Financer ses travaux

Publié par le

Vous êtes propriétaire de votre logement et souhaitez effectuer des travaux ? Un éventail de crédits adaptés existe. Des crédits à la consommation aux crédits immobiliers, en passant par l'Eco-prêt à taux zéro, des solutions sont prévues pour financer vos travaux. Explications.

Pour financer des travaux de rénovation, il existe de nombreuses solutions. A chaque type de travaux correspond un financement. Ainsi, lorsqu'il s'agit d'une rénovation énergétique, optez pour l'Eco-prêt à taux zéro, spécialement conçu pour ça. Il existe aussi des prêts bancaires spécial travaux distribués par les banques de dépôts.

Le Prêt développement durable 

Tous les établissements bancaires proposent des prêts pour les travaux de rénovation permettant de réaliser des économies d'énergie. Il s'agit du Prêt développement durable qui peut prendre différentes appellations commerciales en fonction des banques. Le principal avantage de ce prêt est son taux d’intérêt moins élevé qu'un crédit à la consommation classique, et sa durée qui est plus longue.

Sous conditions 

Pour pouvoir emprunter, certaines conditions doivent être remplies.
• les équipements, matériaux et appareils doivent participer aux économies d'énergie et à la préservation de l'environnement.

  • chaudières à condensation (individuelles ou collectives) ;
  • matériaux d'isolation thermique des parois opaques (donnant sur l'extérieur ou sur un local non chauffé), des parois vitrées (fenêtres, portes-fenêtres, doubles-fenêtres, volets, portes d'entrée donnant sur l'extérieur) ou pour le calorifugeage d'une installation ;
  • appareils de régulation de chauffage (individuels ou collectifs) ;
  • équipements de production d'énergie utilisant une source d'énergie renouvelable ou de pompes à chaleur dont la finalité essentielle est la production de chaleur (les PAC air/air sont exclues depuis le 1er janvier 2009) ;
  • pompes à chaleur dont la finalité essentielle est la production d'eau chaude sanitaire (chauffe-eau thermodynamique) ;
  • équipements de raccordement à un réseau de chaleur ;
  • équipements de récupération et de traitement des eaux pluviales.

• l'habitation, une maison individuelle ou un appartement, en résidence principale ou secondaire, doit avoir été achetée depuis plus de deux ans ;
• les matériaux doivent avoir été achetés et posés par un professionnel Reconnu garant de l'environnement (RGE).

Combien ça coûte ?

Le taux d'intérêt, la durée de remboursement et le montant maximal autorisé varient selon les banques. Il est globalement possible d'emprunter jusqu'à 25.000 € sur une durée maximale de 35 ans. Les taux d'intérêt varient de  3.5 à 6.5% selon la durée et les établissements. Attention il faut y ajouter des frais de dossier.

 Les prêts immobiliers pour financer des travaux

De nombreux propriétaires choisissent de rester dans leur logement plutôt que de déménager, et effectuent alors des travaux d'amélioration de leur habitat, l'aménagement d'une nouvelle pièce, voire un agrandissement de leur maison. C'est alors un prêt immobilier classique qui finance ce réaménagement.

Le prêt immobilier permet d'emprunter des sommes plus importantes sur une durée d'amortissement plus longue qu'un crédit à la consommation. Et avec des taux très bas, c'est plutôt une bonne affaire.

Mais, contrairement aux prêts à la consommation, la banque exige la souscription à une assurance décès-invalidité et peut prendre des garanties : hypothèque, privilège de prêteur de deniers ou caution. Des frais de dossier sont également facturés. Par ailleurs, le remboursement par anticipation du crédit occasionne des pénalités.

L'Eco-prêt à taux zéro

L'Eco-prêt à taux zéro est un prêt réglementé par l'Etat, à disposition des particuliers (ou des SCI non soumises à l'impôt sur les sociétés et composées uniquement de personnes physiques) qui souhaitent entreprendre des travaux de rénovation énergétique.

Quels travaux ?

Les travaux s'inscrivent dans un bouquet et doivent concerner deux thèmes parmi les six listés par le ministère du Développement durable :

  • isolation thermique de la toiture,
  • isolation thermique d'au moins la moitié de la surface des murs donnant sur l'extérieur,
  • isolation thermique d'au moins la moitié des fenêtres et remplacement des portes donnant sur l'extérieur,
  • installation, régulation ou remplacement du système de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire,
  • installation d'équipements de chauffage utilisant une source d'énergie renouvelable,
  • installation d'équipements de production d'eau chaude sanitaire utilisant une source d'énergie renouvelable.

Si le logement a été construit après le 1er janvier 1948, il peut s'agir aussi de travaux de réhabilitation d'assainissement non collectif ou de travaux permettant d'atteindre un niveau de performance énergétique global minimal fixé à 150 kWh/m²/an si la consommation d'énergie du logement avant les travaux est supérieure ou égale à 180 kWh/m²/an (80 kWh/m²/an si la consommation est inférieure à 180 kWh/m²/an).

L’entreprise qui réalise les travaux doit être qualifiée RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Combien ?

Le montant maximal prêté sans intérêts est de 30.000 €. Jusqu'au 31 décembre 2018, il est possible de faire une seconde demande d' Eco-PTZ pour le même logement. Naturellement la somme devra servir à financer d'autres travaux que précédemment. La somme des deux Eco-PTZ ne doit pas dépasser les 30.000 €. La demande n'est possible que trois ans après la première demande.

Un financement à coût nul

Premier avantage, les frais limités au maximum. Il n'y a aucuns frais de dossier à l'ouverture. Il n'y a pas non plus de frais de remboursement anticipé. Et en cas de déblocage fractionné des sommes, il n'y a pas d'intérêts intercalaires. Enfin l'Eco-PTZ  est cumulable avec le crédit d’impôt sous certaines conditions et la subvention de l’Agence nationale de l'habitat (ANAH).

La durée maximale de remboursement de l'Eco-PTZ est de 15 ans. C'est le cas notamment lorsque le bouquet comporte trois postes parmi les six listés par le ministère.

Pour aller plus loin...

Prix de l'argent, marge de la banque, profil de l'emprunteur : les critères qui déterminent le taux des prêts immobiliers.

De nombreux frais annexes s'ajoutent au taux d'intérêt de votre prêt immobilier. Quel est le vrai coût de votre crédit ? Comment faire baisser l'addition ?

Vous êtes propriétaire bailleur et souhaitez rénover à moindre frais vos logements loués : c'est parfaitement possible ! Tour d'horizon des aides dont vous pouvez bénéficier.

Une maison des années soixante-dix économe peut atteindre le niveau du label Bâtiment basse consommation (BBC) grâce notamment à une rénovation de l'isolation et à l'installation d'un chauffage...

Vous avez envie de rénover votre appartement ? La rénovation future de votre appartement vous semble un véritable parcours d'obstacles ? Confiez ces travaux à un architecte ou à un décorateur...

Acheter un appartement jouxtant le sien pour profiter de mètres carrés supplémentaires ? Une stratégie gagnante qui permet de limiter votre investissement. Un projet qui doit être bien préparé.