Vacances de Noël 2020 : réservations en hausse mais forte chute de la montagne au profit du littoral ouest et de l'Outre-mer.

Publié par PAP le

La crise sanitaire bouleverse les demandes de réservations de locations vacances effectuées via le site PAP Vacances pour les vacances de Noël 2020. Du 28 oct. 2020 (lendemain de l’annonce du reconfinement) au 13 déc. 2020, il y a eu autant de réservations que l’année dernière (+4.2%). Mais le choix des destinations témoigne d’un changement radical avec une France redessinée : chute marquée pour la montagne et report sur les littoraux (Bretagne, Normandie…). Sans oublier l’outre-mer qui bat des records ! C'est ce qui ressort d'une étude exclusive réalisée par PAP Vacances entre le 28 octobre et le 13 décembre 2020.

© PAP Vacances

Les Français veulent partir à la mer et au soleil !

La montagne est traditionnellement la destination principale à l’occasion des vacances de Noël. Mais la crise sanitaire et ses multiples conséquences a redistribué les cartes pour 2020. L’impossibilité de faire du ski ainsi que la fermeture des restaurants découragent une majorité de français qui préfèrent se reporter sur le littoral ou l’outre-mer. 

 Type de destination  Evolution 2019/2020
 Mer  +50,6%
 Campagne  +10,3%
 Montagne  -31,6%
 Outre-mer  +237,7%
 Total  +4,2%

La montagne passe ainis de 56% des réservations en 2019 à 36% cette année... pendant que la mer passe de 33% à 48% et l'Outre-mer de 2 à 6%. Une France redessinée aux airs de vacances de Pâques !

-32% de réservations à la montagne

Exception faîte du Jura, tous les massifs sont impactés, des Vosges aux Pyrénées en passant par les Alpes et le Massif Central. C’est ce dernier qui enregistre la plus forte baisse des réservations avec -53,3 %, devant les Pyrénées avec -38,6 %, suivi des Alpes avec -32,7 %. La baisse est plus contenue dans les Vosges avec -6,0 %. En termes de répartition, les Alpes conservent tout de même leur poids de près des 2/3 des réservations à la montagne pour les vacances de Noël. Le recul des réservations en 2020 VS 2019 ne se traduit pas par une perte de part de marché pour le plus grand massif Français.

 Massif  Evolution 2019/2020
 Massif Central  -53,3%
 Pyrénées  -38,6%
 Alpes  -32,7%
 Vosges  -6,0%
 Jura  +27,8%

Les destinations "100 % ski" sont les plus désaffectées

Qu’il s’agisse des Alpes ou des Pyrénées, ce sont les grands domaines skiables qui sont le plus impactés. Tous les grands domaines enregistrent des baisses de plus de 30 %, exception faîte de Serre-Chevalier et de l’Espace Diamant qui disposent d’une image plus « stations-villages », et pour lesquels la baisse est moins forte.

 Alpes  Evolution 2019/2020
 Alpe d'Huez grand domaine ski  -34,7%
 Domaine des 3 Vallées -67%
 Domaine du Grand Massif -37,9%
 Domaine Evasion Mont-Blanc  -37,1%
 Domaine Les Portes du Soleil  -47,3%
 Domaine Paradiski  -56,8%
 Espace Diamant  -11,5%
 Espace Killy  -65,1%
 Les Deux Alpes  -67,1%
 Serre Chevalier  -2,3%
 Pyrénées  
 Cauterets  -69,0%
 Domaine skiable du Tourmalet  -55,3%
 Saint Lary-Soulan  -63,6%

Autre perdant : l'Alsace !

Devenus en quelques années une véritable institution locale, au point de devenir un motif de séjour, les marchés de Noël alsaciens ont été annulés les uns après les autres, à commencer par les deux plus emblématiques, ceux de Strasbourg et Colmar, entrainant une chute quasi-totale des réservations dans la région : -88.8%.

Le littoral a la côte, surtout le Nord-Ouest !

