Qui sommes-nous ?

La belle histoire

Cécile,
Journaliste

Une histoire de combat

1975, Catherine et Patrick Jolly, jeune couple en recherche d'appartement pour se loger à Paris se trouvent confrontés aux agences immobilières et à leurs frais qui ne rentrent pas dans leur budget... Ils décident alors, à tout juste 25 ans, sur un coup de colère, de lancer le premier journal d'annonces qui permettrait à des particuliers comme eux de trouver un logement sans intermédiaire. Le journal « de Particulier à Particulier » voit le jour en Octobre 1975 et c'est immédiatement un succès, les particuliers adhèrent à l'idée et le journal devient rapidement le premier réflexe quand on cherche à louer, vendre ou acheter un logement.

Une histoire d'humanité

Face aux questions des particuliers, les deux fondateurs décident d'aller plus loin : à une équipe de conseillers bienveillants, ils ajoutent un service juridique performant et des journalistes experts dans le domaine immobilier. Ils proposent du contenu qui permet d'informer les particuliers pour les rendre le plus autonomes possible sur leurs transactions. L'entreprise grandit mais la philosophie reste la même, chaque personne à l'interne est porteuse des mêmes valeurs d'engagement et de dévouement pour que les particuliers puissent réaliser leur projet immobilier seuls, mais pas tout seuls.

Une histoire d'engagement

30 ans après sa création, c'est Corinne la fille de Catherine et Patrick Jolly, ingénieur informatique de formation, aussi engagée et déterminée que ses parents, qui intègre l'entreprise. Elle fait de PAP un leader de la diffusion d'annonces immobilières, consolide les compétences de ses équipes en créant un diplôme de conseiller immobilier reconnu par l'état, et utilise les nouvelles technologies comme la réalité virtuelle ou le data engineering pour fournir aux particuliers des solutions innovantes et transparentes à un prix imbattable. Corinne et ses équipes innovent chaque jour pour la défense des particuliers mais aussi celui de l'intérêt général. En immobilier, les combats se sont multipliés, et les actions de PAP aussi.