Comment reporter une échéance de crédit ?

Publié par & le

Décaler une ou plusieurs mensualités en fin de remboursement vous permet de faire face à des difficultés financières passagères. Reste à savoir comment fonctionne cette possibilité qui sécurise votre achat immobilier.

Les crédits immobiliers engagent sur des longues durées, en général au moins 20 ans. Au cours de cette période, bon nombre de choses peuvent arriver, un divorce, un licenciement... Et ces événements sont bien souvent synonymes de difficultés financières.

Pour tout emprunteur, le plus grand danger est une défaillance dans le remboursement. Ce qui peut aboutir, très rapidement, à la saisie du logement. Alors, dès que l'argent se fait rare pour vous, il est important de réagir vite et de prévoir. Une solution : le report d'échéance. Faites une " pause " dans votre remboursement afin de laisser passer l'orage et reprenez-le quand la situation se fait meilleure.

Les crédits immobiliers concernés

Seuls les emprunts immobiliers du secteur bancaire classique, à taux fixe, mixte ou révisable, proposent le report d'échéance. Les prêts réglementés en sont exclus. Et plus précisément les PC (prêt conventionné) et PAS (prêt à l'accession sociale), les prêts relais, les prêts in fine, les prêts épargne logement, les prêts à taux zéro.

Dans certaines banques, les prêts à taux variables n'en disposent pas non plus. C'est pourquoi, un examen attentif des clauses de votre contrat de prêt sera nécessaire, tous les crédits immobiliers n'offrant pas nécessairement ce type de facilité. Notez qu'actuellement, la question ne se pose plus vraiment : la part de marché des prêts à taux variables est anecdotique.

Le principe du report d'échéances

La première chose à faire : évaluer l'importance de vos difficultés financières. Cela vous donnera une idée du nombre d'échéances à reporter. Si vous activez le report d'échéances, voici ce qui se passera :

Les mensualités reportées seront à payer à la fin du crédit. Alors, votre crédit s'allongera d'autant de mois que vous avez reporté d'échéances. Vous pouvez reporter une seule traite ou plusieurs. Le mieux étant de déterminer la durée des reports avec votre banquier en fonction de vos difficultés. Plusieurs reports dans une période limitée sont parfois possibles. Certaines banques offrent même la possibilité d'en bénéficier jusqu'à trois reprises non consécutivement pour une durée totale de 12 mois. Dans ce cas, un délai d'un an est à respecter entre chaque report. Le report d'échéances s'entend uniquement pendant le remboursement du crédit, à ne pas confondre avec le période de différé. Il sera nécessaire d'annexer un avenant au contrat de prêt initial.

Le coût des mensualités reportables

Le service du report d'échéances est en soi gratuit. Il n'y a pas de frais de dossier. Toutefois, le fait de reporter une ou plusieurs échéances augmente le coût final du prêt : les intérêts ainsi que l'assurance du prêt sont toujours à payer pendant cette pause. C'est son coût. Dès lors, l'utilisation du report d'échéances est coûteuse ! C'est donc une solution à mettre en œuvre qu'en cas de graves difficultés financières. Il ne saurait en aucun cas être utilisé pour faciliter un gros achat, mobilier, voiture ou autre...

N'oubliez pas de consulter votre banquier dès que vous apercevez les difficultés. Plus tôt vous vous y prendrez, mieux ce sera. Il s'agit ici d'anticiper et de vous épargner de plus gros ennuis financiers. Demandez-lui également quel sera le coût total de cette opération ainsi que les nouvelles modalités de remboursement.

Pour aller plus loin...

Comment souscrire un prêt immobilier quand on a déjà pris des crédits à la consommation. Les avantages du lissage des mensualités pour garder une capacité d'endettement raisonnable.