Vacances été 2023 : Les Français veulent avoir moins chaud et payer moins cher !

Virginie Chalumeau
Publié par Virginie Chalumeau
le 21 juin 2023
Reponsable relations presse chez PAP.fr

Les destinations traditionnellement prisées comme la Côte d'Azur et le Languedoc, notoirement chères et chaudes, enregistrent une chute notable de leur fréquentation, avec un recul respectif de 21,3 % et 9,4 %.

La durée moyenne d'une réservation est stable à 13,6 jours en 2023, contre 13,7 en 2022.
La durée moyenne d'une réservation est stable à 13,6 jours en 2023, contre 13,7 en 2022. © Halfpoint Images/GettyImages

🌊Oui à la mer, non à la canicule

Si la mer reste la destination incontournable de l’été, les Français ont privilégié cette année les destinations moins susceptibles de subir une canicule (et plus abordables).

Ainsi, la Côte d'Azur et la Corse, qui sont les destinations les plus chères et également les plus chaudes, enregistrent un recul important de 21,3 % et 30,1 %. Le Languedoc, avec ses tarifs plus abordables, et l’Atlantique Sud, limitent la casse avec des baisses modérées de 9,4 % et 7,3 %.

À partir de la Charente et jusqu’au Nord de la France, toutes les destinations sont gagnantes : la Vendée et la Charente profitent d'un intérêt croissant avec une progression de + 8,2 %. La Bretagne et la Loire-Atlantique progressent de + 13,6 %, la Normandie de + 11,1 % et la Manche Nord de + 15,9 %.

La Vendée et la Charente-Maritime connaissent un engouement croissant. © PAP

Les Français vont moins en Espagne et au Portugal

Cette tendance à privilégier des destinations moins chaudes et plus abordables se retrouve aussi du côté de l’étranger, puisqu’on enregistre une baisse de - 10,9 % en Espagne, qui s’accentue au fur et à mesure qu’on descend vers le Sud, et à l’inverse une progression de 9,3 % au Portugal, qui concerne particulièrement la région Norte, plus fraîche.

Espagne 

  • Catalogne : - 8,5 %
  • Communauté valencienne : - 16,5 % 
  • Andalousie : - 17,9 % 
  • Îles Baléares : - 0,7 %

Portugal

  • Région de l'Algarve : + 5,5 % 
  • Région Norte : + 27,9 %

👍Top 5 des départements qui progressent le plus

Les plus fortes progressions de cet été sont la Charente-Maritime (+ 9,8 %), la Vendée (+ 6,2 %), le Morbihan (+ 10,6 %), le Finistère (+ 17,7 %) et les Côtes-d'Armor (+ 21,6 %).

Alors que la Côte d’Azur a une température estivale moyenne comprise entre 27 et 30°, et un tarif moyen par semaine de 1 399 €, on constate que ces départements sont 3 à 9 degrés plus frais, et 40 % moins chers.

 Destination  Température Tarif moyen
 Charente-Maritime - 17  24-27°C  918 €
 Vendée - 85  23-26°C  793 €
 Morbihan - 56  20-23°C  861 €
 Finistère - 29  19-22°C  820 €
 Côtes-d'Armor - 22  18-21°C  751 €
Les Côtes-d'Armor, star de l'été 2023 ! © PAP

🏊‍♀️ Le succès des piscines

Preuve que pour certains, la crainte de la chaleur pèse plus que les contraintes budgétaires : les biens avec piscine s’en sortent mieux que ceux sans piscine, quelle que soit la destination. Ainsi, en Côte d’Azur, les biens avec piscine ne baissent que de – 8,7 %, et dans le Languedoc et l’Atlantique Sud, ils progressent de + 7,7 % et de + 8,9 %.

Le surcoût d’une piscine est pourtant significatif ! Pour une capacité identique (8 personnes), on constate qu’une maison avec piscine coûte en moyenne 66 % plus cher qu’une maison sans piscine. Il s’agit d’un surcoût de 700 à 1 000 €/semaine.

 Destination Tarif moyen sans piscine Tarif moyen avec piscine
 Côte d'Azur (06, 83, 13)  1 372 €  2 345 €
 Languedoc (30, 34, 11, 66)  984 €  1 691 € 
 Atlantique Sud (64, 40, 33)  1 394 €  2 199 €

⛰️Les destinations natures également impactées par la chaleur

Autre possibilité pour ceux qui veulent à tout prix éviter les canicules : la montagne, qui progresse de + 16,5 %. Tous les massifs en profitent, et en particulier les Alpes : + 19,7 %.

Là encore, le tarif des locations vacances est très compétitif : en moyenne 698 € / semaine dans les Alpes en été. Il faut toutefois nuancer : la montagne est moins chère en moyenne car elle propose beaucoup d’appartements. Les maisons dans les Alpes sont proposées à 1 360 € : c’est moins cher que la Côte d’Azur ou l’Atlantique Sud, mais plus cher que la Charente, la Vendée ou la Bretagne.

