Immobilier : l’Etat accélère sur la rénovation des logements

Publié par le

12 Septembre 2018 - L’État et l'Ademe ont lancé ce 10 septembre la campagne de communication nationale "FAIRE" pour conseiller et accompagner les ménages dans leurs travaux de rénovation énergétique. Décryptage.

 

« FAIRE » (Faciliter, Accompagner et Informer pour la Rénovation Energétique). Sous cet acronyme se cache la nouvelle campagne pilotée par l’Etat et l’Adème pour mobiliser les Français et les acteurs privés et publics en faveur de la rénovation énergétique. Et il y a urgence si l’on veut tenir l’objectif de la neutralité carbone d’ici 2050. Selon le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, « la campagne permettra de montrer qu’habiter un logement bien isolé et ventilé, ce n’est pas seulement faire des économies, c’est aussi mieux vivre ». Outre un volet social, permettant aux plus fragiles de saisir les aides publiques, la campagne « FAIRE » s’appuie sur la mise en place d’un service public d’information et de conseil visant à clarifier les multiples procédures. Selon un sondage révélé il y a quelques jours par Europe 1, 92% des Français se sentent en effet concernés par la rénovation énergétique, mais sont freinés par le coût de l'opération et la complexité des démarches.

Accompagner la rénovation « Le premier objectif est de pouvoir accompagner celles et ceux qui veulent faire de la rénovation énergétique », a souligné François de Rugy, le ministre de la Transition écologique et solidaire. "Donner envie, donner confiance », ce sont les maitres mots de cette nouvelle campagne de mobilisation qui mettra en lumière les bénéfices d’une rénovation énergétique réussie en termes de confort et d’économies, l’Etat ayant réaffirmé les "moyens" financiers "mobilisés" et l'octroi d'aides "plus efficaces" et "plus ciblées" en faveur des plus modestes.

Clarifier les démarches. Poser du double vitrage, isoler les murs et la toiture, installer une chaudière à gaz à la place des radiateurs électriques, « beaucoup de Français ont envie de le faire, sans toujours savoir à qui s'adresser pour monter un dossier. Il faut éclaircir le paysage administratif en rénovation » insiste le ministre de la Transition écologique et solidaire. La campagne "FAIRE", avec son nouveau site internet dédié, vise à délivrer une information simplifiée aux Français et acteurs publics et privés en faveur de la "rénovation énergétique". Une façon aussi pour l'Etat et l'Ademe de garantir "la confiance" envers les professionnels du secteur.  

Un service public de la rénovation. Pour débloquer et massifier les actions de rénovation énergétique, le gouvernement a mis en place un « service public de la rénovation. Il représente près de 400 espaces conseil, mis en place par l’Ademe, l’Anah (Agence nationale de l’habitat), l’Anil (Agence nationale pour l’information sur le logement) et les collectivités, afin de répondre aux multiples questions des citoyens.  L’ensemble de ces conseillers deviennent des « conseillers FAIRE » pour faciliter leur identification et rendre plus lisible ce service public.

Une campagne sur trois ans. La campagne de communication de l' Ademe durera jusqu’en 2020. Elle est d'abord lancée cet automne à destination du grand public (spots TV, insertions publicitaires, page Facebook…). Elle sera ensuite déployée, à partir de janvier 2019, à destination des acteurs du secteur du bâtiment et de l'immobilier et des collectivités "afin que soient impliquées toutes les parties prenantes".

Le site internet
www.faire.fr, permet de répondre aux questions que se posent les particuliers et de les orienter, en fonction de leur situation et de leurs besoins, vers les espaces où rencontrer les conseillers « FAIRE » les plus proches