Paris s’offre un concours international d’architecture

Publié par le

03 Novembre 2014 - Réinventer Paris, c’est parti ! La maire Anne Hidalgo et son équipe de la Ville de Paris ont dévoilé aujourd’hui les 23 lieux emblématiques de ce que devrait être la Ville lumière de demain.

L'immeuble Morland, dans le quatrième arrondissement de Paris : un des projets phares de Réinventer Paris.

En présence de nombreux architectes, promoteurs et journalistes, la Ville de Paris présentait aujourd'hui au Pavillon de l'Arsenal Réinventer Paris, un appel à projets urbains innovants. Ce grand concours mondial de création urbaine livre 23 lieux de la capitale à la créativité et au savoir-faire des acteurs de l'urbanisme pour faire de Paris une ville encore plus attractive, accessible et écologique.

Parmi ces 23 sites, des territoires de plusieurs hectares comme le projet Pershing ou Clichy-Batignolles dans le dix-septième arrondissement, le triangle Eole-Evangile dans le dix-neuvième arrondissement. Des immeubles tels l'ensemble immobilier Morland dans le IVe arrondissement, l'hôtel particulier de la rue de la Bûcherie. Des friches tels un terrain de la rue Piat dans le vingtième arrondissement ou à Ourcq-Jaurès. Enfin, des lieux inutilisés tels la sous-station électrique Voltaire dans le onzième arrondissement qui deviendra un cinéma ou la gare Masséna dans le treizième arrondissement.

Selon Anne Hidalgo, maire de Paris, qui défendait avec enthousiasme les grandes lignes de cet ambitieux projet : « Nous vivons un moment historique. Aucune ville au monde, même pas Londres, n'envisage un développement urbain de cette envergure. Nous voulons solliciter l'intelligence collective de tous ceux qui fabriquent la ville : les urbanistes, les citoyens, les architectes, les entrepreneurs… Et nous espérons créer des partenariats avec les artistes, les start-ups, les associations. Cette collaboration est selon moi la clef de la fabrication de ces 23 territoires qui vont être mis en production. Il s'agit d'inventer de nouvelles façons d'habiter et de vivre la ville. » Beaucoup de quartiers populaires sont inclus dans ces territoires, ce qui correspond aux vœux express de la maire de Paris.

Jean-Louis Missika, l'adjoint chargé de l'urbanisme, de l'architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l'attractivité, précisait quant à lui que « ces 23 appels à projets constituent une palette représentative des défis que pose Paris » et serviront de laboratoires. Car « pour inventer l'urbain de demain, il faut faire autrement. Par exemple tendre vers du zéro déchet ». Utopique ? Non. San Francisco, par exemple, parvient à obtenir 80 % de récupération et vise les 100 % en 2020.

Et Anne Hidalgo de conclure : « Réinventer Paris est la meilleure réponse à ceux qui ne cessent de faire du Paris bashing et proclament son déclin. Paris est une ville qui agit, qui donne envie, qui est pleine d'énergie. Elle est la ville du bien-vivre ensemble, la ville-monde éclaireur à l'échelle mondiale des solutions de demain. Nous offrons du possible à une ville capable de se réinventer ».

Un jury international sélectionnera les meilleurs projets pendant l'hiver 2015-2016. Le dernier choix reviendra au conseil de Paris.

A voir pour imaginer la ville de demain, l'exposition Matière grise au pavillon de l'Arsenal.