Prix de l’immobilier : les bonnes affaires

Publié par le

05 Décembre 2014 - Pour 80.000 €, vous pouvez acheter un studio à La Rochelle ou une maison de quatre pièces à Saint-Quentin. Pour 250.000 €, vous pouvez devenir propriétaire d’un trois pièces à Nice ou d’une maison de cinq pièces à Rezé… Tour de France des opportunités.

Le marché immobilier accuse le coup. Mais ce n'est pas forcément une mauvaise nouvelle pour tout le monde. Si vous avez décidé de vous lancer dans la grande aventure de l'achat, la baisse des prix peut réserver de belles opportunités. Alors si vous êtes acheteur, quel bien pouvez-vous acquérir et pour quel budget ? Tout dépend de l'endroit où vous cherchez. Grâce à la dernière étude des Notaires de France, qui ont présenté hier leurs chiffres sur l'état du marché immobilier en France, vous pouvez affiner vos critères de sélection.

Les villes où les prix de l'immobilier baissent

Quels sont les secteurs qui enregistrent les plus fortes baisses ? Trois grandes agglomérations se distinguent particulièrement avec un net recul des prix de l'immobilier sur un an : Montpellier qui affiche - 5,9 %, Le Havre qui accuse le coup avec - 9,6 % et enfin Lille qui tombe avec - 4,9 %. Ces diminutions ne concernent que les appartements. Les bonnes affaires, côté maisons, sont à chercher sur Angers qui enregistre une baisse de - 5,6 %.

Quel bien immobilier acheter pour 80.000 € ?

Reste à savoir concrètement où et pour quel budget vous pouvez devenir propriétaire. Pour 80.000 €, vous pouvez acheter un studio à La Rochelle (17), un appartement de deux pièces à Rouen (76) ou à Avignon (84) ou encore une maison de quatre pièces à Saint-Quentin (02).

Que peut-on acheter pour 250.000 € ?

Si vous disposez d'un budget plus conséquent, les opportunités sont tout autres. Pour 250.000 €, vous pouvez devenir propriétaire d'un trois pièces à Nice (06), d'un cinq pièces à Grenoble (38) ou d'une maison de cinq pièces à Rezé (44).

Les arrondissements en baisse à Paris

A Paris, investissez dans les arrondissements en baisse. La plus forte chute est enregistrée dans le IIe : - 9,3 %. Le prix moyen y est de 8.980 €. Sur la deuxième marche, on trouve le VIIe arrondissement avec - 7,6 %. Le secteur reste néanmoins l'un des plus chers de la capitale avec un prix moyen au mètre carré qui s'élève à 10.820 €. Enfin, direction le XIIe arrondissement de Paris qui affiche une baisse de 5,2 % et où les prix sont plus accessibles : 7.500 €/m² en moyenne.

Retrouvez l'intégralité de l'étude sur le site Internet des Notaires de France.