Vacances de printemps : chute des réservations !

Les difficultés de pouvoir d’achat ont joué un rôle dans le choix des destinations, mais ce sont surtout les mouvements sociaux, impactant les transports, qui ont freiné les réservations depuis mi-février.

© GettyImages

Des réservations en baisse de - 9,4 % vs 2022

Ces vacances de printemps sont marquées par une baisse globale de 9,4% des réservations par rapport à l'année précédente. Cette baisse s'explique en grande partie par les mouvements sociaux qui ont pesé sur l’organisation des vacances.

Presque toutes les destinations sont impactées, mais comme pour les vacances de février, on observe une baisse plus importante pour les destinations « secondaires » (principalement la campagne). Les Français partent à nouveau massivement à la mer, dont la baisse est donc moins importante que pour la campagne. L’étranger est en progression, mais il s’agit avant tout d’un rattrapage.

Sans surprise, les stations balnéaires avec les plus fortes progressions se situent aussi toutes sur la façade Nord Atlantique ou la Manche. © PAP

Des vacances accessibles privilégiées

Pour éviter les annulations de dernière minute liées aux mouvements sociaux, les Français ont privilégié des destinations relativement proches. La Bretagne, La Normandie et la Vendée progressent ainsi légèrement, tandis que la Côte d’Azur, l’Atlantique Sud et le Languedoc baissent significativement.

Les incertitudes pesant sur les billets de train notamment ont poussé les Français à choisir des destinations qu’ils pouvaient rejoindre en voiture. Les éventuelles pénuries de carburants semblent en effet, à ce stade, moins probables que les annulations de billets de train.

Les vacanciers semblent également avoir plus confiance dans les vols internationaux que dans le train, puisque l’Espagne et le Portugal s’en sortent relativement bien.

Top 5 des destinations : la Bretagne attire les vacanciers

La Bretagne est clairement la grande gagnante de ces vacances, puisque 3 des 5 départements qui enregistrent les plus fortes progressions s’y trouvent !

  1. Le Finistère :  + 19,4 %.
  2. Le Morbihan : + 12,4 %.
  3. Les Côtes-d'Armor : + 8,9 %.

Et les deux autres départements du classement ne sont pas très loin, puisqu’il s’agit de la Manche et de la Vendée.

La Bretagne est la grande gagnante de ces vacances de printemps © PAP

Un choix de vacances aussi économique

Les vacanciers ont également fait le choix de vacances abordables, puisqu’on note que les zones en progression sont également les moins chères du marché. Ainsi, en Bretagne, en Normandie ou en Vendée, on trouve un appartement pour environ 400 €/semaine et une maison pour environ 700 €/semaine durant les vacances de printemps.

Mais ce paramètre seul aurait dû profiter à des destinations abordables au Sud, telles que le Languedoc. Le facteur budgétaire n’explique donc pas à lui seul le choix des destinations pour ces vacances.

En Bretagne, en Normandie ou en Vendée, on trouve un appartement pour environ 400 €/semaine durant les vacances de printemps. © PAP

Baisse des réservations à partir de mi-février

Les vacances de printemps avaient pourtant plutôt bien démarré ! En janvier, la tendance était à la hausse par rapport à ce qu’on observe d’habitude pour les vacances de printemps. Mais l'ampleur des mouvements sociaux et leur durée ont eu un impact significatif sur les réservations.

Les vacanciers ont rencontré des difficultés à organiser leurs vacances en raison de l'incertitude quant à l'offre de transport (trains, vols, etc.) pendant cette période. Au lieu d’augmenter fortement en février puis en mars comme elles le font classiquement, les demandes de réservation ont stagné, entraînant au global une baisse des demandes de réservations de 9,4 %.

Méthodologie : Étude basée sur 17 094 demandes de réservations effectuées pour la période du samedi 8 avril 2023 au dimanche 7 mai 2023 inclus, comparées aux réservations effectuées pour les vacances de printemps 2022.


🗓️ Participez gratuitement aux ateliers de l'immobilier !

PAP - Particulier à Particulier organise toutes les semaines des ateliers gratuits réservés aux particuliers.

18 juillet 2024 à 18h00 -
Bien estimer le prix de votre logement

Participez à notre atelier Bien estimer le prix de son logement :
- Analysez le marché local : connaître les prix pratiqués dans votre secteur
- Prenez en compte les caractéristiques du bien : atouts & défauts
- Évitez les erreurs : surestimer ou sous-évaluer votre logement

Je m'inscris

25 juillet 2024 à 18h00 -
Vendre son bien immobilier

Participez à notre atelier en ligne Vendre son bien immobilier
- Préparer la vente : estimation, photos
- Trouver un acheteur : annonce, contacts
- Conclure la vente : offre et signature

Je m'inscris

1er août 2024 à 18h00 -
Signer un contrat de location

Participez à notre atelier Signer un contrat de location :
- Le loyer et les charges : règles de fixation du loyer et fonctionnement des charges
- Les conditions : clauses indispensables et clauses interdites
- Les annexes au contrat : état des lieux et diagnostics immobiliers

Je m'inscris
Thème :
Date :

Vous serez notifié par SMS du début de l'atelier

En validant, j'autorise PAP.fr à collecter, traiter et transmettre ces données à WebinarJam, plateforme de webinaire sans installation. En savoir plus

Cliquez sur l'email que nous venons de vous envoyer pour confirmer votre inscription !


La rédaction vous conseille