Comment choisir son fournisseur d'énergie ?

Manuel Apruzzese
Publié par Manuel Apruzzese
le 11 juillet 2023
Journaliste chez PAP.fr

Une vingtaine de fournisseurs d’énergie et presque autant d’offres ! Comment décrypter leurs propositions commerciales ? Comment bien les comparer et faire le bon choix ? On vous aide à y voir plus clair dans cette nouvelle jungle tarifaire.

Avant de souscrire une offre de marché, étudiez les propositions des fournisseurs.
Avant de souscrire une offre de marché, étudiez les propositions des fournisseurs. © Sturti/GettyImages

L’époque où seuls EDF et GDF, les fournisseurs historiques d’électricité et de gaz, se partageaient le marché de l’énergie est une époque définitivement révolue. Depuis le 1er juillet, les tarifs réglementés du gaz naturel ont définitivement disparu après 77 ans d'existence. Place désormais aux offres de marché ! Une petite révolution qui concerne près de 2,5 millions de foyers. Pour le moment, il n’est pas encore question de faire disparaître les tarifs réglementés de l’électricité. Ils devraient être prolongés pour deux ans. Mais après, leur disparition n’est pas impossible.

Le jeu de la concurrence s'impose

Désormais le consommateur a le choix. L’objectif de l'ouverture du marché est d’assurer une sécurité d’approvisionnement de l’énergie à un prix abordable à tous les consommateurs. Mais avec les contrats de fournisseurs alternatifs, mieux vaut être vigilant.

🗣️ « Démarchages intempestifs, non-respect du délai maximal de 14 mois pour adresser un rattrapage de facturation, manque de clarté, parfois savamment entretenu, sur les modalités de détermination du prix et leurs conséquences directes sur la facturation annuelle, mais aussi insécurité juridique avec les discrètes modifications par certains professionnels de leurs contrats. Les mauvaises pratiques dans le domaine de la fourniture d’énergie sont légion et pourraient bien retrouver un regain d’intensité » s’inquiète Alain Bazot, président de l’UFC-Que Choisir. Dans ce marché désormais très concurrentiel, mieux vaut lire attentivement les offres commerciales.

Quel fournisseur de gaz ou d'électricité choisir en 2023 ?

Pour bien choisir son fournisseur d’énergie, il faut d'abord pouvoir bien comparer les offres ! Mais le choix est vaste (plus d’une vingtaine de sociétés), complexe et souvent peu clair. Première étape consulter un comparateur de prix. Comme le confirme Aurian de Maupeou, cofondateur de Selectra, un comparateur d’offres en ligne des meilleurs fournisseurs. « Avant de choisir tel ou tel fournisseur d'énergie, il faut d’abord utiliser un comparateur de prix. Ils fonctionnent un peu comme les comparateurs de vols. Il suffit de connaître la puissance de son compteur, sa consommation annuelle et si possible son option tarifaire. » Mais d’ajouter immédiatement : « il faut être vigilant. Il y a des critères qualitatifs à l’image des billets d’avion avec leurs suppléments pour bagages en soute par exemple. Il y a des fournisseurs qui peuvent augmenter leurs tarifs au bout d’un an ou avoir des réductions temporaires. »

Quel comparateur utiliser ?

Pour commencer, les comparateurs du Médiateur national de l‘énergie et de l’UFC-Que choisir sont incontournables. L’information y est claire, objective et les tarifs y sont régulièrement mis à jour. Le site du Médiateur y épingle de plus en plus les sociétés peu scrupuleuses qui ont eu des litiges avec leurs clients. Et Aurian de Maupeou de préciser « Nous sommes un comparateur de prix indépendant. Je précise que nos classements ne sont pas parasités par des considérations commerciales. »

👉 Les données sont ensuite « moulinées » par algorithme qui établit une liste croissante de tous les tarifs (gaz naturel et électricité) avec le nom du fournisseur d'énergie, les conditions du tarif et le montant de l’abonnement mensuel. L’algorithme va également calculer la différence entre ce que vous payez actuellement et le prix de chaque tarif disponible.

