79% des Français satisfaits de leur logement

Publié par le

08 Février 2018 - Une majorité de Français déclare vivre dans un logement qui leur correspond. C’est ce qui ressort d’une étude commandée par le Crédit Foncier. On y apprend également que 52 % ont rencontré des difficultés dans leur recherche. Découvrez quels sont les principaux enseignements de ce sondage.

Les Français habitent-ils dans un logement qui correspond à leurs besoins ? Selon une étude du cabinet Elabe, commandée par le Crédit Foncier, la réponse est largement positive pour 79% des sondés. Mieux, ils sont même 85% à déclarer qu’ils considèrent leur habitation comme un véritable cocon et un lieu pour recevoir. En comparaison, seulement 14% d’entre eux ne voit le logement que comme un lieu de passage.

Des différences selon les régions. Même si le niveau de satisfaction est positif dans tout l’Hexagone, on remarque des disparités en fonction de la taille des communes. Plus les prix sont bas, donc essentiellement dans les communes de moins de 20.000 habitants et en province, et plus le logement est déclaré comme adéquat.

Une recherche délicate. Pour autant, trouver le logement idéal ne serait pas toujours facile. 52% des personnes interrogées estiment que la recherche du bien qui leur correspondait a été difficile. C’est évidemment une fois encore le prix qui influe sur cette différence d’appréciation. En Ile-de-France, région où les prix sont particulièrement élevés, 6 sondés sur 10 déclarent avoir eu des difficultés dans leurs recherches. Alors que dans les communes de moins de 20.000 habitants, 56% jugent au contraire qu’ils ont trouvé facilement leur bien. D’ailleurs, un Français sur deux a déjà envisagé de déménager pour accéder à un logement plus adapté à ses besoins.

Un budget élevé et des aides efficaces. En moyenne, les personnes interrogées affirment consacrer près de 40% de leur budget mensuel à leur habitation. Certains déclarent avoir dû réduire d’autres postes de dépenses pour pouvoir se loger (les restaurants, les loisirs et les effets personnels arrivent en premier). D’autres ont pu bénéficier d’aides publiques. L’étude révèle d’ailleurs que les dispositifs d’aides nationales au logement sont largement connus (APL, ALS, Prêt à taux zéro…).

© Crédit Foncier

La charge mensuelle reste le critère le plus important. Concernant le choix du logement, les Français interrogés ont déclaré que le montant du loyer ou le prix de l’acquisition était le facteur le plus décisif. Mais le type d’habitat, autrement dit le choix entre un appartement ou une maison, arrive juste derrière. Ensuite, on trouve à égalité l’état général de l’habitation, la surface et le nombre de pièces. L’exposition et la luminosité, l’agencement de l’espace et les équipements (chauffage, cuisson…) sont également des critères importants.

Un environnement calme. Du côté du choix de l’emplacement, la priorité pour les acquéreurs comme pour les locataires est sans surprise un environnement calme. Plus les sondés sont âgés et plus cette donnée prend de l’importance. La proximité des commerces et des services de santé est aussi dans le top de leurs préoccupations. Viennent ensuite la densité des habitations environnantes (ville ou campagne), le voisinage et la présence d’espaces verts. 

Pour en savoir plus sur l'étude : creditfoncier.com