Immobilier : combien ça coûte d’acheter en bord de mer ?

Publié par le

18 Juillet 2014 - Saint-Brieuc, Dunkerque, Narbonne, Arcachon, Bandol… Quelle est la ville la plus chère du littoral français ? Et inversement, où trouve-t-on encore des biens immobiliers à moins de 2.000 €/m² ?

C'est l'été. L'heure est aux grandes migrations et les vacanciers sont nombreux à chercher la proximité de la mer ou de l'océan. Et si vous vouliez prolonger vos congés, combien vous coûterait l'achat d'un bien immobilier à deux pas de l'eau ? Pas si cher que cela si l'on en croit la dernière note de conjoncture des Notaires de France qui s'est penchée sur le prix de l'immobilier dans les communes du littoral français. A condition toutefois de privilégier les stations balnéaires peu fréquentées.

En cherchant bien, et contre toute attente, on trouve des biens immobiliers à moins de 2.000 €/m² dans 10 communes françaises. Saint-Brieuc reste la plus accessible avec un prix médian au mètre carré de 1.100 €. Il faudra compter 1.650 € à Dunkerque ou encore 1.789 € à Saint-Nazaire. Et dans le Sud ? Narbonne fait rêver avec ses 1.803 € ! Ces prix plus doux que dans les stations balnéaires s'expliquent par le fait qu'il s'agit de communes sans vocation touristique marquée et où la clientèle, plus régionale, recherche avant tout de l'habitation principale.

Dans les grandes régions touristiques françaises, les biens immobiliers sont bien plus chers avec un prix médian au m² souvent supérieur à 4.000 €. Et bien évidemment, plus on descend vers le Sud, plus le marché se tend. La palme revient à Rocquebrune-Cap-Martin avec ses 5.440 €. Il faudra compter 5.080 € à Bandol ou encore 4.700 € à Menton. Si les stations de la Côte d'Azur restent en tête de ce classement, les villes réputées du littoral atlantique sont aussi concernées, comme Biarritz (4.459 €) ou Arcachon (4.883 €). Et dans le Nord ? Le Touquet-Paris-Plage affiche des prix similaires avec un prix médian au mètre carré de 4.114 €. Pas très loin des 4.074 € de Trouville.