Les points à surveiller sur les contrats d'électricité ou de gaz

Avant de choisir tel ou tel fournisseur d'énergie, il est impératif de vérifier quelques points essentiels avant de s‘engager :

  • l’offre inclut-elle ou non l’acheminement de l’énergie ? ;
  • il faut comparer les prix sur une même base (hors toutes taxes, hors TVA ou TTC) ;
  • comment sont fixés les prix : prix fixe ou variable, choix des variables d’indexation ;
  • considérer la période d’engagement et les pénalités en cas de résiliation anticipée ;
  • quels sont les modes de paiement et les modalités de facturation ? ;
  • quels sont les services proposés : interlocuteur dédié, modalités de contact, gestion pour les contrats multisites, services d’efficacité énergétique, offres vertes ou « compensées carbone ».

Que doit contenir l’offre d'électricité ou de gaz ?

Les offres d'électricité ou de gaz ainsi que leurs fiches descriptives et les conditions générales de vente permettent aux particuliers de choisir le fournisseur d'énergie le plus adapté à ses besoins. Pour y voir plus clair, certaines informations doivent être inscrites obligatoirement dans le contrat :

  • Identification du fournisseur d’électricité et de son offre. Toutes les informations en rapport avec le fournisseur et son offre doivent obligatoirement être mentionnées dans l’offre d’électricité : le nom du fournisseur d'énergie, coordonnées et son numéro d’inscription au RCS, type d’offre proposée (réglementée ou non, puissance et débit souhaités), durée du contrat, conditions de renouvellement et durée de l’offre précontractuelle.
  • Les tarifs et leurs évolutions doivent être clairement identifiés. Les modalités de facturation et les modes de paiement doivent également être renseignés. Par ailleurs, les conditions d’indemnisation doivent également figurer dans le contrat d’électricité, ainsi que les modalités de compensation ou de remboursement, en cas d’erreur de facturation.
  • Les droits du consommateur comme le droit de rétractation (délais, démarches, etc.), les conditions de résiliation ainsi que le règlement des litiges, le cas échéant, doivent aussi être mentionnés.

Recherchez un bien à acheter

Top 3️ des mauvaises pratiques observées en 2022 par le Médiateur de l’énergie

L'année dernière Le médiateur national de l’énergie a constaté un certain nombre de pratiques problématiques qui se sont avérées préjudiciables pour les consommateurs. Les litiges les plus fréquents ont été :

  1. Des prix non connus au moment où l’énergie était consommée : des sociétés ont commercialisé des offres de fourniture dont le prix, indexé sur les prix de marché, n’était pas connu au moment où l’énergie était consommée, puisque ce prix ne pouvait être déterminé qu’en fin de mois ;
  2. Des modifications de contrats en cours, sans donner une information loyale et  transparente. Des sociétés distributrices ont utilisé l’article L. 224-10 du code de la consommation pour informer leurs clients d’augmentations de prix en cours de contrat, mais de façon insuffisamment transparente et compréhensible ;
  3. De fortes hausses de prix intervenant peu après la souscription d’offres à des prix particulièrement attractifs.

Savoir décrypter les prix

Les tarifs réglementés du gaz n’existent plus. Désormais ce sont les prix de marché qui s’imposent. Beaucoup d’offres sont loin d’être claires. Mieux vaut connaître les subtilités de la tarification pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Le prix fixe

C’est un prix de marché librement fixé par chaque fournisseur d’énergie. Si le prix du kilowatt ne bouge pas l’abonnement et les taxes peuvent augmenter au cours de la durée du contrat.

Le prix indexé

C’est un prix de marché librement fixé par le fournisseur d’énergie. Il est indexé sur l’évolution du tarif réglementé, à la hausse comme à la baisse.