Le littoral français constitue une étonnante destination de report pour ces vacances de Noël. A l’exception du Languedoc, les côtes françaises enregistrent un niveau de réservations qu’elles ne connaissent pas en pareille saison, se rapprochant de ce que l’on observe traditionnellement pour les vacances de Pâques. Les progressions sont encore plus marquées dans le Nord-Ouest : +69,9 % en Bretagne et Loire-Atlantique, + 97,2% sur les côtes normandes et +66,7% sur le nord de la Manche.

 Littoral  Evolution 2019/2020
 Normandie (14, 50)  +97,2%
 Bretagne et Loire-Atlantique (35, 22, 29, 56, 44)  +69,9%
 Manche Nord (76, 80, 62)  +66,7%
 Vendée-Charentes (85, 17)  +49,7%
 Atlantique Sud (64, 40, 33)  +40,3%
 Côte d'Azur (06, 83, 13)  +36,2%
 Languedoc (30, 34, 11, 66)  +2,4%

Certaines communes se distinguent par des progressions de plus de 40%. Toutes sont situées sur la façade ouest du littoral Français, avec en tête : Quiberon (+142.6%), Noirmoutier (+134,7%), suivies du Crotoy (+117.6%) et de Cabourg (+96.0%).

 Destination  Evolution 2019/2020
 Quiberon (56170)  +142,6%
 Noirmoutier (85330)  +134,7%
 Le Crotoy (80550) +117,6%
 Cabourg (14390) +96,0%
 Dinard (35800) +81,3%
 Deauville (14800) +75,7%
 Le Touquet-Paris-Plage (62520) +57,1%
 Les Sables-d'Olonne (85100) +50,0%
 La Baule (44500)  +47,1%
 Le Croisic (44490) +45,5 %
 Lège-Cap-Ferret +42,3%

L'outre-mer affiche des progressions spectaculaires !

La possibilité d’être dépaysé tout en restant sur le territoire national, en pleine crise sanitaire, fait le jeu de l’outre-mer qui affole tous les compteurs… Du soleil, un test PCR à l’entrée, et pas de couvre-feu : l’Outre-mer propose de faire (un peu) oublier le Covid, et les Français en ont bien besoin !

 Territoire  Evolution 2019/2020
 Guadeloupe - 971  +248,8%
 La Réunion - 974  +293,6%
 Martinique - 972  +142,5%

Forte hausse des réservations de dernière minute : 2 fois plus de réservations en décembre 2020 qu’en décembre 2019.

Le manque de visibilité sur les vacances a contraint les Français à réserver plus tard que d’habitude. Ainsi, pendant la 1ère période du reconfinement, du 28 octobre au 27 novembre 2020, les réservations ont fortement chuté. Puis, dans un second temps, après l’intervention de Jean Castex le 27 novembre 2020 sur l’assouplissement de certaines règles du confinement, les réservations ont redémarré.

 La reprise ne profite pas autant à tout le monde. Durant la 1ère période du reconfinement, toutes les destinations ont été impactées, à l’exception de l’Outre-mer, qui est très tôt apparu comme une destination de report. Après l’intervention de Jean Castex le 27 novembre et la confirmation de la non-ouverture des stations de sports d’hiver, les réservations ont repris partout, mais avec des progressions disparates selon les zones de destination. C’est à cette occasion que l’outre-mer s’est littéralement envolé et que l’on a assisté au report d’une grande partie de la clientèle montagne sur la mer.

 Réservations Du 28/10 au 27/11/2020  Du 28/11 au 13/12/2020
 Mer -40,8% +209,9%
 Campagne -61,7% +193,7%
 Montagne -61,8% +19%
 Outre-mer +69,2% +536,4%
 Total -52,6% +104,5%

Les Français ne partiront pas moins à Noël qu’en 2019. Cette progression de dernière minute compense la baisse de novembre, et l’ensemble de la période est à +4.2%. Mais la montagne ne rattrapera pas son retard.

Méthodologie

Etude basée sur 12.283 demandes de réservations effectuées entre le 28 octobre et le 13 décembre 2020 via le site PAP Vacances pour la période du samedi 19 décembre 2020 au 3 janvier 2021 (vacances de Noël), comparée à la même période de l’année 2019.