Crédit immobilier : une baisse surprise des taux en mai 2017 !

Publié par le

05 Mai 2017 - Les taux immobiliers affichent une très légère baisse en mai 2017. Un mouvement inattendu qui tient au recul des indices financiers. Reste à savoir si ça va durer…

La hausse des taux s’était installée dans le paysage immobilier depuis six mois. Après être tombée au niveau historiquement bas de 1,50% en novembre 2016, la moyenne pour les prêts sur vingt ans hors assurances (taux brut) était remontée à 1,70% au 15 janvier, puis à 1,85% au 15 avril 2017 selon le courtier Empruntis.com.

Prévisions. Le mouvement, selon la quasi-totalité des observateurs, devait se poursuivre tout au long du premier semestre 2017. L’opinion dominante tablait sur un vingt ans brut moyen frôlant les 2% dans le courant de l’été, voire à la rentrée prochaine. Les tarifs des crédits immobiliers auraient effacé un an de recul, retrouvant leur niveau de la mi-juin 2016.

Démenti. Oui, mais voilà : les taux prennent un malin plaisir à contredire les pythies. « Mai 2017 semble renouer avec de très légères baisses », constate Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com. « Les derniers barèmes reçus de la part des banques font état de reculs compris entre 0,05 et 0,15% », précise Hervé Hatt, président de ce courtier.

Crédit immobilier : les taux au 4 mai 2017

 Durée  Moyenne  Minimum  Maximum
 10 ans  1,30%  0,80%  2,35%
 15 ans  1,55%  1,00%  2,60%
 20 ans  1,80%  1,30%  2,80%
 25 ans  2,00%  1,51%  3,00%

Source : Empruntis.com. Taux bruts, hors assurances et coût des garanties. 

Confirmation. Chez Vousfinancer.com, on observe une tendance générale à l’accalmie, avec toutefois des diminutions de 0,10% dans les barèmes de deux banques nationales et trois banques régionales. « Nous ne nous attendions pas à de nouvelles baisses », confie Sandrine Allonier, directrice des relations banques de ce courtier.

Partage. Ce timide recul du prix de l’argent concerne-t-il toutes les régions ? « Les taux sont en légère baisse sur la plupart du territoire », répond Immoprêt. Ce courtier signale notamment une forte baisse en Normandie, dont la moyenne sur vingt ans hors assurances passe de 1,70 à 1,60% en un peu moins de trois semaines.

Indices. Le recul tiendrait au comportement des Obligations assimilables du Trésor à dix ans (OAT), l’un des mètres étalons des taux. Elles sont retombées à 0,81% au 4 mai 2017, « un niveau jamais atteint depuis janvier », relève Maël Bernier. « Ainsi, les banques ont pu revoir leurs barèmes favorablement et afficher la première baisse réelle depuis plusieurs mois. »

Le pouvoir d'achat immobilier à Paris

© Vousfinancer

Gagnant ? Pour les emprunteurs, ces baisses minimes n’ont que peu d’impact sur leur financement. Elles témoignent pour autant d’une certaine détente, un signe de bon augure pour leurs projets. C’est d’autant plus vrai que « les banques consentent des réductions de taux pour les meilleurs dossiers », signale Sandrine Allonier.

Avenir… Quant à savoir si la baisse va durer... Il semble que tout tienne aux résultats de la présidentielle. Une victoire d’Emmanuel Macron rassurerait les marchés financiers, ce qui milite pour la stabilité. Si Marine le Pen gagne, « ce serait le grand saut vers l’inconnu. Les banques pourraient revoir leurs taux, subissant elles-mêmes la panique des marchés financiers », estime Meilleurtaux.com. Pour en savoir plus, il faudra donc attendre dimanche 20 h…

Pour aller plus loin...