Le prix fixe bloqué sur une durée contractuelle

Comme son nom l’indique, le prix est identique sur toute la durée prévue dans le contrat, et ce quelle que soit l’évolution du tarif réglementé.

⚠️ Attention aux tarifications complexes

Certains distributeurs proposent des offres dites « innovantes » basées sur une différenciation horaire. Le tarif est peu cher sur les créneaux horaires de faible consommation et bien plus élevé lors de périodes de pointe. Mieux vaut bien identifier les plages horaires durant lesquelles les réductions tarifaires sont appliquées.

Il faut aussi regarder le prix de l’abonnement qui, lui, est fixe, mais diffère d’un distributeur à l’autre.

Un kilowatt vraiment « vert » ?

Il est difficile, sinon impossible, pour les fournisseurs de ne pas proposer une offre « verte », c’est-à-dire issue de l'énergie renouvelable. Tous les opérateurs se doivent d'en proposer une... sauf qu'un électron reste un électron ! Et il est physiquement impossible de filtrer l’électricité selon son origine issue d'énergie renouvelable ou pas. Alors que recouvre exactement cette appellation ? Comment savoir alors si l'électricité ou le gaz distribués sont « verts » ?

👉 Pour pouvoir proposer un contrat d’électricité verte, le fournisseur doit s’engager à réinjecter dans le réseau un volume d’électricité réalisé avec de l'énergie renouvelable (solaire, géothermique, éolienne, hydroélectrique, biomasse…) au moins égal à votre consommation.

👉 Pour le gaz naturel, c’est la méthanisation. C’est ce que certifient les Garanties d’origine (GO). Délivrées par un organisme indépendant après des audits réguliers, elles permettent de s’assurer que l’électricité produite est effectivement issue de sources renouvelables. Plusieurs points sont contrôlés régulièrement : les modes de production, les volumes produits… De plus, ces certifications permettent d’assurer une traçabilité de l’électricité verte à l’échelle européenne. 

Que fait Enedis ?

Enedis est une entreprise française chargée de la gestion et de la distribution de l'électricité sur le territoire français. Anciennement connue sous le nom ERDF (Électricité Réseau Distribution France), Enedis est une filiale à 100% du groupe EDF. Elle assure la distribution de l'électricité jusqu'au compteur des utilisateurs finaux, que ce soit des particuliers, des entreprises ou des collectivités. Enedis est responsable de l'exploitation, de la maintenance et du développement du réseau électrique, ainsi que de la gestion des compteurs électriques.

👉 Son rôle est essentiel pour garantir un approvisionnement électrique fiable et sécurisé sur l'ensemble du territoire français.

Comment changer de fournisseur ?

Aujourd'hui c'est le jeu de la concurrence qui s'impose. Comme pour les assurances vous pouvez désormais changer de fournisseur (EDF, Total direct énergie, Engie ex GDF-Suez, Mint Energie, Bulb...) à tout moment. À l’image des assurances, une fois contacté, ce dernier s’occupe de tout sans rupture d’approvisionnement. Côté administratif, c’est lui qui réglera la résiliation de l’ancien contrat. C’est simple, rapide, sans frais de résiliation et sans engagement ! Veillez, néanmoins à bien photographier et à conserver les relevés de consommation de votre ancien distributeur. Une petite précaution qui pourra être très utile en cas de litige au moment du passage de témoin.

👉 Techniquement rien ne change les compteurs d’électricité et de gaz restent les mêmes. Et il est possible de résilier sans préavis tout nouvel abonnement autant de fois qu’on le veut et sans frais.

Changer de fournisseur en copropriété

Lorsque toute la copropriété est raccordée à un compteur unique, l’abonnement est établi au nom du syndic.  Si elle dispose d’un unique compteur, le changement de fournisseur d'énergie doit d'abord être demandé lors de la réunion d’une Assemblée générale. Si une majorité se dégage, le principe du changement est accepté.

