Assurance habitation : des différences régionales

Publié par le

02 Juillet 2018 - Nous ne sommes pas tous égaux face au montant de la prime d’assurance habitation. Loin s’en faut. Localisation géographique, nature et valeur du bien, nombre de sinistres… autant de critères qui peuvent faire grimper la facture. Explications.

 

Les ménages ne sont pas tous égaux face au montant de leur prime d’assurance habitation. Voilà ce qu’il ressort de la dernière étude menée par la plateforme de comparaison d’assurances habitation, Assurland. D’une région à l’autre, les prix peuvent en effet varier du simple au double. Si la Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) et l’Ile-de-France peuvent se targuer de figurer sur le haut du podium, l’enquête révèle également que la Bretagne se montre particulièrement hospitalière avec une prime d‘assurance logement la plus faible de l’Hexagone. Petit tour d’horizon.

Assurance appartement, 66% plus chère en Ile-de-France qu’en Bretagne. L’Ile-de-France est la région où le montant de la prime d’assurance habitation est le plus élevé pour un appartement de 60 à 90 m². En effet, selon Assurland.com, plateforme de comparaison d’assurances, dans cette région, le tarif moyen est estimé à 236 € annuel. En région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), les ménages devront s’acquitter chaque année d’une facture de 226 € en moyenne pour leur contrat d’assurance habitation. Ce podium est complété par la région Occitanie, où la prime annuelle d’assurance logement se fixe en moyenne à 200 €. En revanche, assurer son appartement en Bretagne ne coûtera que 142 €. Autrement dit, assurer un appartement de même taille coûte 66% plus cher en Ile-de-France qu’en Bretagne.

Assurance maison, l’Ile-de-France est la région la plus chère.  Assurer une maison d’une superficie comprise entre 90 et 130 m² coute toujours aussi cher en Ile-de-France avec une prime annuelle moyenne estimée à 291 €. La région Paca suit de près avec un tarif moyen de 289 € par an, talonnée par l’Occitanie, où il faut compter 256 € en moyenne pour assurer sa maison. S’ensuivent les Hauts-de-France (240 €), l’Auvergne-Rhône-Alpes (236 €), la Bourgogne-Franche-Comté (230 €), le Grand Est (228 €), le Centre-Val de Loire (224 €), la Normandie (218 €), la Nouvelle-Aquitaine (218 €) et les Pays-de-la-Loire (203 €). La Bretagne se distingue encore par le faible coût de son assurance maison, soit 197 € par an, en moyenne. Elle y est 47% moins chère qu’en Ile-de-France.

Locataires et propriétaires : inégaux face à l’assurance habitation. De fortes disparités du montant des primes d’assurance habitation s’exercent aussi selon que l’on est locataire ou propriétaire du logement à assurer. L’étudiant locataire d’un studio de 15 à 30 m² pour un capital assuré entre 10.000 et 20.000 € paie en moyenne 136 € par an en Ile-de-France, 122 € en région Paca, 109 € en Occitanie, 95 € dans les Hauts-de-France… et seulement 76 € en Bretagne. De son côté, un couple propriétaire d’une maison de 90 à 130 m² pour un capital assuré entre 20.000 et 40.000 € paiera plus cher son assurance logement s’il est domicilié en région Paca (255 € par an), en Ile-de-France (251 € par an) ou en Occitanie (234 € par an). En revanche, pour un capital assuré similaire, un couple breton propriétaire d’une maison de 90 à 130 m² paiera en moyenne 173 € par an.

Quid des tarifs d’assurance habitation ?
Les acteurs de l’assurance utilisent différents critères objectifs pour établir et déterminer le montant des cotisations d’assurance maison. Ainsi, ils tiennent compte des informations suivantes :
– le type de logement à assurer
– les différentes caractéristiques du logement
– le nombre ainsi que la nature des sinistres déclarés au cours des derniers mois
– la valeur des biens à assurer.