Immobilier : neuf français sur dix satisfaits de leur logement !

Publié par le

22 Juin 2016 - Un grand sondage décrypte l’avis des Français sur l'immobilier et le logement. Résultat : un taux de satisfaction très élevé… qui n'empêche pas 43% des personnes interrogées de vouloir déménager.

Rien ne va. Sauf en matière d’habitat. La preuve ? 89% des Français sont satisfaits de leurs conditions de logement révèle un sondage Elabe réalisé pour Les Echos, Radio Classique et le Crédit foncier paru le 22 juin 2016. La proportion de ceux qui ne sont pas satisfaits plafonne à 11%, dont 1% se déclare « pas satisfaits du tout », explique cette étude réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 1.002 personnes de plus de 18 ans.

Jeunes.  71% des 25-34 ans sont contents de leurs conditions de logement, une proportion qui passe à 96% chez les 65 ans et plus. Logique : les jeunes n’en sont qu’au début de leur parcours résidentiel et sont souvent locataires, colocataires ou hébergés chez leurs parents. Mais ils entendent bien faire changer les choses. Un sondage Ipsos/Bourse des Crédits paru mi-juin 2016 remarque que 58% des 25-34 ans et 63% des locataires veulent devenir propriétaires.

© Elabe

Vieux. Chez les plus âgés, c’est un plébiscite. Selon le sondage Elabe/Les Echos/Radio Classique/Crédit foncier, 96% des plus de 65 ans se déclarent satisfaits de leurs conditions de logement ! De fait, plus l’on vieillit, plus l’on a de chances d’avoir obtenu le statut tant recherché de propriétaire. Le même sondage note que 59% des Français de plus de 65 ans s’estiment mieux logés que leurs parents quand ils avaient leur âge, une proportion qui descend à 39% chez les 25-34 ans.

Paradoxe. Etre content de son logement n’empêche pas de vouloir en changer. Le sondage note que 43% des Français souhaitent changer de toit. Une proportion qui monte à 88% chez les 18-24 ans mais qui tombe à 18% chez les plus de 65 ans. Près d’un urbain sur deux souhaite démanger alors qu’ils ne sont que 32% dans les communes rurales. Comme quoi, la ville est manifestement vue comme un peu plus stressante que la campagne.

© Elabe

Valeur sûre. Où les Français veulent-ils habiter ? Les réponses restent partagées. La moitié d’entre eux souhaite s’installer à la campagne, l’autre en ville (47% vs 50%). La maison rassemble 47% des suffrages, l’appartement 50%. La maison, longtemps considérée comme forme d’habitat préférée des Français, perdrait-elle du terrain ? Pas vraiment. « Pour répondre à la demande en logements, 70% des sondés optent pour la création de nouveaux quartiers à la périphérie des villes, composés de pavillons individuels », relève le sondage.