Après une étude préalable des différentes offres, l’Assemblée votera ensuite le choix de l’opérateur, qui devra obtenir la majorité simple pour être validé (les abstentionnistes ne comptent donc pas). Ce sera ensuite au syndic de souscrire un nouveau contrat à son nom. Des contrats pour chauffage électrique collectif existent aussi. Comme pour les offres individuelles, la comparaison des différentes offres doit prendre en compte la TVA, que les copropriétaires ne peuvent pas récupérer. S’élevant à 5,5 % sur l’abonnement et à 20 % sur la part variable d’une offre, il peut alors être plus intéressant de choisir une offre avec un prix plus important du côté de l’abonnement et plus faible sur la partie variable.

Si chaque appartement de copropriété est équipé de compteurs individuels, chaque copropriétaire est libre de choisir n'importe quel fournisseur d’énergie.

⚡️Comment réagir en cas de litige ?

Le Médiateur de l'énergie a enregistré 30 558 litiges en 2022 et a informé près de 4,6 millions consommateurs (+ 27 % par rapport à 2021).

Première chose à effectuer en cas de problème avec un fournisseur, se rapprocher de son service client. Ils en possèdent tous un. Le numéro de téléphone doit être inscrit sur le contrat ou la facture. C’est lui qui va tenter de régler les éventuels litiges. Pour toute question ou réclamation, il faut s’adresser au service clientèle de votre fournisseur, gestionnaire de réseau de distribution ou acheteur. Le plus souvent une solution sera trouvée par téléphone.

👉 Si le litige persiste, une réclamation écrite reste nécessaire. Il faut alors s’adresser au service client. Et si au bout de deux mois l’opérateur n’a pas répondu ou si sa réponse n’est pas satisfaisante, il est possible de saisir gratuitement le médiateur national de l’énergie dans un délai maximum de 10 mois en déclarant son litige en ligne sur www.sollen.fr (Solution en ligne des litiges énergie) . Si le dossier est recevable, une médiation en ligne sera tentée.

Quelles sont les filiales d'EDF ?
Enedis / EDF Renouvelables / Dalkia / EDF Trading / EDF Pulse Croissance

🗓️ Participez gratuitement aux Jeudis de l'immobilier !

Tous les jeudis à 18h, PAP organise un atelier en ligne.

18 avril 2024 à 18h -
Location vacances : comment s’y prendre ?

Mettre son bien en location vacances, c’est facile !
- Trouver des vacanciers : fixer ses tarifs, publier une offre
- Signer le contrat de location : quelles règles s’appliquent ?
- Gérer les entrées-sorties

Je m'inscris

25 avril 2024 à 18h -
Vendre son bien immobilier

Découvrez nos conseils et services pour réussir votre vente :
- Préparer la vente : estimation par un expert PAP, photos pro, visite virtuelle
- Trouver un acheteur : créer une annonce vendeuse, filtrage des contacts par PAP, panneau A vendre
- Conclure la vente : choisir une offre et préparer la signature

Je m'inscris

2 mai 2024 à 18h -
Trouver le bon locataire

Sélectionner le locataire idéal est essentiel lors de la location de votre logement.
- Publier une annonce : les informations importantes et les mentions obligatoires
- Traiter les candidatures : les pièces à demander, comment pré-sélectionner
- Choisir et garder le bon locataire : comment faire ?

Je m'inscris

23 mai 2024 à 18h -
Signer un contrat de location

Le contenu du contrat de location et de ses annexes :
- Le loyer et les charges : règles de fixation du loyer et fonctionnement des charges
- Les conditions : clauses indispensables et clauses interdites
- Les annexes au contrat : état des lieux et diagnostics immobiliers

Je m'inscris
Thème :
Date :

Vous serez notifié par SMS du début de l'atelier

Cliquez sur l'email que nous venons de vous envoyer pour confirmer votre inscription !


La rédaction vous conseille