meublée étudiante, la garantie est valable 9 mois non renouvelable .

  • Pour les contrats signés depuis le 24 mai 2018

La garantie couvre les loyers et charges impayés, les frais de procédure contentieuse engagés par Action logement à hauteur de 36 mensualités sur la durée totale du bail vide ou meublé y compris les renouvellements.

Elle couvre 9 mensualités maximum pour les baux meublés du Parc locatif social ou assimilé, d'une durée de 9 mois consentis à un étudiant.

La garantie détériorations

Avec l'avènement du bail mobilité en novembre 2018, le dispositif s'est enrichi d'une garantie dégradations qui couvrent les dégradations locatives à hauteur d'un montant maximal de deux mois de loyers et charges. L'idée était de pallier l'absence de dépôt de garantie dans ce bail.

En 2019 cette garantie est étendue à tous les logements relevant du parc locatif privé à l'exception des logements du parc social ou les logements situés en résidences étudiantes ou universitaires.

Les frais de remise en état, en cas de dégradations imputables au locataire, sont couverts jusqu’à deux mois de loyers et charges inscrits au bail, après déduction du dépôt de garantie contrairement au bail mobilité qui n’autorise pas de dépôt de garantie.

Ne sont pas couverts :
- Le défaut d'entretien, l'usure normale, la vétusté, les dommages causés aux espaces verts, aménagements extérieurs, arbres, plantations, éléments de clôture et de fermeture de terrains privatifs.
- Les dommages causés aux biens mobiliers et aux éléments d'équipement qui peuvent être enlevés ou démontés sans les détériorer ou détériorer leur support.
- Les dommages causés par la transformation des lieux loués, autorisée par le bailleur.

La demande de prise en charge des dégradations locatives doit être faite sur visale.fr depuis l’espace personnel du bailleur dans les 30 jours calendaires qui suivent la récupération effective du logement, c’est-à-dire la remise des clés par le locataire.

Pour en savoir plus sur le dispositif Visale, cliquez ici.

Source visale.fr

Dernières actualités

Achat : les Français prêts à faire des travaux

14 Juin 2021

Découvrez les résultats d'une enquête sur les envies des Français en matière de travaux...


Crédit immobilier : les seniors moins courtisés !

11 Juin 2021

Quel est le profil-type de l'emprunteur de plus de 50 ans ? Quels sont ses projets immobiliers et...


La grande couronne parisienne attire les locations touristiques

11 Juin 2021

Location saisonnière en Ile-de-France. Comment la location touristique se développe en...


Logement : êtes-vous bien assuré pour le télétravail ?

08 Juin 2021

Télétravail et logement : que couvre la multirisque habitation ? Quelle assurance faire jouer en...