👉 Quant à la campagne, la situation est contrastée selon les départements. Si on regarde le top 3 des destinations à la campagne, on constate que le Vaucluse et l’Ardèche, dans le Sud-Est, souffrent plus que la Dordogne, dont les températures estivales sont plus fraîches.

 Destination  Évolution  Températures
 Dordogne - 24  + 3,0 %  25-28°C
 Vaucluse - 84  - 12,6 %  29-32°C
 Ardèche - 07  - 9,2 %  27-30°C

⛱️Les Français optent pour des options économiques

Les destinations privilégiées cet été sont globalement moins chères, même si c’est probablement la météo qui a dicté ces choix. Mais il y a d’autres façons de faire des économies !

Un appartement plutôt qu’une maison

1️⃣ Première possibilité : choisir un appartement plutôt qu’une maison. Les réservations des maisons sont en baisse et les appartements en progression :

  • Maison : - 4,9 %
  • Appartement : + 18,0 %

En effet, les maisons coûtent en moyenne 2 fois plus cher que les appartements. Il faut nuancer ce constat : les maisons ont aussi une capacité supérieure (6,9 personnes) aux appartements (4,4 personnes). Si on rapporte les tarifs au nombre de personnes, les maisons sont en moyenne 1,5 fois plus chères que les appartements.

 Destination  Appartement  Maison
 Côte d'Azur (06, 83, 13)  778 €  2 209 € 
 Atlantique Sud (64, 40, 33)  733 €  1 735 € 
 Languedoc (30, 34, 11, 66)  612 €  1 346 € 
 Vendée - Charente (85, 17)  572 €  1 004 € 

NB : Cette évolution représente également une correction par rapport aux deux années post-Covid où les maisons avaient été particulièrement prises d’assaut.

Les réservations des maisons sont en baisse de 4,9 %. © PAP

La deuxième quinzaine d’août plébiscitée

2️⃣ Deuxième possibilité : choisir une période moins demandée. Et c’est la deuxième quinzaine d’août qui a été privilégiée : elle progresse de 22,2 %, alors que le mois de juillet baisse de 12,8 % et la première quinzaine d’août progresse de 4,1 %.

Les vacances d’été déborderont aussi sur septembre : ceux qui peuvent se permettre de partir hors vacances scolaires en profitent particulièrement cette année et le mois de septembre enregistre une progression de 36 % des demandes de réservation.

Cette stratégie permet une économie de 13 % en moyenne pour un appartement et de 17 % pour une maison. Ainsi, une maison en Bretagne coûtera 1 066 € avant le 18 août et 885 € en moyenne après le 18/08, soit une économie de 181 €/semaine.

Les Français ont préféré séjourner dans des appartements pour leurs vacances. © PAP

Pas de sacrifice sur la durée des vacances !

3️⃣ Troisième possibilité : raccourcir les vacances. Et ça, il n’en a pas été question ! La durée moyenne d’une réservation reste très stable par rapport à l’année dernière : 13,6 jours contre 13,7 en 2022.

Méthodologie : Etude basée sur 207 812 demandes de réservations effectuées via le site PAP Vacances entre le 1er janvier et le 18 juin 2023 pour la période du jeudi 1er juillet au 31 août 2023, comparées aux réservations enregistrées sur la même période de 2022.

📲 Contact presse

Responsable Relations Presse : Virginie Chalumeau - Tél. : 06 61 43 18 68 - [email protected]


🗓️ Participez gratuitement aux Jeudis de l'immobilier !

Tous les jeudis à 18h, PAP organise un atelier en ligne.

20 juin 2024 à 18h -
Trouver une location

Les étapes pour trouver une location :
- Créer et optimiser son dossier : les pièces à présenter, les aides et les garanties
- Trouver un bien : définir ses critères et faire bonne impression
- Signer le contrat : comment ça marche et à quoi faire attention

Je m'inscris

27 juin 2024 à 18h -
Vendre son bien immobilier

Découvrez nos conseils et services pour réussir votre vente :
- Préparer la vente : estimation par un expert PAP, photos pro, visite virtuelle
- Trouver un acheteur : créer une annonce vendeuse, filtrage des contacts par PAP, panneau A vendre
- Conclure la vente : choisir une offre et préparer la signature

Je m'inscris

4 juillet 2024 à 18h -
L’encadrement des loyers en 2024

Bien fixer son loyer dans une zone soumise à l’encadrement des loyers :
- Qui est concerné : villes, types de bien et types de contrats
- Comment ça marche : calculer son plafond de loyer, remplir le contrat
- Dépasser les plafonds de loyer : sous quelles conditions ? quels risques ?

Je m'inscris
Thème :
Date :

Vous serez notifié par SMS du début de l'atelier

En validant, j'autorise PAP.fr à collecter, traiter et transmettre ces données à WebinarJam, plateforme de webinaire sans installation. En savoir plus

Cliquez sur l'email que nous venons de vous envoyer pour confirmer votre inscription !


La rédaction vous conseille