Je me suis trompé sur le prix de vente, c'est grave ?

Quand vous passez une annonce sur PAP, vous décrivez le logement que vous voulez vendre (un texte, des photos, une visite, etc) et vous indiquez un prix de vente. Et qu’est-ce qui se passe si vous vous trompez sur le prix de vente ?

Je n'ai pas de contact, j’ai peut-être surestimé ?

Quand on n’a pas de contacts, c’est souvent à cause d’un problème de prix. Pour en avoir le cœur net, quand vous passez une annonce sur PAP.fr, on vous indique tous les jours le nombre de personnes qui ont vu votre annonce, de personnes qui ont cliqué et de personnes qui sont intéressées…

Si 1.000 personnes ont vu votre annonce mais que vous n'avez aucun contact, cela signifie qu'il y a bien des acheteurs sur le marché mais que votre prix est trop haut. On vous recommande alors de contacter l’un de nos conseillers pour vérifier l’annonce. Souvent, le problème, c’est le prix en effet.

Ce n’est pas très grave, la solution est simple, il suffit de baisser. Les acheteurs ne sont pas rancuniers, ils changent régulièrement, donc contrairement à ce qu’on entend des fois, votre vente n’est pas « grillée ». Une petite astuce : changez aussi les photos, surtout la première.

Quand vous baissez votre prix, nous, on renvoie votre annonce en alerte e-mail à tout le monde. Et si vous avez changé la 1ère photo, les acheteurs auront le sentiment qu’il s’agit d’un nouveau bien.

Je suis submergé de demandes, j'ai sous-estimé... non ?

Oui ça arrive aussi qu’on sous-estime son bien. Et on s’en rend compte en général parce qu’on a beaucoup de demandes, limite trop… Si vous avez trois offres au prix dans la journée, c'est sûrement que votre prix est un peu bas par rapport au prix de marché. Et il faut régler un petit flou juridique. La loi dit : le vendeur est engagé par la première offre d’achat qui lui est faite au prix qu’il a fixé. Et là on pourrait se dire, si un vendeur met une annonce à 130 et qu'un acheteur lui fait une offre à 130, c’est fini, la vente est faite ! Sauf que ces dernières années, la jurisprudence va dans le sens inverse.

Les tribunaux estiment que l’annonce de vente n’est qu’une entrée en pourparler, que ce n’est pas engageant pour le vendeur. Et que donc vous pouvez refuser les offres, même au prix, par exemple parce que les conditions ne vous conviennent pas, comme le financement (vous pouvez par exemple dire que vous ne voulez pas d’acheteur qui a besoin d’un crédit).

Rassurez-vous ! En tant que vendeur, et en plus en tant que particulier, il y a quand même une tolérance à l’erreur et au final ça arrive souvent que des vendeurs montent un peu leur prix quand ils constatent qu’ils ont sous-estimé leur bien.

Attention : si vous passez par agence, les règles sont un peu différentes. En particulier, vous signez un mandat dans lequel vous vous engagez à vendre si l’agence vous trouvez un acheteur à un certain prix. Le mandat, c’est un contrat ! Lui, il vous engage vraiment !

On peut monter le prix, on peut le descendre… On fait ce que l'on veut ?

Non, si vous voulez faire les choses proprement, vendre vite et bien, c’est mieux de cibler directement le bon prix de vente. Vous gagnerez du temps, vous serez bien préparés, vous serez plus serein. 

Dans notre formule de Coaching immobilier, nous sommes avec vous pour préparer la vente en amont : nous prenons des photos, nous réalisons une visite virtuelle du logement, et nous vous fournissons un avis de valeur écrit, réalisé par un expert en estimation immobilière. Celui-ci aura analysé votre marché, trouvé des ventes analogues, et analysé votre bien pour trouver ses points forts et ses points faibles. 

Du coup, vous aurez non seulement une idée du prix de vente, mais en plus vous saurez comment on l’a calculé et donc vous pourrez facilement le défendre. Voilà, ça c’est une stratégie propre.

Est-ce qu'il y a un moyen de tester le marché ?

Il y a une stratégie disons « Test & learn », ça correspond à notre offre ”testez votre annonce gratuitement”. Vous testez votre annonce avec un prix, bon renseignez-vous quand même un peu en amont sur le marché pour être à peu près dans les clous. Et puis affinez au fur et à mesure en fonction des retours. 

Une fois que votre annonce est en ligne, nous vous indiquons tous les jours combien de personnes l’ont vue, combien de personnes ont cliqué dessus, et combien sont intéressés. Cela va vous permettre de savoir si vous êtes trop haut, ou trop bas. 

Alors bien sûr, si vous êtes trop bas, et que vous décidez de monter le prix, vous allez faire quelques déçus ! Mais l’avantage de cette technique, c’est que vous allez voir de vos propres yeux comment le marché réagit à votre offre, et prendre vos décisions en connaissance de cause.

Cette annonce test, elle est gratuite, elle vous permet de tester le marché, de connaître le nombre de personnes intéressées, ça vous permet d’ajuster votre prix mais elle ne vous permet pas d’entrer en contact avec les acheteurs. Pour ça, il faudra prendre une “vraie” annonce.

Pour retrouver toutes nos vidéos de conseils, suivez-nous sur Youtube !

Publié par le
Juriste chez PAP.fr


Je suis locataire

Je suis propriétaire