Copropriété : récit d’une assemblée générale en visioconférence

Publié par le

05 Juin 2020 - Le 14 mai, Muriel Trichasson, syndic, a organisé, à Rennes, sa première assemblée générale de copropriété en visio-conférence. Une expérience positive qui a permis à cette copropriété de 33 lots de voter ses comptes et son budget prévisionnel.

 

Pionnière sans le savoir ! Muriel Trichasson fait partie des rares syndics à avoir organisé sa première assemblée générale de copropriété en visioconférence le 14 mai à Rennes, quelques jours après le début du déconfinement.

Une assemblée générale dématérialisée à expliquer. Soucieuse de lutter contre l’absentéisme dans ces réunions, cette directrice générale du cabinet DLJ gestion avait fait voter l’an dernier la possibilité d’utiliser la visioconférence comme l’autorisait la loi. La crise sanitaire rendant impossible la tenue des assemblées générales dans les conditions habituelles, la professionnelle a choisi la visioconférence pour une copropriété de 33 lots. Elle a contacté le conseil syndical qui a informé tous les copropriétaires des différentes modalités de vote : physique, visioconférence ou pouvoirs.

Allier dématérialisation et vote physique. Cette professionnelle de 44 ans a aussi expliqué aux copropriétaires par mail qu’elle ne pourrait pas accueillir plus de 10 personnes dans sa salle, conformément aux règles sanitaires. Seuls neuf copropriétaires dont deux membres du conseil syndical (CS) ont pu pénétrer dans le local du syndic, les 23 autres copropriétaires dont un membre du CS participant quant à eux en visioconférence.

Des débats apaisés. Ces participants se sont connectés à la réunion Teams pour adopter les différentes résolutions comme l’approbation des comptes et le vote du budget prévisionnel. Il leur suffisait d’annoncer s’ils votaient contre ou s’abstenaient. Pour vérifier le décompte des voix, Muriel Trichasson a ensuite cité à haute voix le nom des copropriétaires ayant voté contre ou s’étant abstenu. Les copropriétaires dont le nom n’aurait pas été cité pouvaient ainsi se manifester. A l’image d’une AG classique, les copropriétaires on-line ont pu poser des questions. Dès la prise de parole d’un intervenant, son image apparaissait à l’écran de tous les participants. « Les débats ont été plus apaisés », observe Muriel Trichasson. « Il y avait un respect plus important car personne ne coupait la parole à l’intervenant. »

Une participation aux assemblées générales en hausse. Deux heures ont été suffisantes pour le vote des résolutions soit la même durée qu’une assemblée générale classique. Et aucun incident technique n’est survenu. Une expérience jugée positive tant du côté des copropriétaires que du syndic qui, ayant déjà utilisé la visioconférence à deux reprises, a programmé de nouvelles assemblées générales en visioconférence d’ici le 6 juillet. De quoi inciter les copropriétaires à participer à ces réunions essentielles au bon fonctionnement des copropriétés. « Grâce à la visioconférence, des investisseurs ont participé à l’assemblée générale alors que les années précédentes, ils n’étaient pas là », remarque la professionnelle qui souhaite aussi démontrer que les syndics peuvent être à la pointe en organisant des AG dématérialisées. « Il faut briser cette image de vieux syndic. »

Assemblées générales : un vote à la carte
Depuis le 1er juin, une assemblée générale de copropriété peut être désormais organisée de manière totalement dématérialisée sur simple décision du syndic depuis la publication de l’ordonnance le 21 mai 2020. Il n’est plus nécessaire que l’assemblée générale de copropriété ait voté cette possibilité. Le syndic peut utiliser tout moyen électronique comme la visioconférence, l’audioconférence pour faire voter les différentes résolutions. Le vote par correspondance est aussi possible pour les copropriétaires qui le souhaitent. A noter que l’ordonnance a modifié les règles concernant les pouvoirs. Un mandataire recevant plus de 3 pouvoirs peut détenir jusqu’à 15 % des voix du syndicat des copropriétaires et non plus 10 %. Ces mesures sont valables jusqu’au 31 janvier 2021. Pour en savoir plus, consultez notre article en cliquant ici.

 

Dernières actualités

Budget 2021 : quoi de neuf pour le logement ?

30 Septembre 2020

Tout savoir sur le budget du logement pour 2021. Les mesures qui concernent la rénovation de...


lLC, L'ILAT et ICC : l'Insee publie les nouveaux indices servant à l'indexation des loyers d'activité

28 Septembre 2020

Les indices des loyers d'activité (ICC, ILAT, ILC) du deuxième trimestre 2020 ont été publiés par...


Logement : à quoi rêvent les Français pour demain ?

28 Septembre 2020

Quels types d'habitats pour le futur ? Quelles sont les aspirations des citoyens ? Leur désir de...


Un copropriétaire sur trois veut changer de syndic

28 Septembre 2020

Pourquoi les copropriétaires sont mécontents de leur syndic. La réactivité des syndics, la...